Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Huit mois avec sursis pour avoir profané des tombes catholiques

Lu ici (via defrancisation.com) :

"Le procureur requiert six mois de prison ferme à l'encontre de celui qui
a « détruit les souvenirs, l'attachement des vivants aux morts qui
reposent là ». Le prévenu se trouble. « C'est malheureux pour ces gens.
C'est un acte qui ne devrait pas se faire, mais je ne veux pas que les
gens m'en veuillent. Je ne me souviens de rien. » En défense, Me
Greugny-Secrétin plaide le doute : « Soit il trompe son monde… Soit il
ne se souvient vraiment de rien et on ne peut pas l'envoyer en
prison. » Huit mois de prison assortis du sursis avec mise à l'épreuve".

Partager cet article

1 commentaire

  1. Quelle mise à l’épreuve ?
    Complètement débiles ces juges rouges….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique