Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Il existe une véritable jachère dans l’Eglise autour de la question homosexuelle

De Mathieu Parbot (par courriel) :

"Le feu d’artifice médiatique concernant les problèmes rencontrés par le Cardinal Barbarin dans la gestion des prêtres ayant de fâcheuses tendances, pédophiles et homosexuelles, dure plus longtemps que prévu. La volonté de décrédibiliser l’Eglise dans l’opinion publique touche à ce qu’il y a de plus sacré en l’homme : le sacerdoce. En célébrant les sacrements, le prêtre agit in persona Christi, lorsqu’il dit « ceci est mon corps » ou « je te baptise », ce « mon » et ce « je » sont ceux de Jésus lui-même qui agit efficacement pour notre salut. Le démon veut atteindre le prêtre car, en atteignant le prêtre, il pense blesser Dieu.

C’est la raison pour laquelle, chaque prêtre est invité à entrer dans un chemin de conversion pour être de moins en moins indigne du Mystère qu’il représente. Oui, le prêtre est un homme, mais pas seulement.

Le lobby homosexuel veut détruire l’Eglise de l’intérieur. Ce n’est pas un scoop. La question est plutôt de savoir comment un évêque doit-il gérer ce type de déviance au sein même de son clergé. Un prêtre affecté de ce mal peut-il encore exercer un ministère ? Jusqu’où un évêque a-t-il le droit de le nommer à une charge pastorale ? Les intéressantes études de Mgr Anatrella sur le sujet montrent la complexité de ces personnes et, souvent, leur double visage.

Rappelons qu’entre pédophilie et homosexualité, il y a l’éphébophilie, c’est-à-dire l’attirance pour les jeunes pubères. Les affaires qui secouent le diocèse de Lyon ne sont pas anodines. Si le cas de la pédophilie est généralement traité efficacement, il existe une véritable jachère dans l’Eglise autour de la question homosexuelle.

Le Conseil Famille et Société a récemment organisé une rencontre sur ce thème sans qu’aucune fois ne soit exprimé l’enseignement de l’Eglise concernant l’homosexualité. Tout a été dit hormis l’essentiel. Mgr Brunin et consort n’ont eu de cesse de parler d’accompagnement sans jamais évoquer la question de la conversion intérieure et morale. La relativisation de l’homosexualité conduit au type d’impasse que nous vivons actuellement. Le diocèse de Lyon et bien d’autres n’ont pas su le gérer. Résultat : nous en sommes là. Et à quel prix…

Combien de prêtres, l’immense majorité, se voit insultée par l’irresponsabilité de certains évêques. A Lille, à Gap, à Paris aussi, on ne fait pas tellement cas de cela… et des postes très importants sont confiés à de drôles de types… Quelle honte.

La posture des médias ordinairement pro LGBT devient tout à coup assez surprenante. Sans le savoir, ils ont mis le doigt sur cette question cruciale et dramatique de l’homosexualité dans l’Eglise et imposent cet ordre du jour. Au scandale de la pédophilie de quelques prêtres s’ajoute celui de la négligence face à la tendance homo.

Rassurons-nous, ceux-ci sont minoritaires dans le clergé, mais bien actifs… la preuve.

L’apaisement viendra de la prière, des sacrifices et de la responsabilisation.

Gérer sa famille, sa paroisse ou son diocèse en bon père de famille, c’est aussi protéger le troupeau de tous genres de prédateurs… sans oublier la miséricorde dans un esprit de justice."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services