Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le soutien à l’avortement légal est souvent fondé sur l’ignorance

Une des questions qui taraude forcément les sympathisants pro-vie est : si les gens savaient – s’ils savaient que le foetus pleure, par exemple – nous rejoindraient-ils dans le combat pour l’abolition de l’avortement ? Ou est-ce que les coeurs et les esprits sont si endurcis que cela ne changerait rien ?

Deux sondages américains, commentés par le Père Neuhaus dans la revue First Things, semblent indiquer qu’une part, au moins, du soutien pour l’avortement légal est fondé sur l’ignorance.

Le premier, mené par Louis Harris en mars dernier, montrait que le nombre de gens qui se sentaient proches des "pro-vie" était de 42 %, soit le plus fort pourcentage depuis 1992, et que 47 % s’opposaient à la loi actuelle, soit le plus fort pourcentage depuis 1973 et l’arrêt Roe vs Wade.

Mais le Père Neuhaus fait remarquer que la question posée par Harris prétend que l’arrêt Roe vs Wade légalise l’avortement dans les "trois premiers mois" de la grossesse, ce qui est faux : il le légalise jusqu’au neuvième mois inclus. Quand la question est posée dans le même sondage, 72 % se déclarent pour l’interdiction au deuxième trimestre de la grossesse, 86 % au dernier trimestre.

Le Père Neuhaus remarque aussi un sondage de l’institut Zogby : 61 % des sondés déclarent que l’avortement devrait être interdit une fois que le coeur a commencé à battre – savent-ils que le battement peut être détecté à 22 jours après la conception ? 65 % déclarent que l’avortement devait être interdit après que l’activité cérébrale du foetus a commencé – savent-ils que cette activité peut être détectée à 40 jours ?

Sans doute des sondages français montreraient-ils un soutien plus important pour l’avortement. Mais ils révéleraient sans doute aussi les mêmes contradictions et la même ignorance.

Henri Védas

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services