Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

Halal : Nicolas Sarkozy sous-estime le problème

Nicolas Sarkozy est allé ce matin au marché de Rungis peu après 6h15. A propos de la polémique sur le halal, il a déclaré :

«On consomme chaque année en Ile-de-France 200 000 tonnes de viande et il y a 2,5% de viande casher et Halal».

Un chiffre sorti d'on ne sait où, contraire à toutes les études sur le sujet.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Est-ce que Mr Sarko, dans sa tour d’ivoire sait ce qui se passe dans ce pays. Quand bien même, il y a une loi qui stipule que les animaux doivent être inconscients quand on les saigne, donc tout le monde se conforme à cette loi et ceux qui ne veulent pas vont voir ailleurs s’il fait meilleur!

  2. A priori, voici l’explication de ces chiffres: les abattoirs de région parisienne ne couvrent qu’une part “négligeable” de la consommation des parisiens: 4000 tonnes/an abattues contre 150 000 tonnes/ans consommées, d’où le 2,5%. Cela ne retire pas le soucis majeur: ces 3 abattoirs font de l’abattage rituel exclusivement!

  3. Comment piéger un advesaire : faire passer,sur une chaîne nationale, une émission étalnt un sujet qui fera surement polémique 2)assaisonner avec de la sensiblerie pro-animale ,donner des chiffres alarmants, bref mettre le téléspectateur en alerte (on touche à son assiette et il y a danger d’intoxication).Attendre que l’adversaire enfourche ce nouveau cheval de bataille (je l’aurais cru plus maligne), et hop, passez muscade, on oublie l’émission et on hurle :Marine Le Pen lance une polémique sur l’abattage halal, racisme, etc…et chacun de mettre son grain de sel sur la viande en question! Machiavélisme à la mode TV !

  4. Mais il y a des abattages Hallal en province ! Les abattoirs d’Ile-de-France, qui font du 100 % hallal (sauf pour le porc), représentent 2,5 % de la consommation de viande en région parisienne, mais le reste de ce qui arrive à Rungis est en partie hallal.
    L’affirmation de Sarkozy est mensongère.

  5. C’est la méthode Georges Frêche : « Moi les chiffres, j’en ai pas la mémoire, alors je les donne un peu comme ils me viennent ». (Propos accompagnés d’un sourire gourmand, dans “Le Président”, film documentaire d’Yves Jeuland en 2010.)

  6. L’iniquité tous azimuts ne s’est jamais affichée avec autant d’outrecuidance.
    Mais nos sociétés post-chrétiennes, décervelées sont incapables de s’en indigner. Et nombre de “braves” gens se content d’un “maintenant c’est comme ça”.
    Que ne comprennent-ils que ce “maintenant” est un terminus.
    (N.B. ce message serait à sa place sur plus de la moitié des mauvaises nouvelles annoncées sur le Salon-Beige…)

  7. “Sarkozy sous-estime le problème”!
    Il y en a-t-il vraiment que cela étonne?
    D’où vient donc l’affaire? De l’existence d’une ignoble dérogation aux conditions normales d’abattage qui permet aux égorgeurs de faire leur sinistre besogne en toute légalité sous couvert de “ritualisme”…
    Et cette dérogation aux conditions d’abattage est hélas fort ancienne et toujours reconduite au fil des modifications législatives: elle date de bien avant l’existence d’un “problème islamique”!…
    Mais là, on évite soigneusement de le souligner en France, comme on l’a fait dans d’autres pays qui ont eu le courage d’affronter le problème en le règlant par la seule solution acceptable: l’interdiction totale et définitive de cette barbarie!
    C’est le cas dans les Pays Scandivaves, en Suisse, plus récemment aux pays Bas…
    Et lorsque pour contourner la complicité coupable des autorités françaises en la matière, Bruxelles décide dans un premier temps de faire signaler le scandale en indiquant la nature de l’abattage sur l’étiquetage des viandes, qui voit-on monter au créneau? Brice Hortegeux et Michèle Alliot-Marie!
    Car la question ne devrait pas évidemment pas de stigmatiser l’abattage halal, ce que Marine Lepen a fait maladroitement…
    Même si la population musulmane est importante, la proportion de croyants et de pratiquants est sans commune mesure avec les 25% à 30% estimés d’animaux massacrés de la sorte pour les “besoins” …
    Commençons donc par voir qui dirige les abattoirs et les circuits de distribution, qui profite réellement des filières halal…
    Ce ne sont pas les musulmans!
    Certes la France n’est pas encore le Québec où 75% de la nourriture mise à disposition des les grandes surfaces est kasher, mais la filière halal est un excellent créneau à proumouvoir sur le plan financier mais surtout idéologique : cela permet de s’assurer envers et contre tous du maintien de la sheita! Là est la vraie question!
    Cela va en étonner certains, mais c’est facile à prouver: face aux protestations du monde civilisé, les autorités musulmanes tant chiites que sunnites, à commencer par la plus haute autorité reconnue : L’université Islamique El Azar du caire, ont toutes reconnu et admises qu’aucun texte ne s’opposait à l’étourdissement préalable tant qu’il n’empêchait pas l’animal d’être saigné (ce que toute procédure d’abattage reconnaît!)
    Inutile de dire aujourd’hui à quelles pressions la Grande Mosquée de Paris, qui a relayé ces indirmations sur son site, se trouve aujourd’hui soumise de la part du CRIF!
    Mais c’est tellement plus facile de taper d’abord sur les musulmans!

  8. Bah, notre Sarko se sera arrangé pour noyer le chiffre en ajoutant les gibiers, le cochon, toutes les volailles…
    @ perry
    Je ne sais pas ce que vous voulez dire, si c’est du lard ou du cochon (c’est le cas de le dire). Mais je vous conseille de prendre au sérieux cette histoire de hallal. Si la “sensiblerie pro-animale” vous importe peu, sachez que les conditions d’élevage, soins, hygiène et transport des animaux sont très stricts en France. Alors tout gâcher dans le dernier quart d’heure (celui de l’agonie du “sourire kabyle”). Le tout en ne mettant plus les abattoirs devant leurs responsabilités (hygiène comprise), en prenant en otage éleveurs, personnel et surtout bouchers et consommateurs. Cerise sur le gâteau : en finançant l’islam.

  9. je regrette,ID,de m’etre mal fait comprendre.il ne s’agit pas de négliger la gravité de cette histoire de hallal, mais de faire rssortir la manipulation visant à ,une fois de plus, incriminer Mme Le Pen.Je vois avec colère s’avancer masqués ceux qui veulent nous étouffer sous une culture (?) étrangère, et si je parle de sensiblerie pro-animale, c’est que je constate que le public s’attendrit devant la douleur animale plus que devant des crimes commis sur des femmes ou des”infidèles”… Attribuée à un parti diabolisé, la cause n’est plus défendable,pensent nos bons amis, et nous n’aurons plus qu’à manger du lard et du cochon,comme vous dites, jusqu’à nous faire bouffer nous-mêmes! aurons-nous la force de réagir avant ?

  10. Sapinaud a raison (2ème commentaire) car à y regarder de plus près:
    En fait il y a 2 informations qui ne sont pas contradictoires mais complémentaires:
    les 3 abattoirs d’Île de France pratiquent 100% l’abattage rituel et cela n’est démenti par personne (quitus pour Marine Le Pen). C’est l’amalgame qui est contesté.
    En effet la viande consommée en région parisienne et fournie par ces abattoirs ne représente que 2,5% de la viande consommée en région parisienne puisque le reste
    provient de régions d’élevage de France ou de l’étranger (il est plus facile de transporter des carcasses que des animaux vivants) et que ces abattages alors sont faits de manière traditionnelle (quitus pour Nicolas Sarkozy).
    Voici les liens de 2 articles intéressants:
    Le Parisien :
    http://www.leparisien.fr/societe/halal-comment-demeler-le-vrai-du-faux-22-02-2012-1872408.php
    Le Figaro :
    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/information/67946/abattage-halal-les-verites-de-france-2.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services