Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Guillaume Peltier, le PACS et la ruse politique

VoxGalliae rapporte les contradictions du porte-parole du MPF, qui a affirmé lors d’une émission qu’il n’avait jamais été contre le PACS. Or, à l’époque, Guillaume Peltier avait mis en sous-titre du journal "Vive la vie !" de la JAC (Jeunesse, Action, Chrétienté) "Le journal des jeunes contre le PACS", et il précisait même dans son éditorial "Mobilisons-nous, occupons le terrain (…) avec le JAC, le PACS ne passera pas !". Interrogé sur ce mensonge, Guillaume Peltier a répondu :

"La priorité est-elle d’empêcher le mariage homo en essayant de convaincre une majorité de Français qui sont à 50-50 partagés sur le sujet, ou bien de raconter partout qu’on est pour l’abrogation du PACS, qui est dans la loi depuis 1999, et qui est soutenu (le Pacs) par 80% des Français malheureusement ? Quand nous aurons le pouvoir, ce sera une autre histoire évidemment. Les convictions fortes et la ruse assumée sont les deux fondements d’une bonne politique, disait Richelieu. Non ?"

Et bien c’est non. Certes, on ne demande pas aux politiques attachés à la famille de "raconter partout" qu’ils sont pour l’abrogation du PACS. Mais si cela leur est demandé, qu’ils répondent franchement sans mentir sur leur passé. Si la ruse politique est une arme à ne pas négliger, les promesses de couloir ont encore moins de valeur que les promesses électorales. La stratégie politique ne peut pas faire abstraction de la vérité. Et l’électeur ne peut évidemment pas se satisfaire d’un "ce sera une autre histoire".

Michel Janva

Partager cet article

23 commentaires

  1. La ruse dont parle Richelieu ne consiste à se protéger des éventuelles invectives mais plutôt à dissimuler pour atteindre un objectif. Ici l’objectif de Peltier est d’éviter de se faire mal voir, pas de convaincre qu’il ne faut pas de mariage homo. D’autre part (c’est une question de bon sens) on ne ment pas quand le mensonge peut être contredit aussi facilement. Peltier a eu le même problème avec le récit fantasmatique de son parcours politique ( j’ai fait tous les partis..). Mensonge qui lui a valu une émission humiliante chez Ruquier. Ce n’est pas parce que nos adversaires sont malhonnêtes qu’ils sont idiots. Ca n’est pas de Richelieu mais c’est vrai. Le voilà pris en tenaille: où il continue à mentir pour continuer à être le réactionnaire toléré du système médiatique ou ce dernier risque de le cracher comme un noyau.

  2. Il est certes délicat de prétendre penser une chose et d’affirmer, par calcul, une autre.
    Si le lion s’accomode du renard dans le Prince de Machiavel, il n’en reste pas moins que ce que les Français attendent c’est du courage politique.
    Et Dieu s’il en faudra pour sauver ce qui peut encore l’être de notre pauvre France!
    De toutes façons, il n’y avait pas vraiment grand espoir de trouver des convictions fermes chez quelqu’un capable en quelques années de passer du FN au MPF en passant par le MNR et en attendant l’UMP.

  3. Au risque de paraître pointilleux, la source initiale de cette information – le blog Antipeltier – affirme qu’il déclara durant cette émission n’avoir jamais été contre le PaCS, ou tout du moins n’avoir « jamais manifesté contre rien ». Serait-ce possible d’avoir la citation exacte? Il va de soi que s’il n’a formellement prononcé que les paroles reprises entre guillemets, son discours prend un tout autre sens, passant du mensonge à la langue de bois la plus classique. Nous ne devons en effet pas commettre les mêmes erreurs que les médias traditionnels qui déforment de manière éhontée toute phrase sortant par exemple de la bouche d’un responsable du Front National comme M. Gollnisch a pu en faire la cruelle expérience récemment.
    [Je ne comprends pas : même les paroles entre guillemets s’opposent à ce qu’il avait écrit « mobilisons nous… contre le Pacs », et puis pourquoi aurait-il répondu la suite ? MJ]

  4. Je ne suis pas d’accord avec Guillaume Peltier et beaucoup de gens ont essayé cette stratégie d’entrisme dnas les partis politiques, auprès des médias etc… Et ca n’a jamais été « une autre histoire »…
    Cependant reconnaissons que ce n’est pas facile de se battre dans le monde politique et que la tentation peut être grande de baisser la garde et les bras sur des sujets qui ne rapportent que des ennuis! En effet aujourd’hui proposer l’abrogation du PACS ne rapporterai quasiment aucun suffrage et beaucoup d’inimitiés dans le milieu médiatique.
    Ce qui est inquiétant chez G. Peltier c’est qu’à 30 ans il renie ses engagements de 20 et de 25…ca ne donne pas envie de faire confiance…

  5. Ou comment prouver qu’on ne peut passer à travers les fourches étroites du politiquement correct. Peltier et les électeurs de son parti pensent de bonne foi (pour ces derniers en tout cas…) que le FN est fini car il a été diabolisé et donc qu’il ne peut porter nos idées avec fruit. C’est qu’ils s’imaginent qu’ils pourront éviter la diabolisation. Qu’on se le dise : nos idées sont à CONTRE COURANT de la société actuelle, donc elles sont forcément « le mal ». Essayer de composer avec le système c’est être amener à se renier. Encore une fois, ce qui était possible hier ne l’est plus aujourd’hui. Justement parcequ’on a laissé diaboliser nos idées en pensant qu’on ne diabolisait qu’un parti.
    Le pari de Villiers est perdu d’avance. Que cet homme qui se présente comme droit et garant des valeurs morales, ne se laisse plus manipuler par des jeunes politiciens aux dents longues. Depuis que je « surfe » sur le salon beige ou vox galiae, j’aurais dû répertorier toutes les contradictions ou tentatives de « drague » du sieur Peltier à l’intention des gauchistes. Il y a de quoi dire…

  6. J’ai vu l’émission.
    J’ai trouvé Guillaume Peltier brillant: calme, clair, des propos argumentés… Il a été convaincant.
    Pourtant, il avait face à lui une horde de « people » hostiles.
    Concernant le PACS, il a surtout voulu dire que ce n’était plus le débat et il a voulu se débarasser, peut-être un peu maladroitement d’une question pénible.
    […]
    Tous ceux qui défendent nos idées ont besoin d’être soutenus, encouragés et nous devons être indulgents sur les inévitables petites maladresses commises, par exemple sur un plateau de télé transformé en fosse aux lions.
    Peltier est un homme sincère qui défend avec un vrai talent nos idées sur tous les plateaux de télé et je lui tire mon chapeau !!
    [Avouez qu’il est tout de même difficile de le croire sincère après cette énormité. Qu’il ait dérapé pour cause de « fosse aux lions », c’est possible, mais qu’il ne vienne pas ensuite justifier ce dérapage au motif que « quand on sera au pouvoir on verra ce qu’on verra ». D’autres à droite l’ont dit avant lui, après la loi Veil, et une fois au pouvoir n’ont rien fait de ce qu’ils avaient promis en catimini… La « ruse assumée » ne peut pas faire abstraction de la vérité. MJ]

  7. [Aucun rapport : on n’a pas vu JMLP se répandre dans les forums pour y expliquer sa « ruse assumée » et déclarer qu’une fois au pouvoir « on verra ce qu’on verra » ni déclarer sur un plateau télé qu’il n’avait jamais montré son opposition à la loi Veil. Restons bien dans le sujet à savoir :
    – la contradiction publique et assumée
    – la justification de cette contradiction au motif que finalement tout serait bon pour arriver au pouvoir
    Vous aurez compris que dans le fond, mon post ne porte pas tant sur le PACS mais sur la conception que se fait Guillaume Peltier de la politique et du débat public. MJ]

  8. @ MJ:
    Ma comparaison avec JMLP voulait précisément porter sur la manoeuvre politique, pas sur le fond. Dans le cas de la loi Veil (en passant beaucoup plus grave que le PaCS) il ne nous est pas venu à l’idée que JMLP se reniait mais plutôt qu’il défendait intelligemment la cause, selon la prudence, puisque une loi votée ne pouvait s’abroger facilement. Sa position, douteuse quant aux propos, s’éclairait de son intention profonde, même non énoncée.
    On pourrait, même si c’est plus dur, prêter à GP une bonne intention au-delà de sa maladresse ou de son inexpérience des débats, sans totalement le discréditer.
    En revanche, je partage votre grand désir de voir enfin des hommes politiques engagés dans leurs paroles, jusque dans leurs actes.
    [Dans l’affaire du référendum organisé par JMLP sur la vie, nous souhaitions que le FN prenne position en disant qu’il ne resterait pas neutre dans le débat mais s’engage pour la vie. Même si son passé plaide pour lui. Dans le cas qui nous préoccupe aujourd’hui, Peltier ment sur son passé et s’en justifie en invoquant une ruse assumée. Cela n’est pas crédible : qu’est-ce qui prouve qu’il ne ruse pas avec nous ? Son passé ? Mais le passé du MPF -allié de Pasqua et Chirac- plaide justement contre lui. Les promesses en catimini ne tiennent pas la route. Il ne s’agit plus ici de stratégie politique, mais de crédibilité politique. C’est tout à fait différent. MJ]

  9. « La « ruse assumée » ne peut pas faire abstraction de la vérité » dites vous ; certes c’est très louable moralement
    Mais il ne s’agit pas ici que de morale mais aussi de politique.Pour lutter contre le mariage homosexuel et l’adoption par les couples homosexuels , faut il revenir sur le pacs qui est approuvé par une majorité de français au risque de les braquer?
    Je crois que la fin justifie les moyens . Pas vous , me semble t il . C’est une question interessante à discuter mais le feu est dans la maison : avec royal , on va direct au mariage homo et avec sarkozy on n’y arrive pas tout à fait mais on franchit une étape supplémentaire avec le contrat signé en mairie ( contrat qui reprend tous les avantages du mariage) .
    Si un blog pro-famille et pro-vie comme le vôtre commence à critiquer un adversaire du mariage homo comme guillaume Peltier sur la tactique à suivre, çà ne peut faire que des heureux du coté de nos adversaires : les lobbies gays .
    [Non la fin ne justifie pas les moyens. La ruse ne justifie pas le mensonge. Et la confiance de l’électeur ne se contente pas d’un « Quand nous aurons le pouvoir, ce sera une autre histoire évidemment ». C’est une question de crédibilité. MJ]

  10. Je partage totalement le point de vue de Michel Janva , la tragédie qui se joue dans les heures présentes, je dis bien les heures,exige bien autre chose qu’ en l’occurrence des contorsions politiciennes aussi juvéniles qu’écullées et dont l’accumulation pendant des décennies nous a conduit à l’état d’hébétude politique où nous nous trouvons.
    C’est l’heure de la Vérité, sans fard.Tout autre subterfuge est voué aux poubelles de l’histoire et ne requiert aucune attention.

  11. La fin ne justifie pas les moyens : c’est le bon sens et c’est dans le catéchisme.
    La contrerévolution n’aboutira qu’avec des moyens conformes à sa fin. Utiliser les armes des révolutionnaires c’est à terme l’échec assuré et leur donner raison. C’est aussi, à l’évidence, se mettre entre leurs mains car là faites-leur confiance : ces armes ils les connaissent. Pour avoir utilisé l’un de ces moyens M. Peltier s’est apparemment retrouvé exposé à une humiliation publique justifiée et décrédibilise son mouvement, donc ses idées : un petit coup de pouce involontaire mais efficace à nos adversaires.

  12. A tout les lecteurs de ce blog qui songent déjà à « voter utile » et donc à voter sarko… Il s’agit là aussi d’une pauvre ruse politique qui au final nous mènera encore au fiasco. Patience et convictions font plus que ruse ni que renardise.
    Athanase.

  13. Rappelons nous tout de même que c’est Villiers et non Peltier qui est candidat…
    Je trouve que vous êtes très sévère et plus les politiques sont proches de vos idées, càd plus ils sont cathos, plus vous êtes sévères !
    Je suis bien d’accord que Peltier a fait une bourde qu’on peut facilement excuser, qu’il en a fait une seconde en se justifiant et celle ci on l’excuse déjà moins…Mais vous excusez JMLP facilement alors que vous guettez la moindre erreur du clan Villiers, je trouve que si les chefs n’arrivent pas à s’entendre, au moins sur le terrain il ne devrait pas y avoir d’ennemi dans le camp des pro-vie.
    [Quand et sur quoi avons-nous excusé JMLP ? Je suis désolé mais le passif de Villiers -Pasqua and co- ne laise pas en sa faveur. Nous, catholiques, ne souhaitons pas être les dindons de la farce. Alors qu’il s’agisse de JMLP, de Villiers, de Boutin, etc, le principe est le même. MJ]

  14. si la ruse de monsieur Peltier ne vous parait pas opportune, ce que je conçois. J’aimerais savoir ce que vous pensez de l’idée de Monsieur Alliot de s’afficher ouvertement avec un marxiste ou de lancer la campagne à Valmy qui n’est pas un haut lieu de la France mais de la franc-maçonnerie! On ne peut peut pas avoir deux discours un pour le MPF et un pour le FN!
    [La stratégie, on approuve ou non, là n’est pas le sujet. Il s’agit ici de crédibilité, de demi-mensonge voire de mensonge tout court justifié par on verra ce qu’on verra quand on sera au pouvoir. La ruse de M. Peltier n’en est pas une voilà tout. MJ]

  15. Je me permets une remarque. G Peltier et plusieurs personnes dans ce Forum ne cessent de dire « Le PACS approuvé par une majorité de Français »…
    Mais qu’en savons nous??? Moi je pense que tout le monde s’en f… surtout!
    Il faut faire attention à ces manipulations de chiffres, en ce moment il y en a d’autres qui se repetent un peu partout: « 300 000 enfants de couples homosexuels », « les homosexuels qui représentent 5% de la population » etc…

  16. un sondage qui montre que le pacs est approuvé par une majorité de Français
    http://www.tns-sofres.com/presse_communique.php?id=85
    Ik s’agit d’un sondage de 2000 mais je ne pense pas que les choses ont changé.
    Autant je me méfie des sondages 50/50 ou 48/52 autant ici la tendance de fond 70/30 est indéniable

  17. Je comprends le point de vue critique de cette note, mais pourquoi ne pas en faire une aussi pour saluer le courage de Guillaume Peltier d’avoir défendu sa position contre l’adoption par les homosexuels lors de l’émission de mardi soir sur M6 contre une horde de « people » se pensant porteurs de la seule parole légitime. Il y a aujourd’hui peu de gens qui vont défendre ces idées à la télévision. L’analyse du comportement d’une personne politique impose d’en relever toutes les facettes, même les positives…

  18. La plus grosse erreur de G. Peltier est d’être aller à ce pseudo débat au risque d’être poussé, pour ne pas être accusé d’homophobie, à faire des concessions qui sont en effet plutôt surprenantes voire même scandaleuse au sens étymologique du terme, dans sa bouche.
    Pour le reste d’accord avec Carmel, ce blog, me semble-t-il, veur rassembler tous ceux qui sont soucieux du bien commun, alors évitons les chamailleries de gamins et unissons nous tous quelque soit notre parti ou notre candidat pour reconstruire une société plus respectueuse de la dignité de la personne humaine.
    Ad majorem Dei gloriam et salutem animarum

  19. Mithrandir> non ce n’est pas une erreur, si lui n’y va pas qui ira sinon ? Il faut aller faire entendre une voix différente dans le concert médiatique actuel, au risque parfois de trébucher. J’étais plutôt critique vis-à-vis des interventions télévisées trop multipliées de G. Peltier, mais mardi soir j’ai admiré son courage face aux feux roulants de la bien pensance et je me suis senti fort inactif pour la défense de mes convictions.

  20. Pour Alain21:
    Après une très rapide recherche sur le net je vous apporte la preuve que les sondages se trompent (mentent?)
    http://www.tns-sofres.com/etudes/pol/150305_baroref_r.htm
    Ce sondage là indiquait plus de 60% pour le oui au traité constitutionnel or le referendum…qui est le vrai « sondage » a donné une réponse tout autre.
    Je persiste sur le fait que les sondages ne refletent pas la réalité mais sont fait pour orienter la pensée des gens, des conssomateurs, des électeurs etc…

  21. Pour cesser les chamailleries peut-être aurait il été judicieux de montrer la convergence entre Pelletier et Le Pen
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2006/12/le_pen_et_le_pa.html
    Finalement ils sont très proches la dessus!
    [C’est un peu fatiguant, mais je me répète : l’objet de mon post ne concerne pas la position de GP sur le PACS mais la justification d’une contre-vérité qu’il a affirmé (JMLP n’a pas dit qu’il n’avait jamais manifesté son opposition au PACS pour affirmer ensuite en coulisse que ce petit mensonge est une ruse électorale !). Il n’y a donc pas convergence. Ce que je récuse ici, ce sont ces mots : « Quand nous aurons le pouvoir, ce sera une autre histoire évidemment. Les convictions fortes et la ruse assumée sont les deux fondements d’une bonne politique, disait Richelieu. Non ? » Qu’est-ce qui nous empêcherait de penser qu’il ne dit pas la même chose en coulisse aux déçus de l’UMP qui lui reprocheraient d’être trop à droite ? En disant de telles choses, GP se décrédibilise. MJ]

  22. à Caqueray : C’est une chose de dire : « voici la situation actuelle. J’ai combattu une loi mais maintenant elle est implantée. Même si je continue à condamner cet état de fait, il y a de nouvelles urgences, car, conformément à nos prévisions, cette première loi n’était faite que pour préparer l’avènement d’une seconde, plus grave. Mon objectif actuel, vue l’urgence, est de combattre le nouveau projet de loi. Après, quand on sera au pouvoir, on mettra en place les structures nécessaires à un reour en arrière (ou plutôt un retour au bon sens). » C’est ce que dit le FN sur l’avortement, sur l’immigration (naturalisations à outrances sur lesquelles on ne peut hélas revenir, mais on peut stopper les pompes aspirantes et changer le code de la nationalité…), sur le Pacs,…
    C’est autre chose de raconter des sornettes, ce qui est contre productif, car nos adversaires ne sont ni sourds, ni idiots, ni amnésiques.

  23. Et bien je ne vois pas ce qu’il y a de gênant à faire preuve de ruse. J’ai eu l’occasion de parler avbec l’un et l’autre GP et P2V, et leur position est très claire sur tous les point sensibles touchant tant à la vie qu’à la famille: c’est celle que nous défendons. Il était dans une véritable fausse au lion et c’ets fait avoir: oui c’est clair, il a tenté de rattraper sa glissade, mais sachez que tout doit être calculé car nombreuses seront encore les peaux de bannanes.
    Quant aufait que GP soit passé au FN et au MNR avant le MPF je ne vois pas ce qui en soit est criticable, sauf à penser que pour des militants FN c’est irritant. Je suis de ceux qui ont voté avec conviction pour le Pen en 2002 et qui aujourd’hui ont leur carte chez Villiers, car nous en avion assez des sorties oiseuses de JMLP et consorts. Certes c’est un grand homme, il a fait bouger la scène politique, mais ce n’est pas un homme de pouvoir. ce raisonnement est ceui de GP, et là il n’y a rien de stratégique.
    [Sauf que la ruse ne peut pas contredire la vérité. Esquiver la question est une chose, répondre par ce qu’on souhaite dire aussi, mais dire l’inverse de ce qu’on a fait pour ensuite dire que c’est tactique, non. MJ]

Les commentaires sont fermés pour cet article