Guérilla urbaine à Lyon

24 personnes ont été jugées mardi en comparution immédiate à Lyon. Le procureur déclare :

« Ils ont transformé cette ville en zone de guerre. Chacun y a participé. Les passants étaient ahuris et apeurés. La police a dû être de partout pour faire face aux vagues de pillage. Eux ont pensé, que légitimement comme c’était la fête, chacun pouvait aller se servir, qu’ils étaient autorisés à pénétrer dans les magasins pour repartir avec leur butin »

Parmi les majeurs interpellés :

  • 8 sont poursuivis pour le pillage du magasin Lacoste.
  • 4 sont impliqués dans le casse du Printemps.
  • 3 autres ont été arrêtés pour le pillage du magasin « Espace Foot ».
  • 2 sont poursuivis pour le pillage d’un magasin de cycles.
  • 5 personnes doivent répondre de violences sur les forces de l’ordre.

Six gardés à vue ont été laissés libres à l’issue de leur audition, dont quatre avec une convocation ultérieure au tribunal. Parmi les interpellés :

  • Mohammed a été surpris dans les rayons du Printemps, une dizaine de colliers dans la main. Au lieu de se rendre, il a préféré « charger » les forces de l’ordre pour s’échapper. 
  • Kamel admet rapidement qu’il a bien volé deux sacs.
  • Medhi a été arrêté après avoir dérobé deux tee-shirts de sport.

Laisser un commentaire