Il accélère le pied sur le frein et a rarement un coup d'avance

FhLa presse n'est plus toujours du côté de François Hollande :

"François Hollande fait ce que l'on n'attendait pas de lui et échoue là où il avait promis. Il voulait donner du temps au temps mais accélère… le pied sur le frein.

Il existe un endroit où l'on sait où va François Hollande et où l'on s'en félicite. Malheureusement pour le président de la République, cet endroit est en Belgique. A Bruxelles, au siège de la Commission européenne plus précisément. Eh oui, les eurocrates regardent les socialistes français avec une certaine bienveillance: redressement des finances publiques, pacte de compétitivité, réforme des retraites. Autant de mots qui sonnent agréablement à leurs oreilles réputées libérales. Si la Commission surveille avec des scrupules de notaire – c'est son rôle – que Paris fait bien ce qu'il a promis, elle devrait recommander aux autres pays européens de lui accorder une année supplémentaire pour ramener ses déficits publics à 3% du produit intérieur brut.

Ces bons points-là, Hollande ne veut pourtant pas les revendiquer trop fort. Bien sûr, il avait promis de redresser les finances publiques et l'appareil productif. Sans dire comment. Sans prévenir qu'il faudrait probablement désindexer, au moins en partie, les retraites et rallonger la durée de l'activité. Sans dire qu'il faudrait diminuer les allocations familiales (…)

Hier comme aujourd'hui, François Hollande a rarement un coup d'avance. "Depuis le début, il donne le sentiment d'être acculé", note un responsable socialiste. La gestion du temps renvoie évidemment à l'art de la décision. Un député parmi ses proches livre ce qui ressemble à une définition – cruelle – du hollandisme: "Quand on l'a vu, on ne sait jamais s'il a dit oui ou s'il a dit non, alors qu'en fait il a dit peut-être…"

7 réflexions au sujet de « Il accélère le pied sur le frein et a rarement un coup d'avance »

  1. jejomau

    IL faut SORTIR de l’Europe à tout prix maintenant. Ca suffit. On veut être SOUVERAIN chez nous : on veut garder notre armée, on veut notre indépendance financière et monétaire, on veut rester Français
    DONC : les LGBT Bruxellois… Dehors !
    CQFD !

  2. Biggles

    Attention, Hollande n’est qu’une petite marionnette qui prends ses ordres d’ailleurs. Il ne faut pas aller trop vite pour que le système le remplace par une nouvelle marionnette et nous donne une illusion de changement. Il nous a même désigné l’Adversaire… Sympa non ?
    Il ne faut pas tomber dans le piège de la logique binaire droite/gauche, ce sont les deux faces du “ruban de Moëbius libéral” écrit avec raison Jean-Claude Michéa. Le système est fort, très fort et il faut identifier les têtes d’abord.
    Hollande et sa clique ne sont là que pour le spectacle. D’autres sont là derrière, bien plus puissants et tirent les ficelles. Qui ? Il suffit de “veiller”, de s’informer pour le savoir, et de se mettre en réseau en tenant sa lampe allumée.

  3. Esteban80

    Un bon truc pour ce soir : pendant que nous serons tous aux offices du Jeudi Saint, plaçons nos écrans de télé allumés tournés vers une fenêtre donnant sur la rue. C’est ce que faisaient les polonais avant que ne chute le régime communiste …

  4. nemo

    “Quand on l’a vu, on ne sait jamais s’il a dit oui ou s’il a dit non, alors qu’en fait il a dit peut-être…”
    Eh non !!!
    Il n’y a qu’un sujet sur lequel il est mortellement obstiné c’est le mariage gay .
    Probablement parce que c’est ce qu’il y a de pire dans son programme ….
    Hollande dehors !!!

Laisser un commentaire