Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Grossesse des mineures : l’enjeu est éducatif et non contraceptif

La CNAFC réagit au rapport Nisand sur les grossesses des mineures :

"Sans surprise, l'essentiel des propositions tourne autour d'une diffusion accrue de la contraception alors même que les auteurs du rapport concèdent que le recours à la contraception accroît celui à l'avortement.

Pour les AFC, la cause principale du nombre élevé de grossesses chez les mineures réside dans les visions limitées et incomplètes de la sexualité qui circulent aujourd'hui dans la société. Pour beaucoup d'adolescents, en effet, la pornographie tient lieu de référence en matière de sexualité.

A ce titre, l'enjeu de la question à laquelle est censé répondre ce rapport est bel et bien éducatif. Il ne consiste pas d'abord, comme le suggère le rapport, de parler de "sexe", ni de résumer l'entrée dans la sexualité à prévenir les IST et à verrouiller la fécondité. Il s'agit de développer une véritable éducation affective et sexuelle et d'aider les parents à accomplir leur rôle de premiers éducateurs de leurs enfants dans ce domaine aussi, plutôt que de les démissionner d'office en proposant, par exemple, un accès libre, anonyme, gratuit à la contraception pour les mineures.

Parallèlement, les AFC appellent à un soutien déterminé pour le développement des dispositifs d'aide aux mères en difficultés. Les AFC avaient fait d'autres propositions lors de leur audition par le professeur Nisand en septembre 2011. Ces propositions sont au cœur de leur mobilisation pour faire entendre la voix des familles à l'approche des élections."

Partager cet article

2 commentaires

  1. Pour éviter de se noyer, il faut peut-être mieux apprendre à nager, que d’avoir besoin d’une bouée, à tous les instants.
    C’est une question de bon sens que de faire l’éloge de la chasteté. Mais évidemment pour les marchands il faut mieux vendre des bouées-pilules à la moitié de la population qui a entre 12 et 50 ans, c’est un marché des plus juteux, surtout quand les pilules sont payées sur le budget de la sécurité sociale (donc nous) et que “dépénalisation morale” du sexe est faite de facto à l’école et dans les médias, elles aussi payées par les impôts. L’on en est bien dans l’intérêt particulier du plus petit nombre au détriment du plus grand nombre à tous les niveaux. Belle maturité civilisationnelle.

  2. Et l’étape d’après sera de prouver qu’une stérilisation coûte moins cher que 80 € x n années…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services