Grippe mexicaine : vers le calme?

Lu ici :

"Le ministre mexicain de la Santé, Jose Angel Cordova a indiqué
aujourd'hui que "le virus n'était heureusement pas aussi agressif"
qu'on le craignait.
"Ce n'est pas le taux de mortalité de près de 70%
de la grippe d'origine aviaire", a-t-il ajouté notant que le virus
A/H1N1 dite porcine était aisément traitable avec des antiviraux.
Les derniers chiffres publiés au Mexique basés sur des analyses de
plusieurs centaines d'échantillons font état de 15 décès confirmés,
contre 159 estimés initialement
tandis que le nombre de personnes
encore touchées par le virus s'élève à 328.
Aux Etats-Unis, le nombre de cas a augmenté à 141 personnes infectées
dans 19 Etats dont toujours un seul décès. En outre la plupart des cas
sont bénins.
"Nous ne voyons pas les caractéristiques de virulence observés dans le
virus de 1918
", l'épidémie de grippe la plus meurtrière de l'histoire
moderne, a expliqué vendredi la Dr Nancy Cox, chef de la division
grippe des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies
(CDC), lors d'une conférence de presse.
Pour le Dr James Nataro, un épidémiologiste, professeur à la faculté de
médecine de l'université du Maryland (est), "cette infection se
comporte comme une grippe saisonnière pas comme la pandémie de 1918 ou
même de 1968 alors que la virulence de ce virus (A/H1N1) ne paraît pas
extrêmement forte
".

Lahire

10 réflexions au sujet de « Grippe mexicaine : vers le calme? »

  1. Charlemagne

    Pourquoi s’équiper en masques de protection?
    En avril 2009, j’ai réalisé que l’information à propos de la pandémie à venir était très parcellaire. J’ai aussi pris conscience que la plupart des citoyens se reposent sur l’état – pour leur fournir les médicaments, vaccins et soins nécessaires- pour les aider. Malheureusement, en cas de pandémie, l’état ne pourra pas subvenir aux besoins de toute la population, et se concentrera d’abord sur les populations vitales à la marche du pays: la police et l’armée, les services de santé, et les employés des sociétés de distribution de produits de première necessité. Les autres devront probalement attendre que les recherches soient terminées pour béneficier alors du traiement qui résoudra la pandémie. Entre temps, la seule protection, une fois que les virus auront mutés et seront devenus résistants aux médicaments actuels, consistera à s’isoler au maximum et à porter des masques pour éviter la contagion. A chacun donc de s’équiper en conséquence!
    http://www.maskogrippe.com

  2. Aetius

    Une petite suggestion :
    http://www.dailymotion.com/user/etoileizarra/video/xvcrr_ave-maria_creation
    L’homme qui a posté cette vidéo écrit des textes, celui sous cet Ave Maria des Petits Chanteurs à la Croix de Boix est magnifique. Et en ces temps où ils risquent gros…
    LE CHORISTE
    Jour de messe chez les hommes de labours.
    Le village est pauvre, le clocher humble, l’église sombre, la piété profonde. Émile l’enfant de choeur doit chanter comme tous les dimanches. C’est un fils de fermier, élevé modestement. Un petit bossu né il y a une douzaine d’années, pris en pitié par le prêtre de la paroisse qui lui a inculqué quelques rudiments de chorale, histoire de le soustraire au climat déprimant de la ferme familiale. En peu de temps l’infirme s’est révélé plutôt doué, et de dimanche en dimanche les ouailles assistent à ses progrès.
    Mais c’est le moment de chanter pour l’enfant de choeur.
    Émile vêtu de son aube s’avance devant l’assistance. Ainsi affublé de blanc, il n’en paraît que plus laid, plus gauche, plus contrefait. L’harmonium mal accordé émet les premières notes. Le petit chanteur aux traits ingrats lève les yeux, gonfle la poitrine, ouvre la bouche…
    Une voix de cristal s’élève, emplissant pierres et âmes.
    Dans l’église tout se fige. Le chant du séraphin tordu résonne dans chaque oreille, et nulle prière n’est plus belle que cet écho. La voix est bouleversante. C’est une onde pure, une flamme bleue. Tout est transfiguré sous le chant du petit disgracié. Très vite l’ange transparaît à travers sa chrysalide débile.
    Debout face aux villageois, la face éclairée par quelque lueur vacillante d’un cierge usé, Émile le petit bossu soudain devient beau, solennel, plein de majesté. Un air de gravité qu’on ne lui connaît habituellement pas rend méconnaissable son visage. Absorbé par son chant, il semble se concerter avec des êtres invisibles.
    Sa voix qui monte jusqu’aux hauteurs sacrées embellit chaque chose : l’église crasseuse, les mines burinées, les vêtements misérables, tout est oublié. L’église sans éclat n’est plus qu’un autel dédié à la Beauté. Les fidèles sous l’enchantement n’ont plus d’yeux que pour ce petit bossu qui leur rappelle que les vraies richesses du monde sont au-dessus de leurs têtes et non sous leurs pieds.
    Le chant terminé, règne dans l’église un grand silence fervent. Puis, peu à peu le chanteur redescend de ses nues. Claudiquant de façon grotesque, Émile rejoint alors sa place d’enfant de choeur et va s’asseoir derrière le prêtre. Son visage est redevenu celui du petit misérable de tous les jours.
    Mais dans les âmes, le miracle de la Beauté a opéré.
    Raphaël Zacharie de Izarra

  3. Martin

    Comme je l’ai écrit ici il y a près d’une semaine, cette affaire est une arnaque qui a permis de faire avancer l’agenda mondialiste ainsi que celui de l’avortement (nomination dans l’urgence et presque sans débat de K. Sebellius au poste de ministre de la santé aux É.-U.).
    Nous vivons dans un système de dictature bien plus efficace que celui des nazis ou des communistes. Les gens se laissent manipuler sans aucune difficulté, sans même se rendre compte que la propagande n’a rien à envier à celle de la défunte URSS.

  4. BOGOMIR

    Heureusement que cette grippe n’a pas l’air d’être plus dangereuse que la grippe habituelle.
    Car Bruxelles a refusé à la France l’arrêt des vols vers le Mexique, et notre gouvernement n’a pas pris de mesures efficaces pour nous protéger des voyageurs qui reviennent (d’où la propagation qui continue).
    Une occasion supplémentaire de constater que nous ne sommes plus un pays souverain.

  5. HB

    Ne pas se réjouir trop vite:
    1- Il y a des stocks énormes de Tamiflu à vendre rapidement car ce genre de vaccin a une date limite, et le profit n’attend pas!
    2- Trop de personnes qui ont le pouvoir prétendent qu’il y a trop de gens sur la planète, et se feront un devoir d’y remédier quelque en soit le moyen!
    L’optimisme n’est pas de mise!

  6. Jean Theis

    Le Tamiflu n’a jamais guéri de grippe. Au mieux, une infusion d’anis étoilé aide à la digestion.
    Par contre les labos font des fortunes : de Gilead Sciences Inc. en passant par Roche, Aventis, etc. Sans compter la nouvelle usine à vaccins pour la construction de laquelle M. Sarkosy a signé
    un important engagement lors de son dernier voyage.
    Soyons sérieux dans nos commentaires comme le SB nous le demande. Comment ne pas voir que bien des élites (sic) ont intérêt à ce qu’il y ait un grand nombre de grippés de par le monde. Tant pis pour les plus faibles qui y succomberont.
    Dans tous les excès médiatiques, les scandales, les massacres, le latex, etc: cherchons à qui rapporte le crime.
    Pour la grippe A comme actuelle, on peut trouver un paquet de bénéficiaires.
    Et gardons toujours notre sens de l’humour: comme sont ridicules nos dirigeants et leurs assertions successives et contraires, leur amour pour nous la main sur le coeur, ils n’hésiteraient pas à porter des masques chirurgicaux ! Ma foi, y faut c’qui faut…

  7. charles bories

    Pour info, voici un témoignage fiable à 100 % reçu de Mexico il y a quelques instants …
    http://groups.google.fr/group/louisxvii-info-2/browse_frm/thread/d4df2b2ce36aea83/7da751ecde99f979#7da751ecde99f979
    “… Nous sommes tous, ici à Mexico, en état de siège: écoles et
    université fermées jusqu’à nouvel ordre, activité économique ralentie au
    maximum. Oui, il y a épidémie mais on n’en sait pas encore l’ampleur. Il y a
    des morts, trop, semble-t-il, mais ces morts sont-elles toutes dues au virus
    nouveau? Bref beaucoup de peur et de risques. Nous devons rester à la maison
    et éviter le contact avec d’autres gens
    …/…

Laisser un commentaire