Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Il ne faudrait pas croire qu’au XXIe siècle, la persécution des catholiques par un État laïciste ne puisse plus exister

Sur Réinformation.tv, Anne Dolhein relate la persécution que subit un carmel en Argentine :

25254"L’histoire du Carmel de Nogoyá, en Argentine, devrait sonner comme un signal d’alarme pour les catholiques du monde entier. Voici plusieurs semaines qu’il est au premier plan de l’actualité dans le pays, puisque, sur la foi d’accusations de « torture » des Carmélites relayées par la presse locale, la mère prière a été inculpée pour privation illégale de liberté à l’égard des religieuses dont elle a la charge maternelle. Il fallait d’abord prendre toute la mesure de l’affaire avant d’en parler ici : y avait-il du vrai dans les accusations d’une ancienne sœur assurant qu’elle avait été victime, comme les autres carmélites, de torture et de réduction en esclavage, de pénitences physiques barbares et de « torture psychologique » à longueur de journée ? Sans pouvoir porter un jugement certain, on a désormais un peu de recul : les témoignages des autres sœurs, le soutien sans ambiguïté apporté par les évêques d’Argentine, viennent confirmer avec assez de force qu’il a pu y avoir un montage d’autant plus facile à réaliser que tout ce qui concerne la pénitence catholique et le choix de la vie religieuse est absurde aux yeux du monde moderne. La justice argentine, elle, s’est jetée à bride abattue sur l’affaire. Il ne faudrait pas croire qu’au XXIe siècle, la persécution des catholiques par un État laïciste ne puisse plus exister. [Lire la suite]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services