Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Identité nationale : qui a dit?

"Pour moi, l'histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L'élément décisif pour moi, c'est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l'histoire de France à partir de l'accession d'un roi chrétien qui porte le nom des Francs".

Réponse : c'est bien le général De Gaulle. Bravo à Solange. Cette phrase est une double preuve : il a quand même dit des choses bien et la paternité politique que notre droite actuelle revendique est de la foutaise. C'est le même qui a dit :

" C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne …

Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »."

Partager cet article

24 commentaires

  1. Je dirais Charles de Gaulle.

  2. allez, va, ça sent son De Gaulle dans les moments où il se ‘lâchait’ ?

  3. Notre cher président… lors de la campagne de 2007… J’avais entendu ce discours et beaucoup de gens catholiques avaient été étonnés et plutôt ravis de ce passage. Qu’en pense-t-il deux ans et demi après?

  4. Alors, c’est qui?

  5. je sais pas qui a dit çà le premier
    mais ce que je peux vous dire, c’est que cette phrase moi aussi je la dis tous les jours

  6. Général de Gaulle

  7. Il n’a pas dit que des c…. Il en a fait beaucoup plus.
    C’est De Gaulle !

  8. Il semblerait que ce soit le Grand Charles ?

  9. Le Général de Gaulle

  10. Facile, c’est de Gaulle…

  11. De Gaulle!

  12. Miltaire de carrière ayant fait deux séjours en Algérie entre 1955 et mars 1963 (4 ans et demi),et ayant du “licencier ” les harkis de la harka 81 à Biskra (qui tous ont été massacrés par le FLN) j’étais viscéralement anti-gauliste.
    J’avoue que maintenant j’ai tendance à regretter de Gaulle, non seulement pour ces paroles criantes de vérité,mais aussi lorsque je regarde le spectacle lamentable de son successeur à l’Elysée.

  13. A signaler, fort à propos, que le FNJ vient justement de publier tracts et affiches sur ce thème, avec comme slogan sur l’affiche un extrait de ces citations de de Gaulle: http://www.frontnational.com/?p=2512#more-2512

  14. Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ?
    Pas mal, quand on sait que c’est De Gaulle et les gaullistes qui ont organisé l’immigration

  15. Cela fait deux fois que je lis cette citation attribuée au général de Gaule. Ce que j’aimerais connaître c’est la source, le lieu, quel écrit en quelle circonstance… peu m’importe ce que je veux c’est la référence qui la valide. Merci de m’éclairer.

  16. LOUIS XVII “QUELLE IDENTITE NATIONALE M’AVEZ-VOUS DONNE ?”
    http://www.dailymotion.com/video/x59a3u_louis-xvii-partie-1_webcam

  17. Eh oui, en 1959 à Alain Peyrefitte et ces propos ont été rapportés dans un livre de ce dernier : “C’était De Gaulle”. Le général avait raison et aujourd’hui il ne supporterait pas de voir nos rues servir de lieux de prières à l’islam. Je pense qu’il ferait intervenir l’armée pour expulser ces musulmans intégristes. Il le ferait, lui.

  18. De Gaulle a certe dit des véritiés , mais il a été un traitre en Algérie , et il l’ a la mort de centaines de milliers de harkis et de pied noirs sur la conscience .

  19. Cette phrase est un mensonge et un scandale.
    Un mensonge :
    De Gaulle a dit cela après avoir largué l’Algérie, la laissant aux mains d’un parti totalitaire socialiste ami de l’URSS, et dont la corruption et l’incompétence fait que les Algériens ont le plus grand mal à vivre dans un pays auquel De Gaulle encore a donné sans raisons historiques aucune le gaz et le pétrole saharien qui nous font tant défaut maintenant.
    Un scandale :
    Algérie larguée après être revenu au pouvoir sur le slogan : ”Algérie Française”, et avoir trahi les harkis dont environ un demi million l’ont payé de leur vie, tandis que plusieurs dizaines de milliers de pieds noirs furent enlevés et massacrés, et alors que Challe et Salan avaient gagné la guerre sur le terrain, et le FLN étant totalement exsangue et vaincu en 1961-62.
    Double scandale : L’Algérie Française développée et riche aurait absorbé la main d’oeuvre algérienne, et cette phrase est donc une manipulation de la vérité historique a posteriori , ceci d’autant plus que c’est lui de Gaulle qui est à l’origine de l’immigration.
    Les accords d’Evian n’ont jamais été respectés et De Gaulle a autorisé l’Algérie à nous envoyer ses ressortissants, politique poursuivie par Giscard et Chirac.
    Le Pen avait dit à la tribune de l’Assemblée :”Si nous n’ avons pas l’Algérie Française, nous aurons la France algérienne”.
    Nous y sommes, grâce à De Gaulle, à ses mensonges, sa forfaiture et sa fausse grandeur nationaliste.

  20. De Gaulle a su récupérer l’identité nationale française pour se rallier les voix de la droite et s’installer au pouvoir contre les tenants de la France catholique comme Giraud ou Pétain. Il ne faut tout de même pas oublier que c’est bien de Gaulle qui a réhabilité les loges maçonniques avant même son retour en France (et pour cause) et les a réinstallées aux postes clef de la République dès son accession à la magistrature suprême, en même temps qu’il jetait les bases du déclin national en livrant l’Education Nationale et la Sécurité Sociale aux communistes. Par le fait même qu’il réintégrait les franc-maçons dans les organes de gouvernement, il s’engageait aussi de facto à appliquer le programme de la décolonisation, tel qu’il avait été conçu et décidé par les Loges dès les années 1920 (cf. Pierre Virion in le mystère d’iniquité). Le nationalisme de De Gaulle est donc une pure escroquerie mentale qui a conduit la France à sa désintégration totale en un temps record. On juge l’arbre à ses fruits et le moins que l’on puisse dire est que les fruits sont pour le moins empoisonnés.

  21. A Prieur, militaire de carrière :
    Oui, de Gaulle a dit de fort belles choses.
    Mais il a fait des choses atroces.
    Notre président actuel dit de fort belles choses.
    Mais que fait-il de bien ?
    Tout deux sont experts en blabla et je garde le plus profond mépris (et pire) envers Charles De Gaulle.

  22. @ PG
    Je suis tout à fait en accord avec vous.
    De Gaulle s’est forgé un mythe
    de sauveur alors qu’il a toujours trahi les nationaux. Il a plus combattu le Maréchal que les allemands!
    Quant à l’affiche du FNJ que je viens de regarder, avec une pareille vision, elle n’est pas faite pour attirer les électeurs. Voir le livre de Roger Holeindre( l’homme qui faisait se battre les Français entre eux) par exemple.

  23. voici de quoi éclairer un peu sur les origines de notre identité:
    Le Christ et César
    de Joël Schmid
    Un combat de titans, certes! Cet Empire romain qui n’a de cesse de persécuter les premiers chrétiens et qui, au travers de ses plus grands penseurs, Cicéron, Sénèque, ne peut s’empêcher de lancer les fondements du christianisme…
    Après la tempête des guerres civiles et la fameuse pax romana, Rome se retrouve confronté à lui-même dans un silence assourdissant d’où vont naître les contradictions de la spiritualité.
    La peur de l’inconnu, les mystères de l’impalpable, oui, le monde romain a entamé une gestation, et c’est de la foi chrétienne qu’il va accoucher. Un essai remarquable.
    L’érudition de son auteur n’est plus à prouver, mais il dépasse ici l’Histoire en confrontant le spirituel au temporel et en s’interrogeant sur la transition qui a mené la sagesse antique vers le christianisme. S. DES H.
    Desclée de Brouwer, 224 pages, 19 €.
    (source : http://www.valeursactuelles.com/culture/guide-livres/guide-livres-15-octobre.html )

  24. Sa “suffisance” alias De Gaulle a toujours confondu sa personne et la France …hélas ce qui fut bon pour lui ne le fut pas toujours pour le pays (division des français,retour en force des communistes,abandon des populations fidèles et des potentialités énergétiques etc…
    par ailleurs les “héritiers” comme Peyrefitte (qui lui devaient leur fortune politique) n’ont eu et n’ont de cesse que de célèbrer sa vision des choses et de perpétuer le mythe dont ils retirent quelques avantages moraux ou parfois des prébendes ….ben ,voyons ,il est toujours glorieux et avantageux d’être le compagnon de “l’homme grand”!
    une politique se jugeant aux résultats on peut dire “qu’il croyait voir au loin parce qu’il voyait de haut”(ref J. Anouilh)et pour nous restent les difficultés !!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services