Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

«Il n’y a même pas de place pour elle en soins palliatifs»

Dans une une missive envoyée au président de la République, une jeune femme détaille le calvaire enduré par sa petite soeur, Elza, 21 ans, hospitalisée au CHU Roger Salengro à Lille. Atteinte d'une neurofibromatose, maladie génétique grave, cette dernière est aussi atteinte de plusieurs tumeurs et a fait un AVC en novembre dernier.

«Elle est muette, aveugle, tétraplégique, respire artificiellement, mange avec une assistance».

«Quel est l'intérêt de la garder comme ça? J'adore ma soeur, je ne veux vraiment pas la voir partir mais là c'est monstrueux ce qu'elle vit. Elle a plusieurs tumeurs et souffre énormément, ne peut plus parler, ni à peine respirer. Les médecins lui donnent des anti-dépresseurs sinon elle pleure et panique dès qu'elle se réveille.

Comme c'est un supplice de la voir souffrir, elle réclame l'euthanasie pour sa soeur. Mais elle fait cet aveu glaçant et pourtant connu :

«Il n'y a même pas de place pour elle en soins palliatifs».

Le développement des soins palliatifs, c'est pour quand ?

Partager cet article