Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Il détruit des croix et ne le regrette pas

Il a 48 ans, il est guide de montagne en Suisse. Patrick Bussard reconnaît avoir vandalisé la croix du Vanil-Noir en octobre 2009 puis scié celle des Merlas il y a un mois. Deux profanations qui ont provoqué une vive émotion dans la région. Interpellé hier par la police, l’alpiniste a reconnu les faits et explique :

"Si je m’en suis pris à ces deux croix, ce n’est vraiment pas par vandalisme gratuit. J’ai longuement réfléchi avant de passer à l’acte. J’ai juste voulu lancer le débat sur le symbole de la croix. Un symbole que je n’aime pas, que je trouve barbare à certains égards, car il représente la crucifixion, la mort, la souffrance du Christ. D’ailleurs, que penserait le Christ s’il se voyait ainsi représenté? Par ces actes forts, j’ai donc voulu briser un tabou et inciter les gens à s’interroger. J’aimerais provoquer une discussion interreligieuse où tout le monde se mette autour d’une table. Il faut quand même reconnaître que les religions sont à l’origine de nombreux problèmes, souvent à l’opposé des valeurs d’amour et de paix qu’elles prônent.

Mais les croix que vous avez profanées ne dérangeaient personne…

On ne peut pas dire cela. Elles me dérangeaient moi, comme elles dérangent beaucoup de monde. J’ai fait ce que de nombreuses personnes pensent tout bas. […]

Regrettez-vous vos actes?

Non, pas du tout. En revanche, je m’excuse auprès de toutes les personnes que j’ai blessées ou que j’ai pu rendre tristes. Ce n’était pas le but, comme je ne voulais pas m’en prendre à une région ou à un village.

Partager cet article

15 commentaires

  1. La croix sera reconstruite.
    Elle veille sur le sommet des Merlas depuis 1946. Deux fois déjà, la Jeunesse d’Estavannens a dû la réparer. Après que
    la croix a été sciée au mois de février, elle a décidé de le faire une troisième fois. «Pour nous, il s’agit d’une évidence,
    indique son président Ludovic Seydoux. Plus qu’un symbole religieux, la croix est un repère qui a toujours été là. Nos membres sont très enthousiastes.»
    De fait, c’est tout le village qui se mobilise autour de sa croix. La commune de Bas-Intyamon a prévu d’offrir le bois et c’est une entreprise locale qui la construira. Quant à la Société de jeunesse, c’est elle qui la montera jusqu’aux Merlas.
    L’opération aura lieu dans le courant du mois de juin.
    Après avoir été montée, la croix sera illuminée durant la nuit. Une messe devrait être organisée sur place, le dimanche,
    pour son inauguration. Nicolas Betticher, vicaire général du diocèse.
    http://www.lagruyere.ch/fr/le-journal/les-editions/2010/20100318/debat-croix.html

  2. Au delà du geste imbécile de cet homme, on ne peut que constater la perte des repères religieux et l’incompréhension ou la méconnaissance par nos contemporains du Christianisme : La Croix ne signifie plus pour cet homme que la souffrance ; oubliée la Rédemption, oublié le Sacrifice et le Don du Fils de Dieu…

  3. Il est évident qu’il y a du dérangement dans l’air…
    Lui envoyer un prêtre pour lui expliquer ce que signifie la croix et sa nécessité pour l’humanité (nécessité voulue par le Christ Lui-même). Voilà ce à quoi on arrive, quand le peuple ne connaît plus la belle liturgie qui accompagne la Passion.

  4. Comme nous le chantons à Paques, c’est par la croix du Seigneur que nous sommes sauvés. Nos petites frilosités humaines n’y peuvent rien. Effectivement la croix est barbare à vue humaine, mais Notre Seigneur l’a accépté librement pour notre Salut. Alors montons vers les Croix, le coeur léger et rejouissons nous que, par elle, Notre Seigneur nous ai ouvert la porte du Royaume éternel. Restons en prière pour le salut et la joie de tous nos frères qui peuvent, quelques fois, se sentir troublés par la folie de l’Amour de Dieu.

  5. Ce type est un fanatique.

  6. Il aurait fait cela à une mosquée on l’aurait retrouvé à l’état de steak haché…non hallal!!!

  7. L’histoire est plus ancienne que l’attaque de ce papier le laisse croire, puisqu’elle remonte déjà à la semaine dernière.
    A titre de complément (en particulier au journal cité pertinemment par David), je renvoie à l’entretien de P. Bussard avec N. Betticher, vicaire général:
    http://www.laliberte.ch/?contenu=articleh&article=24372

  8. Si à la place de la croix ç’avait été un poisson (ICHTUS), ce bonhomme aurait avancé : “cela me genait car les poissons ne vivent pas dans les montagnes, mais dans l’eau. Mettez un poisson au sommet d’une montagne, il va mourir. Et puis, que dirait Jésus s’il se voyait représenté en poisson”.
    Tiens et si notre Seigneur Jésus Christ était du signe du “poisson” (petite boutade).

  9. Bah… c’est ce qu’en français on appelle de la manipulation…

  10. qui a parlé de crétin des alpes 😉

  11. Plutôt qu’un fanatique, c’est un gros nul.

  12. Il y a un certain temps -un temps certain même-, un auteur quelque peu méconnu mentionnait que la croix est un scandale pour les uns et une folie pour les autres. Il est vrai que cet auteur n’était pas à l’Académie Française, et que ses ouvrages sont actuellement peu médiatisés. Mais ses propos ont bien toujours l’air d’actualité.

  13. “Il faut quand même reconnaître que les religions sont à l’origine de nombreux problèmes, souvent à l’opposé des valeurs d’amour et de paix qu’elles prônent.”
    nous dit l’homme qui détruit les symboles qu’il refuse…
    Mais après tout “du passé faisons table rase” comme le dit l’Internationale.

  14. Le plus étonnant (mais faut-il vraiment s’en étonner ?…) est que de nombreux Suisses, réagissant sur les sites de leurs médias, ont approuvé ce geste, avec les mêmes arguments que ceux du profanateur : athées, ils se disent agressés par la présence de signes religieux dans l’espace public, la croix est un instrument de torture, etc.
    Il serait curieux de savoir combien d’entre eux ont voté contre les minarets.
    Bien sûr, il y a aussi eu de nombreuses réactions indignées à ce geste.

  15. Pour ce qui est de la position des personnes qui, en Suisse, ne se reconnaissent plus dans le fait religieux, je renvoie les intéressés, sans autre commentaire, au site http://www.librepensee.ch ou http://www.frei-denken.ch (en allemand, pour celles et ceux qui préfèrent l’original).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services