Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

“Humour et politique”

Cette campagne ennuyeuse n'empêche pas certains de se souvenir que l'humour et la politique peuvent faire bon ménage. De gré ou pas…

"Le jury du "Prix Press Club, Humour et politique" a annoncé aujourd'hui s'être réuni pour une deuxième sélection visant à récompenser "l'auteur de la phrase la plus hilarante de l'année", qu'il s'agisse "d'humour volontaire ou involontaire".

Cinq "petites phrases" et une "Raffarinade", collectées depuis le 1er janvier, font partie de la deuxième des trois sélections, réalisées par un jury composé d'humoristes et de journalistes. Une autre sélection aura lieu en juin 2012".

Voici la sélection :

  • Daniel Cohn-Bendit à Eva Joly : "Si tu te retires, ça crée un vide. Si tu continues, tu tombes dans le vide".
  • Nora Berra, "qui conseillait sur son blog au plus fort de l'hiver : "Je recommande aux personnes les plus vulnérables (sans-abri, nourrissons et personnes âgées) d'éviter de sortir"".
  • Jack Lang : "Je ne voulais pas être parachuté d'en haut", alors qu'il sera candidat aux législatives dans les Vosges.
  • Le député-maire de Cherbourg et porte-parole de François Hollande, Bernard Cazeneuve, : "l'heure d'été aura surtout un avantage : c'est une heure de moins de Nicolas Sarkozy".
  • Brice Hortefeux : "Passer de rien à chef de l'Etat, Hollande va souffrir".
  • "Une Raffarinade", du nom des petites phrases attribuées à l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Celui-ci, s'adressant à Nicolas Sarkozy, lui a dit : "Travaille tes silences, baisse d'un ton".

Les nominés de 2011, les  lauréats depuis 2008 et un palmarès bien plus ancien… Et si vous aviez d'autres citations drôles en mémoire, vous pouvez les glisser dans les commentaires.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Pour votre information, le mot “nominé” n”existe pas : le mot “nommé” le remplace, correspondant aux personnes nommées (et non pas nominées) à des nominations !
    Amicalement

  2. Il me semble que le terme français pour “nominee” (nom) ou “nominated” (adjectif) est “pré-sélectionné”. Il semble qu’à l’origine de ce néologisme il y ait l’adaptation du terme anglais par une actrice qui n’était pas de langue maternelle française, et à qui on peut donc reconnaître un louable effort pour s’exprimer dans notre langue.
    Plus de détails en bas de page sur http://www.cnrtl.fr/definition/nominer

  3. Enfant tué par balle à Mende. Non, il n’appartient à aucune communauté. Rien de grave, la piste accidentelle privilégiée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services