Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Halloween est diabolique

Lu sur le site officiel du diocèse de Nanterre :

Hln "Deux aspects actuels de la fête :

Elle est très apprécié des enfants. Ils jouent à se faire peur et s'amusent à faire peur à ceux qu'ils rencontrent. C'est le jour du déguisement. Quand approche la date d'Halloween, les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur et des maquillages terrifiants. Même dans certaines écoles publiques on célèbre cette festivité, mais la plupart des inspecteurs du primaire l'interdisent.

Elle comporte un autre aspect plus secret. La symbolique de la fête d'Halloween célèbre les puissances spirituelles obscures et dangereuses, les influences sataniques. Elle donne l'idée qu'il est possible de faire appel aux forces démoniaques. Cette célébration de la mort est même parfois devenue la célébration du diable. Aujourd'hui, dans le monde entier, c' est la cérémonie la plus importante pour les satanistes (…)

Pour beaucoup, ce n'est qu'une cérémonie folklorique ou les enfants se déguisent, un moment de détente, un jeu et des costumes. Le déguisement amuse les enfants. Son coté actif et visuel leur plait.

Sous ses airs "bon enfant", cette cérémonie païenne présente bien des dangers. Elle risque de nous faire perdre le sens de la célébration chrétienne de la Toussaint. De plus, il est dangereux pour les enfants de banaliser le monde occulte et ses hideux personnages et de les initier au monde des ténèbres. Les défunts et leurs fantômes viennent avec le démon nous menacer de la mort".

Partager cet article

9 commentaires

  1. Quand, il y a peu d’années, avec l’immense soutien des médias, la vague Halloween a déferlé sur le pays, il y avait avant toute chose un objectif purement commercial. La pensée était : « tout ce qui vient d’Outre-Atlantique doit marcher ». Par ailleurs, on peut supposer que certaines loges*** souhaitaient occulter la fête chrétienne de « Toussaint ». Résultat que l’on peut constater aujourd’hui (à mon humble avis personnel) : Halloween (fête qui irrite plus qu’elle n’ensorcelle) semble être tombée dans l’enfer des oubliettes. Malgré le beaux temps du jour, aucun enfant masqué ou coiffé du chapeau pointu, et arborrant la citrouille n’est venu me « sonner » des friandises. En revanche, contrairement au souhait formulé au départ, la Toussaint semble avoir repris une certaine vigueur … voir par exemple le succès de Holly-Wins.
    Laissons Halloween aux « amerloques » et valorisons nos traditions.

  2. Il ne me semble pas conforme à la vérité de dire que Halloween soit, dans l’absolu, diabolique.
    Au départ, et c’est toujours le cas en Irlande et dans une certaine mesure aux Etats-Unis, il s’agit d’une « fête » catholique, ou plutôt d’une anti-fête païenne, qui tourne en dérision la vieille fête celtique de Samain. Ce sont des moines irlandais qui ont obtenu que le 1er novembre soit la fête de la Toussaint, pour christianiser Samain. Et la veille de la Toussaint (all hallow even) on se moque de l’ancienne fête. (Voir l’article sur mon blog en cliquant sur ma signature.)
    Cela dit je ne nie pas que Halloween ait pu être récupéré par des satanistes. Ni que la fête ait pris un tour fort inquiétant. Et surtout laid.
    Cela dit, elle n’a pas réussi à prendre chez nous. Tant mieux. Ce n’est peut-être plus trop la peine d’en parler…
    [Je connaissais cela sans doute pour l’avoir déjà lue chez vous. 😉 Mais le nouvel « halloween » n’a plus rien à voir avec l’ancien ». Certes, ça ne marche pas fort chez nous, mais de nombreuses écoles le proposent encore et des instituteurs (trices) en parlent aux enfants. C’est pour cela que j’ai mis la deuxième partie à l’intention des parents. Lahire]

  3. J’ai croisé hier après-midi en voiture une bande d’enfants déguisés en gnomes hideux et autres sorciers… J’en ai profité pour en écrase 2 ou 3 au passage…
    Plus sérieusement, ce que l’on constate c’est que ces enfants sont manipulés par leurs maîtresses d’école. Vous pensez, proposer aux enfants de se déguiser, ils ne peuvent qu’accepter!

  4. Certes il semble que cette fête soit celle de la soirée précédant la Toussaint (all saints evening).
    Or la fête de la Toussaint, peut sembler être la fête des cercueils et des cimetières (où sont nos défunts). D’où des déguisements d’un goût douteux et des coutumes pas vraiment agréables que j’aurais volontiers laissés à nos amis Anglo-Saxons.
    Ce qu’il y a de plus ennuyeux à constater, c’est que les satanistes aiment à vivre dans le voisinage des cimetières, des tombes, des cercueils, des cadavres et ce n’est pas d’hier, saint Mathieu en parle :
    « Mt 8,28. Lorsqu’ils furent arrivés à l’autre bord, au pays des Géraséniens, deux possédés vinrent au-devant de Lui, sortant des sépulcres, si furieux que personne ne pouvait passer par ce chemin. » Traduction Crampon du site magnificat.
    « sortant des sépulcres » [où ils avaient élu domicile].
    Alors coutume sans importance, voire rappelant la Toussaint et nos morts, ou fête sataniste ? Je ne saurais dire, en tous cas je trouve cette fête de mauvais goût.

  5. Halloween a été une tentative commerciale et culturelle. Commerciale: c’est une fête réservée à un public d’enfants ( et ce n’est pas innocent comme calcul), pleine de couleurs criardes au moment où s’installe la morte saison.
    Culturelle: elle vise à implanter de nouvelles pratiques faisant coïncider les rythmes naturels et le nouvel homme économique acculturé et indéfini. La fête de la Musique qui se substitue à la Saint Jean participe de ce paganisme tranculturel et mercantile.
    On efface la mémoire nationale et chrétienne et l’on crée un super village de vacances marqué de temps ludiques et hédonistes. Le sacré est travesti en satanique et en jouissance immédiate et tarifée.

  6. [ De Rome : « Halloween est une vague de fond de l’occultisme et il est absolument anti-chrétienne ».
    Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/10/osservatore-romano-halloween-est-antichr%C3%A9tien.html
    Lahire]

  7. etes vous vraiment sure que le site que vous avez donne est bien celui du diocese de Nanterre?
    J’ai mes doutes, l’adresse est catholiques de nanterre, plus il y a des pubs avec des midinettes qui voudraient me rencontrer!!je doute encore que ce soit du site diocesain, ou alors il faut le leur dire.
    Finalement je suis allee sur le site du diocese de Nanterre et j’ai rentre halloween dans le moteur de recherche….rien

  8. Outre le détournement adolescent en « Holywins », ne pourrait-on pas reprendre pour les plus jeunes (sans exclusive) l’idée d’un « carnaval de Toussaint » (qui avait été mis en place dans le diocèse de Paris, en 2004 si mes souvenirs sont bons) avec un grand défilé d’enfants (et d’adultes) costumés en saints divers, bonne occasion pour s’informer ne serait-ce qu’un minimum, sur ces grands aînés: de Geneviève à Clotilde, de Germaine de Pibrac à Bernadette Soubirous, de Denis à Martin, d’Eloi à Vincent, il y en a pour tous les goûts, et l’on peut ainsi faire connaissance avec le Saint Patron dont on porte le nom.
    Se déguiser en pastourelle médiévale (Jeanne d’Arc première période), en moine ami des animaux (François d’Assise), est au moins aussi fascinant que de se dandiner dans une carcasse orangée ou de se grimer en chauve-souris.
    De quoi occuper intelligemment quelques jours de vacances à préparer son costume, pour ceux qui n’ont pas la possibilité de « partir »: la matière première peut être récupérée par une collecte de vieux vêtements et autres chiffons dont certains seront sans doute heureux de se débarrasser pour une bonne occasion.

Publier une réponse