Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Idéologiquement correct : un chat n’est pas un chat au Québec

Le cardinal Ouellet prononce des évidences (ici et ) lors d'un congrès pro-vie qui s'est déroulé hier au Canada :

Cmo "Après l’expérience plutôt amère de plusieurs femmes qui ont subi des
avortements et qui le regrettent, ça nous aide à développer une culture
de la vie
(…)

Est-ce qu’on aide une femme quand on la pousse à commettre un délit
[l’avortement] pour réparer un autre délit [le viol]
(…)

Prendre la vie de quelqu’un d’autre qui est innocent, c’est toujours un
crime, moralement.

Je comprends très bien qu'une femme violée vit un drame et qu'elle doit
être aidée. Mais elle doit l'être par rapport à la créature qu'elle a
dans son sein. Elle n'est pas responsable de ce qui lui arrive. C'est
l'agresseur qui est responsable. Mais il y a déjà une victime. Est-ce
qu'il faut en faire une autre?

Cette créature-là [l’enfant à naître] n’est pas
responsable de ce qui lui arrive, c’est l’agresseur qui est responsable.
Il y a déjà une victime, est-ce qu’on va faire une autre?

C'est un être humain qui est dans le sein maternel."

Lundi, la classe politique était en rage, l'idéologie primant sur l'évidence :

"Avec de telles positions à l'égard des femmes, il
n'est pas étonnant que les églises se vident au Québec
, a résumé lundi
la ministre responsable de la Condition féminine, Christine St-Pierre,
en entrevue à La Presse Canadienne (…) 

La chef de l'opposition péquiste Pauline Marois a vertement dénoncé les
propos du cardinal. Au-delà des dogmes et des mythes religieux, Mgr
Ouellet doit savoir reconnaître les droits acquis par les femmes
,
a-t-elle fulminé.

De son côté, la co-leader de Québec solidaire et militante féministe,
Françoise David, a accusé l'homme d'église de faire preuve d'un manque
profond d'empathie à l'égard des femmes victimes de viol et d'inceste
.

Selon Mme David, le prélat n'a manifestement rien compris à la réalité
québécoise d'aujourd'hui
."

Quelle prétention! La réalité québécoise d'aujourd'hui est la même qu'hier et que dans le monde entier : quelqu'un de vivant est vivant; tuer c'est tuer et tuer un innocent pour le crime de viol d'une autre personne est profondément injuste. Mais cette réalité n'est plus évidence pour quiconque est aveuglé par l'idéologie.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services