Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Il n’est jamais trop tard pour se rallier

Que ceux qui croyaient avoir tout lu sur le Pacs, le pire et le meilleur, lisent avec attention les propos de Christine Boutin, présidente du Parti ChrétienDémocrate, tenus dans un entretien accordé au Point aujourd'hui :

Boutin "Le Pacs a apporté aux homosexuels cette égalité de droits, mais on pouvait très bien la faire sans passer par un statut particulier. Je suis contre le statut, mais je revendiquais moi-même à l'époque cette égalité de droits. Il me semblait évidemment normal que deux personnes qui vivent ensemble aient accès aux droits sur l'héritage, la succession, l'accès au logement, les droits sociaux

Ces discussions, c'était finalement beaucoup de bruit pour rien ?

Non, car ce débat valait le coup pour le simple fait d'avoir décrispé le tabou de l'homosexualité en France. L'homosexualité n'est plus regardée de la même façon. Je suis très fière de cet effet collatéral positif : grâce à ce débat passionné d'il y a dix ans, toutes les familles de France ont parlé de l'homosexualité."

Après le silence étonnant de Philippe de Villiers sur l'affaire Mitterrand, c'est à se demander si une course à la surenchère conformiste et politiquement correcte ne s'est pas enclenchée entre ce dernier et Christine Boutin pour obtenir, de l'UMP et de Nicolas Sarkozy, chacun le plus de places éligibles aux régionales de 2010…. A condition de flatter l'opinion dominante !

Affligeant ! Mais faut-il s'en étonner lorsque l'on sait que leur chef politique, Nicolas Sarkozy, a lui-même déclaré en juillet 2009 qu'il regrettait que la droite se soit opposée au Pacs :

"Le problème de l’opposition aujourd’hui c’est d’être à ce point fermée. Nous avons connu cela nous-mêmes. L’erreur qu’a commise la droite à l’époque du Pacs ! C’était ridicule et outrancier. On s’est trompé. J’en ai tiré des conséquences définitives."

Partager cet article

19 commentaires

  1. c’est aussi le signal, non moins pitoyable d’une persécution plus officielle de ceux qu’on appelle déjà très cathodiquement “les intransigeants”,ou les fondamentalistes, et autres nom en istes …

  2. voilà où conduit l’imbécile égalitarisme révolutionnaire dont on ne saurait s’affranchir pour faire carrière.

  3. A l’instar de Monsieur Sarközy, nous en tirerons également des CONCLUSIONS DEFINITIVES.

  4. Le PACS fait parti de ces trucs démagogiques pondu par la gauche , le PACS c’est comme le RMI , on peut s’en passer , mais c’est rentré dans les moeurs .
    En Russie , je parlais avec une amie russe , elle m’a dit qu’elle était contente qu’il n’y ai pas le RMI en Russie , car ça encouragerait la féniantise , concernant le PACS , elle m’a dit qu’elle trouvait ça complétement immoral , que l’homosexualité est anormale , et que en Russie ce comportement n’était pas approuvé …l’occident en rupture total avec les valeurs morales .

  5. Un bien triste fait, dont l’esprit curieux trouverait mille autres exemples depuis la Révolution: on ne les compte plus, ces apostasies pratiques…
    La grande leçon de cette histoire est que c’est la participation au Système qui pervertit, y compris les mieux formés a priori (rappelons que Mme Boutin est consulteur du Conseil pontifical pour la famille depuis 15 ans)…
    Quand nous tiendrons enfin compte de cet enseignement des faits, le bien commun aura fait un grand pas…!

  6. Quant à P2V, je vous rappelle ce qu’on lui a fait subir il y a quelques années au sein même de sa famille. Qu’il n’ait pas envie de mettre les pieds sur ce terrain est plus qu’excusable, non?

  7. Je ne me suis jamais fait la moindre illusion sur Christine Boutin, et ces propos ne sont pas surprenants.
    Ce qui est grave est qu’elle est “consulteur auprès du Conseil pontifical pour la famille”…

  8. Peut-être Monseigneur le nonce sera intéressé par ces propos de madame Boutin et jugera de l'(in)opportunité de la conserver au Conseil Pontifical pour la Famille.

  9. La seule chose avec laquelle je sois à peu près d’accord, ce sont les successions : on devrait pouvoir léguer ses biens à qui l’on veut. Mais pas besoin d’un statut spécifique pour cela. Il suffit de libéraliser la succession, comme aux Etats-Unis. Si je veux léguer mes biens à ma concierge, je vais devoir me pacser avec elle ?

  10. Lorsque l’évêque de Paris conseille à Saint Louis de ne pas chasser les prostituées de Paris, le bon roi écoute ce conseil éminemment politique et change d’avis. Ce simple fait de la vie politique française peut aider à distinguer morale et moralisme. La morale naturelle rejette la prostitution ou l’homosexualité comme des atteintes à la dignité de l’homme. Le moralisme, qui pervertit bien des commentaires de ce blog, prétend imposer aux hommes leur conduite morale. Or, c’est Dieu lui-même qui a créé et qui laisse les hommes libres “faisant lever son soleil sur les bons et les méchants et tomber la pluie sur les justes et les injustes”. Ainsi les droits que Mme Boutin reconnaît aux personnes homosexuelles ne valent pas plus reconnaissance de la bonté de l’homosexualité que les droits que Saint Louis maintint pour les prostituées ne constituaient une approbation de ce vieux commerce. Mme Boutin est consulteur du Conseil pontifical pour la famille depuis 15 ans parce qu’elle s’est formé dans la tradition morale de l’Eglise et non dans les condamnations moralisantes de ceux qui ne savent ni imiter le Seigneur qui nous a créé libres ni écouter la sagesse de l’Eglise qui a toujours essayé de maintenir la voie étroite entre permissivité et moralisme. On peut légitimement contester les opinions et décisions politiques de Mme Boutin mais il peut être immoral d’anathémiser une personne qui fait partie d’un Conseil du Saint-Père et qui, ces derniers jours, a par ses paroles sévères sur le ministre Mitterand, montré qu’elle ne flatte pas “l’opinion dominante” contrairement aux accusations de Philippe Carhon.
    Puis-je rappeler ce commentaire du Cardinal Ratzinger qui notait qu’en matière de gouvernement des hommes, l’Eglise est toujours plus laxiste que rigoriste. Rigueur de la parole et laxisme de gouvernement permettent à l’Esprit-Saint “d’inscrire la Loi dans les cœurs”.
    [Pas d’accord avec vous. Vous êtes hors sujet. Personne ne s’en prend aux homosexuels ici.
    Les propos de Christine Boutin vont à l’encontre du Magistère, un point c’est tout. Comment peut-on justifier le Pacs et estimer que les personnes (même de même sexe) qui vivent ensemble, en dehors du mariage, doivent avoir des droits en matière de succession, de logement ou d’aides sociales ? Le Pacs dénature le mariage.
    Quand Christine Boutin a été nommée consulteur du Conseil pontifical pour la famille il y a quinze ans, elle ne tenait pas ce genre de propos….
    Philippe Carhon]

  11. Ayant manifesté contre le PACS à l’époque, et n’ayant pas changé d’opinion depuis, j’ai un peu le sentiment d’être un ustensile délaissé car devenu inutile.

  12. Il faut que tous ceux qui ont fait courir les citoyens catholiques derrière cette femme fassent publiquement leur mea culpa

  13. Pour Mme Boutin d’accord. Mais ne faites pas les naïfs: il vaut mieux que Villiers reste discret sur Mitterrand, comme Mitterrand aurait dû rester discret sur Polanski. Villiers a peut-être vendu son âme à l’UMP, ça le regarde. Mais il n’y a pas que la politique. N’allez pas l’accuser de ne pas avoir mis son grain de sel sur cette affaire, d’autres en auraient sans doute profité pour faire rebondir le scandale. Soit le Salon Beige est bien plus candide qu’il n’en a l’air, soit ses insinuations sont loin de l’idée que l’on se fait de la charité.
    [Plusieurs commentaires font allusion à cette affaire qui concerne la famille de Philippe de Villiers. Notez toutefois que nous ne l’avons pas fait…
    Ce dernier a fait le choix de garder cette affaire privée mais, en même temps, il a fait le choix de rester sur la scène politique avec un rôle public important dans notre famille de pensée.
    Vous dîtes qu’il a vendu son âme à l’UMP et que cela le regarde. Je dis que cela regarde aussi ses électeurs, ses anciens électeurs et ses sympathisants.
    Par conséquent, je ne vois pas pourquoi nous ne reprocherions pas au MPF d’être silencieux sur l’affaire Mitterrand… Lorsque l’on est président d’un parti politique, il n’y a pas de jocker possible !
    Vous savez également que l’affaire en question est sans doute très compliquée puisqu’elle est sortie deux fois : à 5 mois des présidentielles et à 5 mois des européennes. Un livre sur ce sujet a églement été stoppé avant sa publication.
    Philippe Carhon]

  14. La mère Boutin ose affirmer que le nombre de mariage est stablisé alors que le taux de nuptialité n’a cessé de baisser depuis dix ans (on est passé de 5 à 4 pour mille).
    Le Pacs est directement à l’origine de cette désaffaction puisque ce taux s’était stabilisé dans les années 1990).

  15. “…toutes les familles de France ont parlé de l’homosexualité”.
    Et pourtant Saint Paul nous dit : “Nec nominetur in vobis” : “Qu’il n’en soit même pas question entre vous”

  16. A Pascal Fagniez,
    Tout à fait d’accord avec M.Carhon. Vous me permettrez une simple précision historique, puisque vous invoquez St Louis. Ce que nous savons de lui par les chroniques du temps, ne laisse pas franchement à penser qu’il s’est follement réjoui en TOLÉRANT la prostitution, et ait tenu ce genre de propos:
    “Ce débat valait le coup pour le simple fait d’avoir décrispé le tabou de la prostitution en France. La prostitution n’est plus regardée de la même façon. Je suis très fier de cet effet collatéral positif…”
    Et plutôt que de laxisme de gouvernement, il convient mieux de parler de prudence politique, personne ne s’en portera plus mal…!

  17. @Elie-Marie
    Pouvez-vous me contacter par mail ?
    Philippe Carhon

  18. @ RL et @ Pascal FAGNIEZ
    RL : On peut léguer ses biens à une personne, même homosexuelle, ce qui est légal, à condition que soit payés les droits de succession au taux maximal, puisqu’il n’y aucun lien familial.
    Il est de fait que si les droits de succession étaient supprimés en France, comme Berlusconi l’a fait en Italie, cela ôterait un argument au lobby des invertis professionnels.
    Pascal FAGNIEZ : La prudence de St Louis n’alla jusqu’à favoriser ou justifier la prostitution, mais à la limiter et réglementer, en l’interdisant par exemple dans les dizaines de bains publics parisiens (car au Moyen Age, contrairement à la Renaissance et son culte du corps, et aux théories pseudo médicales qui en découlèrent, on se lavait fréquemment), où elle était présente : elle fut reléguée dans des quartiers isolés et périphériques, afin d’en limiter l’extension.
    Mais je suis presque en accord avec vous sur un certain moralisme, non pas sur le SB et venant de ses bloggueurs, mais de la part de certains commentaires : on ne peut décréter la vertu par la loi. La loi pour un catholique, dans ces sujets complexes, doit limiter le mal et le circonscrire au maximum, à la fois dans son exposition et publicité, mais aussi dans les lieux et implantations. C’est l’origine par exemple, des maisons closes. Il existait et existe encore, quoique moins connues que dans les époques chrétiennes, des oeuvres et congrégations consacrées à la conversion, et à la reconversion sociale des prostituées. Mais penser que la loi supprimera le mal, surtout quand il est passé dans les moeurs, c’est une illusion dangereuse : il faut convertir les coeurs et les intelligences en même temps qu’on tente de modifier les lois iniques.

  19. A PG,
    “On ne peut décréter la vertu par la loi”… oui et non! Le rôle de la loi est d’INCITER à la vertu, mais certes pas d’effacer le péché originel.
    Donc, oui, “il faut convertir les coeurs et les intelligences en même temps qu’on tente de modifier les lois iniques”, mais les bonnes lois sont le MEILLEUR moyen d’y arriver (même si pour nous qui vivons en temps de Révolution, c’est assez dur à se répresenter): c’est là tout l’enseignement traditionnel du Magistère sur le règne social de NSJC.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services