Hellfest : un député interpelle le ministre de l’intérieur

Christian Vanneste a interrogé le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales sur

"le bien fondé pour des collectivités locales de subventionner des concerts, où des artistes véhiculent avec virulence un message ouvertement antichrétien, comme c'est le cas lors du Festival Hell Fest organisé chaque année à Clisson, avec le soutien du conseil général de Loire-Atlantique et du conseil régional du Pays de Loire. Cette année de nombreux élus ont pris position contre l'organisation de ce festival. Il aimerait connaitre quelles sont les subventions accordées au Hellfest et les intentions de Madame le Ministre concernant une interdiction formelle faite aux collectivités de subventionner des manifestations dont le caractère subversif est objectivement avéré."

15 réflexions au sujet de « Hellfest : un député interpelle le ministre de l’intérieur »

  1. texmex

    Bravo. J’ai pour ma part eu des conversations avec les services de Coca Cola et de Kronenburg, et envoyé des messages à la mairie de Clissons, au Conseil général de Loire Atlantique et au Conseil régionale des Pays de Loire, pour faire remarquer en plus de l’anti-christianisme violent et blasphématoire, l’incitation au meurtre, au suicide et à l’auto-mutilation véhiculé par les groupes qui participent à ce festival. Les élus ne sont pas sans savoir que le nombre de suicides des jeunes augmente de façon alarmante, ainsi que les cas d’auto-mutilation, de dépression et autres troubles. Des élus responsables ne peuvent continuer à cautionner cette morbidité pathologique, surtout parmi la jeunesse.

  2. Jean

    On ne pourrait pas demander l’annulation de ces subventions au juge administratif sur le fondement de l’article 1er de la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat (“la République ne salarie aucun culte”) ? Le culte sataniste est un culte, il ne peut donc recevoir de subvention publique, non ?

  3. ewart

    J’emets un doute sur la stratégie consistant à s’opposer à l’organisation du festival en lui même.
    ( De toute façon le festival de cette année ne sera pas annulé…)
    Il faut tout de même noter que les groupes dont le message est anti-chrétien sont une minorité à ce festival. Pour le futur, pourquoi ne pas axer la résistance, entendue par les sponsors manifestement, sur les groupes participants ?
    Cela permet aux sponsors de rendre leur soutien conditionnel , sur des critères objectifs, et de peser de façon efficace sur les organisateurs quand à la composition du festival par leur intermédiaire, AVANT sa préparation, plutôt que de lancer dans un baroud d’honneur alors qu’il est imminent…
    Cela marginalise les groupes qui font du blasphème leur fond de commerce, ce qui est peut être plus payant que de mettre tout le monde dans le même sac en passant pour des adversaires de principe d’un genre musical …

  4. JJ BODET

    suite au courrier que j’avais envoyé à Coca-Cola France en tant que président des Associations Familiales Catholiques de Loire-Atlantique, la responsable consommateur de Coca-Cola France que j’ai eu aujourd’hui au téléphone m’a fait part des informations suivantes:
    -Coca-Cola regrette d’avoir sponsorisé le festival. La signature a été hâtive, le dossier survolé et il n’ont pas pris en compte l’émotion que cela pouvait soulever.
    -ils ont enlevé le logo mais ne peuvent pas retirer leur subvention pour cette année, le contrat étant signé
    -le PDG de Coca-Cola France a rendez-vous avec “le chef de cabinet” de l’évêché de Versailles la semaine prochaine à ce sujet, la rencontre devrait être médiatisée.
    -ils n’ont pas l’intention de sponsoriser le festival l’an prochain.
    dont acte !

  5. Margay

    J’ai recu ce jour un mail concernant ce festival que je vous relais:
    “Auriez-vous l’immense amabilité de prendre cette intention dans votre prière et dans votre jeûne ?
    Intentions précises :
    1. Que les effets toxiques dans les cœurs de nos jeunes soient limités.
    2. Que les présentations les plus nocives de ce festival soient annulées – NB : ces grâces ont déjà été souvent obtenues !
    3. Que les organisateurs et les chanteurs reconnaissent la douce et puissante majesté du Christ sur leur vie
    4. Que ce festival ne se reproduise plus.
    Fraternellement en Christ, Fils de Dieu et vainqueur du Mauvais.
    Jean, tertiaire franciscain.”

  6. texmex

    @ewart
    L’idée n’est pas mauvaise, et je l’ai eu aussi, seulement après mes conversations avec les services Coca Cola et Kronenburg, et la lettre reçue de Kronenburg, je vois qu’ils ne considèrent pas qu’ils aident ces festivals où ils ne font “que” commercialiser leurs produits. Ils insistent sur le fait qu’ils n’ont aucun droit de regard sur le contenu du festival. Toutefois,je cite un paragraphe de la réponse de Kronenbourg:
    “Vous comprendrez aisément qu’il n’appartient pas à Brasseries Kronenbourg d’émettre un jugement sur la prestation artistique des groupes invités lors de ces manifestations. La liberté d’expression est un droit fondamental que Brasseries Kronenbourg respecte, sans adhérer aux propos de type raciste, sectaire, polémique ou contraire aux bonnes moeurs.”
    !!! Ceci après leur avoir expliqué de quelle sorte d'”art” il s’agit. Il faut donc les convaincre qu’ils ont bel et bien une responsabilité, et que le seul fait de vendre leurs produits lors des festivals est une caution.

  7. Zoé

    Frère Paul-Marie, doyen de la communauté Saint Jean écrit ceci : « Je confie à vos prières le festival de l’enfer qui aura lieu les 20 et 21 Juin à Clisson pas loin de Tours avec Maryline Manson. L’année dernière ce festival avait été annulé à cause des chaînes de prières qui avaient été faites: une pluie diluvienne s’était abattue sur le lieu empêchant le spectacle…» ( A confirmer cependant, c’est un mail que j’ai reçu. En tout cas il faut bel et bien agir aussi bien au niveau du lobbying que de la prière. Les chrétiens avaient aussi priés à l’instigation de Mgr Rey à Toulon lors du concert de Marylin Manson qui avait du écourter sa prestation pour malaise je crois à la grande frustration de ses fans…).

  8. Sancenay

    Merci à Monsieur Vanneste qui une fois de plus semble bien esseulé dans sa confrérie.
    Pour ma part je vous tiendrai au courant de mes prochaînes démarches,il n’y a aucune raison de lâcher prise.J’ai juste du faire relâche pour une urgence familiale.

  9. Frédéric-Emmanuel

    @Sancenay: en 2 lignes, on voit que vous avez autant le sens du dialogue (“faites en silence”-sic)- que celui des réalités (comparaison avec les Etats-Unis).
    Ewart a parfaitement raison, c’est du simple bon sens. S’il vous semble toutefois bon d’exprimer votre désaccord , eh bien, de grâce, faites-le avec courtoisie.

  10. ewart

    JJ bodet et à Texmex, merci pour ces infos, et bravo pour vos actions , (et bravo aux AFC)
    Vos infos montrent que Coca Cola et Kronenbourg réagissent à hauteur de leur implication : Coca Cola retirerait sa subvention, Kronenbourg argue de son implication moindre (ils ne subventionneraient pas…) en tous cas tous deux conviennent et regrettent avoir survolé le dossier. Cela prouve que vos arguments ont été pris au sérieux, déjà une victoire.
    Quid du Conseil régional ?
    La réaction de Kronenbourg montre bien la faille : l’expression artistique ne saurait excuser ce qui tombe sous le coup des lois françaises et européennes. L’incitation au meurtre et à la haine contre une communauté, et ce dans un contexte ou le lien entre satanisme et augmentation des profanations a été cité formellement par le gouvernement. Ces lois sont nos armes , et je maintiens, ne conduisent pas forcément à se positionner en adversaires de l’événement dans sa globalité. Demandons la fermeture de la porte, pas forcément la destruction de la salle…
    Sanceney : ce que vous appelez faire plier aux USA, c’est le fait que les organisateurs aient choisi d’exporter ce festival ( initialement Fury Fest) en France . Il ne leur a fallu que quelques mois : réjouissez vous si vous voulez de cette victoire à la Pyrrhus, je ne vois pas pour ma part l interêt de se débarrasser du Hellfest aux profit de nos voisins (je pense à la Belgique, parfaitement équipée pour l’accueillir, il en existe déjà un d’ampleur approchante à Dour) . Vous savez , de nos jours, les jeunes sont très mobiles…mais bon, si c’est le bruit qui vous dérange…

  11. Sancenay

    Les lecteurs du salon beige me remercient généralement pour ma courtoisie.
    Mais il est vrai que j’ai quelque mal à réagir faiblement devant ce que je perçois peut-être à tort en l’espèce, comme le relativisme bourgeois.
    Ici, je ne comprends pas au nom de quoi vous exemptez les autres groupes non satanistes de ce concert de leur complicité de fait dans cette odieuse entreprise de perversion de la jeunesse?
    Devant un fait aussi grave, il est bien évident que “qui ne dit mot consent”, adage valable d’ailleurs, pour tous ceux qui en dépit de l’avenir qu’ils préparent à leurs enfants se sont soigneusemnt mis la tête dans le sable.
    Si je vous ai blessé , je vous en demande volontiers pardon , mais tout de même,le sujet dépasse largement notre nombril,
    non?
    la victoire que j’évoquais aux US concernait exclusivement le renoncement de e-bay obtenu par Human life de suventionner les organisation pro-avortement.
    Ce n’est pas de loin une victoire à la Pyrrhus que HLI aobtenu par une très vigoureuse campagne de boycott de e-bay à travers le monde.
    Comme quoi la hardiesse et la détermination payent car en l’occurrence il y a des morts à ce concert ou si des prêtres se font agresser à la suite d ecelui-ci, ce qui ne me paraît pas une hypothèse irréaliste, je n’aimerais pas me situer du côté de ceux qui pensent que “ça ira pour cette année, on en a assez fait”.
    entendu? bien à vous et que Dieu vous garde.

  12. ewart

    @ sancenay ,
    j’ai été un poil vexée je l’admets, et je vous remercie vivement de votre complément que j’apprécie.
    Au nom de quoi je défends qq peu l’évenement? Non, pas par relativisme bourgeois, enfin je crois. 3 raisons :
    1) mes gouts personnels. J’apprécie ces “musiques extrèmes” , qui sont l’objet premier du festival, et je ne suis pas la seule “catho” dans ce cas .95 % de la programmation n’a aucune connotation spirituelle donc aucune référence au satanisme, aucun message anti-religieux. Pour les 5 % qui restent, c’est 5 % de trop, et dans un cadre subventionné et institutionnel , c’est inadmissible.
    2) je pense qu’on ne puisse en vouloir un instant aux groupes et organisateurs qui relativisent le satanisme, dans la mesure où ils ne croient pas du tout à l’existence du Diable. De plus ils sont ignorants de ce que nous savons, à savoir l’augmentation incontestable des actes profanatoires, très peu relayée par les médias, mais même des incroyants complets peuvent admettre que dans ce contexte il y a des choses peu judicieuses. Personne n’a envie de voir saccager la tombe de ses grands-parents…
    3) conditions du dialogue et stratégie : je crois peu fructueux de se poser en censeur complet et de donner l’image de gens qui ont peur et veulent tout interdire au motif que certaines choses devraient incontestablement l’être. Il y déjà tellement d’interdits… Et du reste l’Eglise locale ( Msgr Soubrier) n’a pas pris cette position : elle réclame le respect intégral de la foi catholique dans la programmation des concerts, donc une rectification de tir de l’événement. Le médiateur devrait être le père Culat, dit “curé des métalleux”, auteur d’un ouvrage sur le rock dur..il connait le sujet.Ca me parait bien. Plus évangélisation autour du festival !
    Imaginons 2 sécnarii :
    -le festival est interdit,”c’est la faute de la société réactionnaire et des curés, c’est la censure”, tout le monde, public et organisateur , est furieux, et tente de l’organiser ailleurs.Ce qui est très possible.
    – les organisateurs placent des limites et les expliquent : ca ne dérangera que les authentiques satanistes et ça sensibilise tout le public, pas de mauvais bougres dans l’ensemble, et même plutôt souvent des jeunes assez sages.
    Et puis, il y a des erreurs dans ce qui est dit, à côté de choses tout à fait vraies , c’est un peu dommage. Ca nuit à la qualité de la protestation. Par exemple, les termes “Hell” (et “Heaven”) dans les noms de groupes ou les titres de chansons ne sont guère révélateurs…ces 2 mots sont omniprésents dans la thématique du rock’n roll depuis les années 60, ils ne sont pas forécment significatifs d’une connotation spirituelle des groupes. Les Rolling Stones chantaient déjà “sympathy for the Devil” , faut il pour autant bruler tous leurs albums … même s’ils ne sont guère saints ? Le groupe “sacred reich” est très régulièrement cité, j’ignore comment ils ont choisi leur nom , mais ils ne sont aucunement suspects de complaisance avec le nazisme…je vois que certains internautes s’émeuvent de l’image d’un chanteur affreusement maquillé avec du faux sang et comptent l’envoyer au conseil général ! …la belle affaire …ce n’est pas un public d’enfants de 8 ans tout de même,même si personnellement chanter avec du ketchup sur le visage me parait complètement puéril, c’est juste un déguisement très laid, ca me semble incongrû d’axer la protestation sur ce genre de détail. Ca brouille le message de fond.
    Même si on dit que “Diable se cache dans les détails”, nous savons bien qu’il n’a pas besoin de ce décorum de carnaval…
    Voilà, pour mes raisons. Je comprends bien sûr que l’on puisse préférer l’interdiction complète, mais à titre personnel je pense que la position de ne pas vouloir jeter le bébé avec l’eau du bain peut être plus fructueuse.
    Bien cordialement,

Laisser un commentaire