Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

Hadopi, c’est fini…

Le Conseil constitutionnel a censuré les deux points clés de cette loi, la rendant inapplicable :

  • La haute autorité ne peut avoir autorité pour sanctionner un internaute et donc de lui couper l'accès à internet, considéré comme un droit fondamental. 

  • La présomption de culpabilité : l'internaute était par la loi, considéré comme fautif dès que son adresse IP était identifiée comme source de téléchargement.

Partager cet article

11 commentaires

  1. C’était prévisible mais ça rassure qd même.
    La France n’est pas encore une dictature absolue.

  2. Ils nous pondront une autre loi ! La nasse se resserre ….

  3. Enfin! Au moins je ne l’aurai plus à l’étudier en classe de droit! ouf!

  4. Ils vont trouver un autre biais, restons vigilants…

  5. Rassurez-vous, on nous préparera bien une nouvelle sauce, comme pour le traité de Lisbonne, par exemple !

  6. Je sens que tous les infâmes cathos-nazis vont bientôt devoir recycler les émetteurs radios de leurs grands-parents… ^^
    “Radio-Paris ment… Radio-Paris ment… Radio-Paris est bien-pensant…”
    A tous ceux qui ne comprendraient pas l’allusion : cf la théorie du complot facho-intégriste (ou catho-nazi), remâchage du complot judéo-maçonnique, qui fait son petit bonhomme de chemin dans les cerveaux de nos compatriotes…
    “Radio-Paris ment…”

  7. Sarkozy qui avait traité les députés UMP d’amateurs, osera-t-il faire de même concernant le Conseil constitutionnel ?

  8. Je me joins à cette heureuse nouvelle plutôt rassurante et imprévisible même si je reste contre les téléchargements en tant que vol.
    Etre vrai, on ne peut se dire monarchiste, royaliste, avec des grands principes politiques et en même temps alimenter et soutenir la loi de la jungle.

  9. Youpi ! plus d’Hadopi… vigilance, vigilance … attendons la nouvelle copie.

  10. Bah, la constitution est une chaussette qu’on change dès qu’elle est salle.
    Croire que l’on peut compter sur elle est une utopie absolue : quand elle bloque, on… change la constitution.
    Ce n’est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière.
    Il n’y a aucune garantie dans ce système : seule la loi naturelle, absolue et divine, nous garantie la pérennité d’une politique basée sur ces principes car ces principes ne sont pas changeables au gré des désirs du prince…
    La démocratie est une farce et ceux qui respirent en se croyant sauver sont les futurs dindons.

  11. Philippe,
    N’avez-vous donc jamais enregistré un film sur un magnétoscope ou une chanson sur une K7 ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services