Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Hollande le 2 mai 2012 : “Un président qui, d’abord, respecte les Français, qui les considère”

A Dijon, le 11 mars 2013.

 

Partager cet article

18 commentaires

  1. Y a quand même des façons plus sympa de demander aux gens de baisser l’ton …. Ca va être compliqué le 24 mars de fermer le clapet de la sorte, aux centaines de milliers de manifestants … A bientôt François !!

  2. hollande ne respecte rien, pas même sa fonction. Il est la honte de la France !

  3. Venez “l’ouvrir” le 24 mars à Paris, ce sera peut-être la dernière fois que ce sera possible (sauf si nous faisons une vraie démonstration de force). La dictature se met peu à peu en place c’est maintenant qu’il faut faire barrage, quoi qu’il nous en coûte, parce que sinon ça va devenir de plus en plus difficile.

  4. La chose est entendue, la dictature se met en place.

  5. L’air est vicié.
    L’atmosphère est étouffante.
    François Hollande n’a la main sur rien, il flotte dans un costume trop grand… Il a l’air perdu, sans énergie.
    Il a la vue qui baisse – le 13 janvier l’a prouvé. Il est à moitié sourd.
    L’équipe qu’il appelle un gouvernement multiplie les couacs et n’a aucun pilote.
    Je sens le fruit mûr prêt à tomber.

  6. Allez, on lance les paris !
    on lui donne 2 semaines ? 10 semaines ?

  7. Où l’emmène-t-on ce manifestant ? Au goulag ?

  8. En tout cas on ne lésine pas sur les”chaussettes à clous” en jeans…
    non l’Etat n’est pas un état policier!

  9. Comme quoi, quand on est poli et qu’on pose respectueusement une question…
    Et il y a des policiers pour agir ainsi !!

  10. “Monsieur Hollande elles sont où les promesses? Hein?”
    Je ne vois pas ce qui suppose une telle répression policière…
    Cet évènement scandaleux à Dijon c’est notre Sidi Bouzid à nous.
    Ce monsieur que la police fait taire injustement c’est notre Mohamed Bouazizi… tous dans la rue!

  11. Depuis le début, je dis qu’il ne finiera pas son mandat.
    Dans une vidéo, un ouvrier lui conseil de prendre exemple sur le pape: de démissioner.

  12. C’est pas un président, c’est un usurpateur. Il n’a rien à faire là où il est. D’ailleurs il ne remplit même pas le rôle qu’il a brigué, il en est totalement incapable.

  13. C’est plus facile de se saisir d’un malheureux contestataire que de faire la chasse aux délinquants. Bravo des flics cela promet pour l’avenir. Mais bon on sait que vous obéissez et obéirez toujours à ceux qui vous donne votre pitance. Pas de quoi être fier. Attention au 24 mars, il va y en avoir du flic en embuscade.

  14. Et c’est tout ?
    Que font les autres “manifestants” pour protéger un manifestant contre les services de la Direction départementale de la sécurité publique ?!?!

  15. L’avantage avec la république française, c’est qu’elle a toujours trouvé des nervis pour la servir très au-delà de ce que la morale réprouve… On a déjà connu la milice il y a 60 ans… On est train d’en créer une nouvelle aujourd’hui…
    Ce n’est pas très compliqué à faire : il suffit d’habituer l’homme à de petits renoncements… Vous commencez à demander à un flic honnête de fermer les yeux sur certaines incartades… puis vous lui demander d’aller jouer les terreurs contre les immenses délinquants routiers… puis vous lui faîtes faire un boulot de gros-bras dans les manifestations, comme n’importe quel homme de main de la CGT ou du B’naï Brith…
    Et enfin il est mûr pour la dernière étape : garde-barrière dans un camp ou bien pour aller arrêter les déviants (ou le nom qu’on leur donnera à ce moment-là). Le pire est que tous ces gens-là auront bonne conscience : à force de renoncements, ils se seront forgés une nouvelle conscience qui leur donnera… bonne conscience…

  16. le pauvre homme, c’est la France que l’on embarque avec lui!

  17. @manu : Monsieur Hollande n’est pas un usurpateur, il a été élu on ne peut plus démocratiquement. C’est d’autant plus grave! Un usurpateur s’entoure de gros bras, c’est logique, mais là…

  18. Quand je pense que les français ont été capables de faire la Révolution, un jour… Ils ont cru qu’ils avaient aboli les privilèges des uns… Mais, aujourd’hui, la roue a tourné, et on n’est plus vraiment capable de tout balayer… Mais pour mettre qui, ou quoi… A l’époque, il y avait encore des idéaux, ou des illusions !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services