Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Halal ou pas halal ?

HSelon une enquête d'Envoyé Spécial, 100% de l'abattage est halal en Ile-de-France. Marine Le Pen a saisi l'information :

"En Ile-de-France, il n’y a plus un seul abattoir qui ne soit pas halal. Toute la viande consommée en Ile-de-France est exclusivement halal sans que les consommateurs en aient connaissance.

Elle a annoncé qu’elle allait porter plainte « pour tromperie ». « J’ai toutes les preuves nécessaires ».

Le gouvernement et les professionnels de l'alimentation et de la viande ont réfuté en bloc dimanche. "C'est absolument faux", selon le ministre de l'Intérieur Claude Guéant :

"Il y a en Ile-de-France des abattoirs qui sont habilités à faire des abattages selon le rite et qui sont destinés à une consommation spécifique, identifiée comme telle. Les services vétérinaires veillent à ce que les abattoirs acheminent leur production halal vers le public qui souhaite consommer halal"."

Pierre Halliez, directeur général du Syndicat des entreprises françaises des viandes (Sniv-Sncp), ajoute :

"Prétendre qu'en Ile-de-France on mange halal, c'est totalement absurde […] La production des abattoirs d'Ile-de-France est probablement inférieure à 5.000 tonnes par an, alors qu'on consomme au bas mot 200.000 tonnes de viande de boucherie par an en Ile-de-France. Ce sont les grandes régions d'élevage qui approvisionnent Carrefour, Auchan ou Casino, donc la Bretagne, la Normandie, les Pays de Loire, la Bourgogne…".

L'Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev), complète :

"Dire que toute la viande commercialisée à Paris ou en région parisienne est d'origine halal, c'est absolument faux".

Il y a une distinction entre la viande abattue et la viande commercialisée : ces deux organismes professionels, s'ils contestent que toute la consommation de viande en Ile-de-France soit halal, ne démentent pas que les abattages d'Ile-de-France sont tous halal.

Selon un rapport des ministères de l'Agriculture et de l'Intérieur en 2005, 80% des ovins, 20% des bovins et 20% des volailles seraient abattus en France selon le rite halal. Trois des quatre abattoirs de mammifères d'Ile-de-France pratiquent l'abattage rituel : Ezanville dans le Val-d'Oise et Jossigny et Meaux en Seine-et-Marne. Le quatrième est un abattoir de porcs. Il existe aussi des abattoirs de volailles.

Frédéric Freund, directeur de l'OABA, l'Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoir, précise :

"Le problème, c'est que ces viandes (halal) ne se retrouvent pas toutes dans les circuits de distribution halal. Du coup, le consommateur mange à son insu des viandes issues de l'abattage rituel juif ou musulman".

Marianne a interrogé Gilbert Mouthon, professeur à l’Ecole Vétérinaire de Maison Alfort (94) et expert auprès des tribunaux :

"pour des raisons économiques, tous les animaux abattus en Ile-de-France le sont selon les techniques halal. Et le phénomène est en train de gagner toute la France, où on estime que 80% des moutons sont abattus selon les méthodes halal".

Des dérogations ont été accordées pour permettre les abattages rituels, halal et cascher, à des moments clairement identifiés. Or ces méthodes présentent bien plus de risques sanitaires que les méthodes conventionnelles, très codifiées. Ce qui implique, pour les abatteurs, une fois ces moments réservés aux pratiques rituelles passées, d’arrêter les chaînes d’abattage pour les nettoyer et les désinfecter. Ce que de moins en moins de professionnels se résolvent à faire, préférant généraliser les pratiques rituelles et augmenter leurs profits.
 
Le Dr Jean-Louis Thillier, auteur de nombreux rapports officiels sur la sécurité sanitaire, prévient :

"Le problème posé, le scandale même, c’est celui du non-respect des normes d’hygiène, conduisant à une augmentation des contaminations à l’Echerichia Colli, ces terribles bactéries qui provoquent tant d’insuffisances rénales chez les enfants. Au cours de ce type d’abattages rituels, le contenu de l’œsophage et des intestins des animaux risque de souiller la viande, particulièrement les quartiers avant qui finissent dans les steaks hachés. Voilà pourquoi l’étiquetage indiquant comment les animaux ont été abattus est si important. Le consommateur est en droit de savoir."

Partager cet article

27 commentaires

  1. «C’est pourquoi je juge, moi, qu’il ne faut pas tracasser ceux des païens qui se convertissent à Dieu. Qu’on leur mande seulement de s’abstenir de ce qui a été souillé par les idoles, des unions illégitimes, des chairs étouffées et du sang.”
    (Actes des Apôtres – 15)

  2. les oeufs et le poisson sont très bons pour la santé !!!! quand les bouchers verront leur clientèle diminuée ils reviendront à des méthodes normales !!! faites la grève !!!

  3. profitons-en pendant le carême pour ne plus manger de viande. La seule qui ne sera pas hallal sera le porc!!!!

  4. C’est hallucinant. Il y a de quoi se dégoûter des religions. Cet abattage abominable est inadmissible; encore plus la distribution de cette viande à tous. Je n’achèterai plus de viande tant qu’elle ne sera pas étiquetée non-halal. Comment se fait-il que Brigitte Bardot reste silencieuse?

  5. Ça fait plus d’un an qu’on en parle, et rien ne bouge, voire ça s’empire ! Au secours !
    La honte vis-à-vis des chrétiens d’Orient, qui doivent se dire “même la France courbe l’échine… et offre sa gorge !”

  6. Au delà des problemes d’hygiènes, il y a deux autres aspects volontairement cachés:
    d’une part, la progression de l’islam dans des pans entiers de l’economie française,
    d’autre part le fait que les consommateurs n’ont pas à payer l’impot musulman: la viande halal doit en effet être certifiée halal par un imam qui touche sa commission. c’est une somme- importante- qui va directement subventionner le culte musulman et les mosquées.
    l’islam est une théocratie qui n’oublie pas le business…

  7. On incrimine souvent l’Etat à propos des problèmes que nous rencontrons alors que c’est plutôt la qualité du personnel politique qui incarne cet Etat qui doit être mis en cause. Dans cette affaire comme dans beaucoup d’autres, le personnel étatique semble être devenu une corporation d’arracheurs de dents. La faute en incombe principalement à notre système démocratique verrouillé et aux médias qui présélectionnent pour nous (mal)gouverner les plus mauvais, les plus menteurs, les plus dépravés, les plus corrompus.

  8. Brigitte Bardot et sa fondation ne sont pas silencieuses : elles se battent depuis des années pour que soit indiqué la méthode d’abattage sur la viande commercialisée. BB a déjà eu des ennuis en dénonçant l’abattage halal !

  9. C’est une véritable dégoûtation, dont profitent largement les grands distributeurs de nourriture industrielle.

  10. Je me fais une autre remarque :
    Les églises françaises nouvellement construites.. Ainsi que la nouvelle messe.. se sont ingéniées à faire disparaître toutes références au fait qu’il faille être orienté vers l’Orient….
    …. Mais en revanche, à la place, on est de se mettre en tête de construire des abattoirs tournés vers La Mecque…
    Connivence ? J’espère que non… En tout cas qu’on ne me dise plus que la Répoublique est “laïque” !

  11. @mimou40
    BB silencieuse ???
    Sur google on trouve des dizaines de sites montrant le contraire !!!
    un parmi d’autres:
    http://lci.tf1.fr/france/societe/2010-08/brigitte-bardot-je-m-en-fous-le-ramadan-je-m-assieds-dessus-6036125.html

  12. @ Bernard :
    Les abattoirs disent qu’ils font cela pour des raisons économiques, c. à d. que la technique d’abattage halal est certainement moins couteuse que la technique réglementaire.
    Je pense qu’ils sont malins et paient l’imam seulement pour la proportion de la viande qui leur est commandée halal, puis continuent pour le reste avec la même technique en se passant des servivces de l’imam et des prières rituels dont ils n’ont rien à f…
    Et c’est ainsi qu’une exception accordée à certains devient la règle : car on n’imagine quand même pas en pays laïc qu’un décret aille légiférer sur l’obligation de la présence d’un rabin ou d’un imam lors du geste d’abattage !!!
    Comme quoi “lalaIcitéàlafrancaise” est bien la meilleure alliée de l’islamisation CQFD !

  13. « Quand on pense qu’il suffirait qu’on n’achète plus pour que ça ne se vende plus ».
    Coluche.

  14. En plus les musulmans ne veulent manger que les viandes qui proviennent de l’avant de la bête, paraît-il, le reste est bon pour les autres…Et donc les “pauvres” vendeurs de viande en gros pour satisfaire une partie de leur clientèle trompent l’autre. L’on voit où vont leurs intérêts (l’argent n’a pas d’odeur disait on autrefois)
    En outre en l’absence de statistiques ethniques interdites, cette affaire révèle qu’en région parisienne, le basculement démographique a déjà eu lieu (à rapprocher des statistiques des analyses médicales pour détections de maladies particulières qui touchent plus particulièrement les populations de l’Afrique du Nord et subsaharienne, soit 54% des nouveaux nés en Île de France. La vérité éclate toujours à la tête de ceux qui veulent la cacher ou ne pas la voir.
    En ce qui concerne Brigitte Bardot, elle se bat courageusement même si elle met peut-être d’une manière un peu maladroite ses arguments (parlant essentiellement par rapport à sa fondation de la souffrance animale, ce qui n’est pas le seul argument, même si cela compte bien évidemmet. Mais tous les moyens y compris légaux ont été utilisés par les lobbies pour qu’elle ne puisse pas s’exprimer.

  15. Le problème de l’indignation de Marine Le Pen, c’est qu’elle semble à géométrie variable. Voir l’article http://www.pdfcentre.fr/archive/2012/02/20/viande-halal-marine-le-pen-nous-trompe-sur-la-marchandise.html

  16. Ce qui est navrant, c’est que sur ce sujet comme tant d’autres, à part s’insurger et trouver cela scandaleux, il n’y a rien d’intelligemment organisé émanant de nos milieux catholiques et français de souche pour lutter contre ce fléau qui nous mène, chaque jour un peu plus, en situation de dhimmitude.
    Que pourrions nous faire pour mobiliser les français silencieux afin qu’ils ne se fassent pas imposer ce qu’ils ne veulent pas bouffer ?

  17. faites-vous peur et demandez au boucher du marché la provenance de la viande que vous allez lui acheter.
    La seule solution est dans les filières familiales qui existent encore assez pour nourrir les résistants.
    Fuyez la grande distribution!

  18. En plus de la souffrance animale, on nous impose un impôt religieux, puisqu’une partie du prix d’achat est destinée au sacrificateur agréé !!!

  19. Madame Le Pen a probablement été imprécise, permettant les contestations de son affirmation. Elle aurait du dire que la viande abattue en Ile de France était entièrement hallal et pas la viande consommée.
    Mais la question est de savoir si, en dehors de cet abattage, les règles prescrites pour que l’abattage soit certifié hallal pour les musulmans étaient toutes respectées pour l’ensemble de bêtes abattues. Je veux parler de n’utiliser que des sacrificateurs exclusivement musulmans pratiquants qui font une prière en direction de La Mecque à chaque abattage et du financement, à travers leur embauche par les abattoirs, des mosquées qui les emploient.
    Car là, vraiment, il y aurait un énorme scandale en obligeant les franciliens à manger de la viande en finançant le culte musulman.

  20. A Mathieu Torchesac
    L’élu FN dont vous parler est un grossiste ; il ne travaille pas dans un abattoir.
    Donc votre polémique est stupide.

  21. Mangez des crêpes, des galettes et buvez du cidre (des bolées entières), faisons la fête au son des binious et pensons à Saint-Patrick notre saint patron, à Saint-Yves qui est chez nous dans les pardons et mangeons breton !

  22. Pour les Parisiens, investissez dans un petit congélateur et achetez en direct au producteur. Il vous suffit de taper vente directe boeuf/veau/lapin/poulet/agneau sur Google et vous serez supris du nombre d’éleveurs qui vous livrent à domicile ! Vous pouvez être sûr qu’on connaît nos abattoirs et nos bouchers et leurs méthodes de travail. Et vu les normes de bien être animal qu’on nous impose pendant la vie d’une bête, soyez certains qu’on ne va pas l’envoyer se faire égorger. En plus, ça gâcherait toute la qualité de la viande.

  23. Marine le Pen, dans cette affaire, semble avoir raconté n’importe quoi, volontairement ou par erreur.
    Abattu en Ile-de-France et acheté en Ile-de-France, c’est évidemment très différent, nul besoin d’être prix prix Nobel d’économie pour y penser. Les démentis des bouchers semblent étayés.
    C’est d’autant plus dommage que la cause anti-hallal est bonne. Pourquoi diable se tirer dans les pieds quand on dispose de faits réels aussi incriminants pour défendre sa position ?

  24. @ Robert Marchenoir
    Mais vous négligez les faits : on abat en Ile de France, comme dans de nombreux abattoirs français, sans assommer préalablement, pour des raisons pratiques (c’est aussi le cas dans le Grand Ouest) : cela permet de ne pas établir de filières d’abattage distinctes. Afin de complaire aux réseaux commerciaux hallal,, qui pour commercialiser font appel à des personnes agréées hallal qui n’assistent pas à la mise à mort, mais apposent un certificat hallal.
    Vous donnez une leçon d’économie, mais vous devriez savoir que les bouchers ne sont pas les abattoirs : ce sont les industriels de l’abattage qui sont en cause, et les grandes surfaces.
    Et ils sont très embarrassés : l’émission de télévision récente démontre qu’ils mentent aux consommateurs et ne respectent pas la loi.

  25. Mais oui ! Lorsque nous mangeons de la viande, nous finançons la plupart du temps et de plus en plus le culte musulman. Car ne nous leurrons pas : dans les abattoirs, c’est trop compliqué d’établir deux filières distinctes (l’une halal et l’autre non).
    C’est un scandale (de plus), et nos politiques font… la politique de l’autruche.
    Je puis vous dire que dans le 15e arrondissement de Paris (qui n’a pas particulièrement une clientèle musulmane), j’ai vu la livraison de quartiers d’animaux estampillés “halal” dans une boucherie qui n’annonce évidemment rien de tel.
    Oui, le consommateur est berné.
    Et nos dirigeants croient acheter la paix sociale en déroulant le tapis rouge aux musulmans. Ils se trompent lourdement !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]