Grippe porcine : du rififi en perspective…

100 millions de vaccins pour un coût de 1 milliard d'euros : la France pourrait rendre obligatoire la vaccination à la rentrée. Et sans concession :

"Personne n'aurait le droit, sauf dans le cas d'une contre-indication
médicale, de refuser
de se soumettre à une telle vaccination"…

22 réflexions au sujet de « Grippe porcine : du rififi en perspective… »

  1. HB

    Nous sommes 63 millions de Français, ou plutôt d’habitants légaux en France!
    Pourquoi 100 millions de doses?
    Si le vaccin nécessite deux doses, nous n’en auront pas assez.
    Si une seule dose suffit, cela voudrait-il dire que nos gouvernants estime à 37 millions le nombre d’indésirables illégaux?
    De quel droit, si ce n’est celui de la dictature d’extrême gauche-style stalinienne- un gouvernant peut-il s’arroger de m’injecter des substances chimiques dont la composition me sera caché ?
    Qui pourra me certifier par écrit, la totale innocuité de ce vaccin ?
    Qui pourra me certifier que la souche du vaccin sera la même que le virus de fin d’année puisque les scientifiques disent déjà qu’il mute en permanence ?
    Qui peut me dire QUI va payer ce vaccin ?
    Je vois un très gros coup financier à l’horizon ! Sarkozy nous a racketté sur le scandale des banqusters, il veut remettre ça avec ses copains des lobbies pharmaceutiques !
    On veut nous forcer la main, pour nous habituer à accepter la fameuse VériChip ou puce électronique.
    On peut penser qu’on est très mal barré !
    RESISTANCE et désobéissance civile!
    Mort à toute les formes de dictatures !

  2. Jean

    Et un jour, ce sera la marque de la bête qui sera imposée pour cause de sécurité ou de santé publique.
    Je ne dirai pas, faute de preuves, que le gouvernement nous y prépare – cela le dépasse peut-être même -, mais les gens s’habituent à de tels abus, croyant que c’est pour leur bien.

  3. jano

    A quand le tatouage obligatoire ? avec par exemple l’inscription très démocratique ” à déjà voté JMLP” !!
    Est-ce un COUP médical ou un COUT financier?
    Surtout que sur les vaccins comme sur certains traitements, beaucoup de choses restent à prouver.
    J’aimerais bien connaître l’avis de différents savants sur ce sujet.

  4. topaze

    Le communisme avec ses hopitaux pshycatriques et ses goulags sont tombés mais le liberalisme avec tous ses attributs : penséee unique, vaccinations obligatoires, micro puce dans la peau n’est qu’un vaste camp de concentration sans barrières. C’est pour cela que les gens ne s’en rendent pas compte.

  5. Nico

    J’ai de bonnes raisons de penser que les dits vaccins ont été conçus pour affaiblir l’organisme, avec des poisons conçus à cet effet, en prévision de la prochaine pandémies que ces prétendues élites nous préparent.
    Qui plus est, c’est un premier pas vers la dictature.

  6. xyz

    “Vaccin obligatoire…”
    Ca ne va pas non ! Nous ne sommes pas du bétail, on a notre mot à dire messieurs les politiques.
    D’abord on aimerait savoir d’où vient ce virus qui n’en finit pas de migrer et de se transformer attendant l’hiver pour reprendre de la vigueur.
    Et quel vaccin ? de quoi sera-t-il composé ?
    Il n’est pas question de vacciner de force toute une population.
    Espèrons que les gens vont être nombreux à réagir car on est très près d’une DICTATURE !

  7. une chouanne

    Je suis contre les vaccins et celui ci, je le soupçonne d’avoir d’autres “qualités” que celles que l’on veut bien dire. Comment faire pour passer à travers ?
    Je n’ai pas de médecin référent par choix. va -t-on m’obliger à en prendre un pour me faire faire ce vaccin ?

  8. Philippe

    Comme ce genre de vaccins sont faits dans une très grande majorité de cas à partir d’enfants avortés il est du devoir de quelqu’un qui respecte la vie de s’y opposer. De quel droit pourrais-je m’épargner une grippe pour laquelle je n’ai que très peu de chance de mourir (en France, aucune à priori) en profitant du meutre d’un innocent ?
    C’est de la complicité de meurtre.

Laisser un commentaire