Guillaume Peltier rejoint l’UMP

P Guillaume Peltier, ex-bras droit de Philippe de Villiers, a annoncé que la procédure d'adhésion à l'UMP est en cours. Guillaume Peltier devrait dans un premier temps être candidat à Tours aux cantonales de mars 2010 sous l'étiquette UMP.

La rumeur courrait déjà en juillet 2008 et l'intéressé nous avait alors assuré que ce n'était pas vrai.

25 réflexions au sujet de « Guillaume Peltier rejoint l’UMP »

  1. Amédée

    hahaha ;-))) hahahaha
    A ce rythme là en 2012, il sera au NPA d’Olivier Besancenot!
    A moins qu’Alain Marleix, ne soit définitivement son père de substitution.
    C’est beau et émouvant les convictions. Si Guillaume Peltier en avait, on l’appellerait ma tante! ;-)))

  2. bébert

    Il a raison!
    Il aurait pu représenter le courant identitaire chrétien au sein du MPF
    mais le MPF a voulu lui faire endosser l’échec à la Présidentielle
    Désormais, l’UMP, et son chef,notre Président,sont au pouvoir pour 1000 ans!

  3. Benoit

    Si dès qu’une personne ayant plus ou moins les mêmes convictions et les mêmes valeurs que nous se fait cracher dessus en ricanant parce qu’elle n’est ni au FN, ni dans un autre groupuscule…on ne va jamais s’en sortir…je trouve ca désolant. Guillaume Peltier ne va pas “à la soupe” il fait de la politique et veut être élu (je ne dis pas qu’il a raison mais ce n’est pas déshonorant) et il se trouver que sans trahir ses convictions a priori il peut l’être avec l’étiquette UMP. Christian Vanneste, Jacques Myard et bien d’autres sont à l’UMP et ils y font ce qu’ils peuvent mais ils ne vont pas tous à la gamelle…ou alors tout le monde va à la gamelle, Marine, le frere Jean-Michel Dubois, Louis Alliot, Rivière etc…
    Je trouve ca désolant que même ici on prend un malin plaisir à décaniller les plus proches…

  4. JB

    Ce n’est effectivement pas une surprise, n’a-t-il pas déjà été le candidat de la majorité départementale de l’époque (UMP) dans le canton de Tours Sud en 2008 (où il échoua d’ailleurs)!
    Il y a longtemps qu’il flirte avec Philippe Briand (ancien responsable “jeunes” du RPR), député UMP de la 5ème circonscription d’Indre-et-Loire. Il souhaite également être sur la prochaine liste pour les élections régionales conduite par Hervé Novelli, mais il n’y est pas forcément le bienvenu…
    Quant à son rapprochement de l’UMP, il n’y a que les naïf qui pourraient s’en étonner. Ne travaille-t-il pas pour plusieurs députés de cette formation politique à la préparation d’un journal de bilan à mi-mandat ?
    Ce garçon a beaucoup de qualités et peut-être un gros défaut : sa “gourmandise” de pouvoir !

  5. Olivier Arcachon

    Les institutions qu’il pourrait un jour gérer s’il est élu n’auront pas à s’en plaindre, je n’ai aucun doute la dessus.
    Quant au commentaire qui parle d’opportunisme, il juge de toute évidence sans connaître l’individu : c’est de la médisance.
    A mon avis, c’est le MPF qui a fait à la fois une bêtise et une indélicatesse en le remerciant comme un malpropre après les présidentielles (ceci répondant d’ailleurs à JB : Guillaume n’a même pas eu l’opportunité de se poser la question que vous évoquez.)

  6. PG

    @ Benoît
    Je vous approuverais presque. Il y a beaucoup d’aigreurs et d’agressivité à l’égard de G. PELTIER, et comme une disproportion : au MPF, il était déjà membre de la majorité sarkozienne.
    Je dis cela sachant que pourtant G. PELTIER a été très virulent, et souvent de mauvaise foi à l’égard de la droite nationale non parlementaire (non parlementaire du fait de la loi électorale votée le RPR-UMP et aussi par le MPF, celle qui fait également que le Modem n’a quasiment plus de députés alors que Bayrou avait obtenu 16 ou 17 % aux présidentielles). Mais son comportement n’est guère différent de celui du MPF et de P. de Villiers qui est allié de l’UMP et avait fait voter Chirac en 2002 puis Sarkozy en 2007, ou du CNI, idem, ou du FRS de C. BOUTIN, ou de C. VANNESTE qui est dans la majorité actuelle, lui aussi, avec les époux Bompard, alors qu’ils en combattent toutes les idées, etc….
    Il passe à l’UMP, pour vivre de la politique, comme d’autres le font et l’ont fait dans d’autres partis politiques, y compris de la droite nationale, sans avoir nécessairement son talent et son dynamisme.
    On peut critiquer son parcours, mais le faire avec un minimum de correction : ceux qui le fréquentaient il y a peu devraient s’en souvenir.
    Le pire n’est pas de changer de parti : le pire est de mentir et de diffamer ses ex amis. Et sur ce point, beaucoup peuvent balayer devant leur porte au sein de la droite nationale, : un certain ton haineux s’exprime quotidiennement dans certains commentaires du SB, et cela ne grandit pas notre famille politique. Car l’anonymat permet tout.
    Laissons G PELTIER rejoindre dans la majorité sarkozienne d’autres ”ex” de la droite nationale, qui eux ne sont pas vilipendés comme lui l’est aujourd’hui. Est ce que c’est du fait que lui n’a diffamé personne en partant ?

  7. hermani

    je suis entièrement d’accord sur le fait de ne pas critiquer un passage à l’autre car la politique reste une hstoire de position quant à la majorité et elle ne changera jamais.
    Cependant il ne faut pas tomber dans le raisonnement inverse en disant que sus prétexte d’une potentielle “percée” de G. Pelletier ayant les idées de de Villiers pourra faire pencher la balance.
    Et il est navrant de voir que la politique continue ce même système que cela soit de l’extrême gauche au FN. On ne cherche plus à défendre corps et biens des idées on cherche à faire passer des idées quitte à faire des concessions.
    personnellement c’est que je regrete de tout nos chers partis c’est de ne pas avoir entièrement confiance en ces hommes qui de toute façon finiront pas trahir une (et je suis généreux) de leur promesse au profit non plus du peuple qu’ils sont sensé représenter mais de leur avancement personnel… et cela sous couvert de pouvoir “mieux les faire passer”. la question à ce poser est donc la suivante: un changement de parti n’entraine t-il pas inévitablement un changement d’idée? pour es deux réponse la réponse est alors:
    – quelle cohérence, quelle légitimité un tel homme a t-il auprès des adhérents à ces idées ou au parti?

  8. Solange

    PG : “Il passe à l’UMP, pour vivre de la politique, comme d’autres le font et l’ont fait dans d’autres partis politiques, y compris de la droite nationale, sans avoir nécessairement son talent et son dynamisme”… ça me fait penser très fort à quelqu’un en particulier ! (suivez mon regard).

  9. Mingdi

    Passer du MPF à l’UMP, quelle est la différence? Le plus difficile est de faire oublier une appartenance, même ancienne, au FN. Longuet, c’était de la préhistoire, mais il a fini par chuter. Peyrat, itou. Bompard, on lui laisse son Orange, et c’est tout. On verra si Peltier est plus malin que les autres.

  10. scat

    En général, il faut se méfier des personnes qui changent de partis comme de chemises, ça montre leur convictions!!!
    Peltier, ex-FN, ex-MNR, ex-MPF et maintenant UMP. Vu son jeune âge , à ce rythme, il a le temps d’essayer tous les autres partis.
    Eh bien SI, ça s’appelle aller à la gamelle!!! (ou la soupe)
    C’est plus facile de rentrer dans le rang que de persévérer dans un parti d’opposition!
    Ce Peltier est un minable.
    Je pense que FG et les quelques autres qui tentaient de le défendre, plaisantaient…
    Quel humour!

Laisser un commentaire