Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

« Il n’y a pas de France éternelle, il n’y a qu’une France qui se réinvente éternellement »

Cette formule révolutionnaire est de Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti socialiste, qui prononçait ce matin un discours-fleuve en introduction au discours de Valls, pour la 3eme journée de l'université d'été du parti socialiste. Il concluait son discours par ces mots : "Il nous faut retrouver le chemin de l'utopie, de l'égalité réelle" […]

Apparemment, les socialistes avaient perdu le chemin de l'utopie. Vous vous en étiez aperçus ?

Partager cet article

4 commentaires

  1. Bon vent!!!

  2. « Il nous faut retrouver le chemin de l’utopie, de l’égalité réelle » La formule a fait ses preuves,mais ils ne lâchent rien.

  3. Cambadélis, hélas ! C’est là qu’est l’os.

  4. C’est vrai, la France n’est pas éternelle comme tout pays ou civilisation.
    Le socialisme n’est pas un signe d’éternité mais de décadence, là où il apparaît, l’éternité disparaît pour nous mener vers le néant, cher à tous ces misérables.
    Le socialisme n’est pas une utopie mais une maladie de civilisation comme le sida ou le cancer pour l’homme.

Publier une réponse