Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration

Grand remplacement ? Pour Macron il ne faut être ni mâle ni blanc pour s’occuper de nos banlieues

De Bernard Antony :

7793497879_emmanuel-macron-et-jean-louis-borloo-le-22-mai-2018-a-paris"Emmanuel Macron a rejeté le « plan banlieue » proposé par Jean-Louis Borloo. On l’en féliciterait s’il n’avait assorti son refus de l’exécrable allégation révélatrice de ce que son cerveau est idéologiquement lavé par l’antiracisme, ce racisme en sens contraire selon notre expression. Rappelons qu’il a eu en effet usé de l’argument selon lequel un rapport sur les banlieues qui serait le sien et celui de Borloo serait voué à l’échec du fait de leur appartenance sexuelle et raciale. Lisons, et pesons bien ces mots : « Deux mâles blancs qui ne vivent pas dans les banlieues se remettent un rapport sur les banlieues : ça ne marche plus comme ça ».

Passons sur la construction un peu chaotique du propos. Ce qui est d’abord consternant, c’est que Macron ne parle pas sur le fond autrement que madame Anne Lauvergeon, alors présidente d’Areva, émettant lors d’un colloque à Deauville en 2009 réservé aux femmes dirigeantes, les mots que voici exactement retransmis : « À compétence égale, eh bien, désolée, on choisira euh ! la femme, ou on choisira la personne venant euh ! de… ben autre chose que le mâle blanc pour être claire ». Dans cette brillante profession de foi féministe et anti-blanche, Dame Lauvergeon ne s’aperçut même pas de son humour involontaire dans l’insistance de son propos : « pour être claire ». Certains émirent qu’elle se sentait peut-être un peu noire après trop bu, et qu’il y avait quelque contradiction à vouloir être claire juste après avoir prôné la discrimination contre les « mâles blancs ». Quoi qu’il en fut, le propos était objectivement raciste et motivait une plainte de l’AGRIF, certes retenue à l’instruction mais que le tribunal ne condamna hélas pas. On a vu depuis que la compétence de madame Lauvergeon à la tête d’Areva pouvait être très discutable. Mais ce qui ne l’était pas pour elle, c’était son principe de féminocratie et son étrange aversion pour le recrutement de « mâles blancs », nonobstant sa vie familiale. Je lui attribuai alors ironiquement, avec une légère modification, la devise de l’ordre le plus prestigieux de la Cour d’Angleterre : « Honi soit qui mâle y pense… ». À noter qu’à la date de sa création, la langue de la cour était alors le français et que « Honi » s’écrivait en effet avec un seul « n ».

« Honi soit qui mal y pense » n’est hélas pas adéquat avec ce que l’on peut penser du propos macronien. Car on ne peut qu’en penser beaucoup de mal. Propos révélant en effet que pour Macron il ne faut donc être ni mâle ni blanc pour s’occuper de nos banlieues. Houria Bouteldja a dû frémir d’aise en entendant cette réflexion du président de la République en totale conformité avec le concept de « racisation »  qu’elle introduit toujours plus dans le débat politico-social ne dissimulant même plus son racisme anti-blanc islamo-gauchiste. Et c’est « en même temps », comme il dirait, que monsieur Macron prétend combattre le communautarisme ! Si intelligent soit-il sur d’autres plans, notre chef de l’État est hélas lui aussi gangréné par l’idéologie totalitaire de l’antiracisme, ce racisme en sens contraire."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

18 commentaires

  1. La bêtise en marche…

  2. D’où la condition d’être “de couleur ” et de sexe féminin pour être “reconnu et estampillé ” apte banlieues !!!
    Autrement dit : les Français autochtones vous la fermez , les allogènes commandent.
    Grand remplacement ou “génocide soft ” des peuples européens et en particulier du peuple Français , envahi de toute part???
    Pour ma part je suis persuadé que c’est la deuxième possibilité , le “génocide masqué ”
    J’en veux pour preuve que c’est écrit noir sur blanc .
    C’est le “plan Coudenhove -kalergi ” qui prévoit et met en oeuvre la dilution puis la destruction des peuples européens.
    IN CON TOUR NA BLE
    https://www.youtube.com/watch?v=JBtwzZ0ApAE

  3. Pour Macron il ne faut être ni mâle ni blanc pour s’occuper de nos banlieues. Mais pour occuper l’Elysée, mieux vaut éviter ceux de Pantin (Seine-Saint-Denis), même s’ils sont des enfants :
    http://www.brujitafr.fr/2018/05/l-elysee-refuse-d-accueillir-des-enfants-d-une-ville-de-seine-saint-denis-pour-une-visite.html

  4. Le plus drôle, si l’on peut dire, c’est qu’en faisant ça, Emmanuel Macron contredit sa propre contradiction interne : Une sorte de mise en abîme permanente.
    C’est dans son fourre-tout du « en même temps » qu’il va chercher tout ça.
    Il veut sauver la France mais puisqu’il est blanc et mâle, il ne le peut pas, il ne se sent pas autorisé… La France est gangrenée mais il ne peut rien faire alors qu’il faudrait une autorité forte, très forte !
    Autorité dont il se réclamait lorsqu’il a dû dire que c’était lui le chef des armées et qu’il pouvait se débarrasser du Chef d’État-Major, le Général de Villiers. Double aveu de faiblesse.
    Maintenant, avec ses propos discriminatoires contre les « mâles blancs », il se met le peuple Français à dos, vous savez, si, si, ces affreux populistes…
    Si vous voulez mon humble avis, on n’est pas sorti du désordre, du non-droit et on va donc en zigzag vers la pagaille, voire le chaos. Et s’il croit encore que c’est l’Union Européenne dans un piteux état qui peut y faire quelque chose, il se trompe ; il avancera encore plus vite dans son immobilisme … vers des ordonnances et décrets de moins en moins respectés, vers une catastrophe que personne ne souhaite.
    Meltoisan
    ———————
    « Les dérisoires postures de Macron à Aix La Chapelle »
    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/les-derisoires-postures-de-macron-204398

  5. Le discours d’Emmanuel Macron est profondément un discours communautaire. Il ne fait que séduire les personnes qui sont en face de lui. Les “2 mâles blancs” était évidement fait pour séduire les banlieues.
    Il faut relire avec cette même clé de lecture le discours des Bernardins, sa visite aux Etats-Unis, etc…
    En bref, notre président a un discours qui divise notre société en communautés au lieu de de l’unir comme Nation.

  6. Faisons de la France une grande Afrique du sud afin de passer du confort à la ruine.
    Non plus le meilleur mais celui qui n’est ni homme ni blanc. Sexisme et racisme.

  7. @Alpin
    Vous avez oublié la dernière condition : être lesbienne, à la rigueur “trans”.

  8. Cela ressemble à l’application du plan de Richard Kalergi qui visait une Europe métissée dirigée par une élite bicéphale. Il faisait la distinction entre le peuple négroïdo euro asiatique et une élite. Son dossier wikipédia fait froid dans le dos. Un des “pères” de l’Europe.Décoré à de nombreuses reprises, y compris de la Légion d’Honneur. Le prix Kalergi a été décerné à Mme Merckel. On se demande pourquoi!!

  9. Pincez-moi : n’est-ce pas le même blanc Macron, mal absolu, qui a commandité – il n’y a pas si longtemps – un rapport sur les banlieues en vue d’établir un énième plan à ce mâle blanc de Borloo ?
    Girouette aux ordres de ses commanditaires !

  10. L’immense force et source de lucidité que représentait l’humilité chrétienne, a été singée, falsifiée, transmutée en un lamentable masochisme suicidaire, bobo-gaucho, lequel sera source de violences croissantes.
    Celles-ci, malheureusement, ne toucheront pas en premier, les auteurs de cette coupable dénaturation.
    Lorsque l’on baisse la tête devant Dieu, c’est pour être, parfois corrigé, toujours béni et finalement élevé ; lorsqu’on la baisse devant la barbarie, c’est pour la perdre physiquement, parce qu’on l’a déjà perdue intellectuellement et moralement !

  11. si vous êtes blanc, hétérosexuel, un peu éduqué…
    il est “normal” d’être homo, antifrançais, islamophile et antijuif, antichrétien, honteux du passé de son pays etc.
    et bien je suis fier de me dire populiste!

  12. Je propose un nouveau mot pour le dictionnaire 2019: la macronnerie, sublime synthèse de la connerie et du, ne pas pouvoir faire pire.

  13. Dégénéré.

  14. Je note que Bernard Antony, que j’apprécie beaucoup par ailleurs, termine son billet en rendant hommage à l’ “intelligence” de Macron. Il faut arrêter je pense, d’être en pamoison devant l’intelligence de “Jupiter” : des gens intelligents comme Macron, il y en a des centaines de milliers en France, et heureusement. Au reste, si Macron était si intelligent que cela, aurait-il proféré une pareille bêtise ?

  15. La très Sainte Vierge ne va pas tarder à s’occuper avec ses armées de ces lieux

  16. Qui est mâle et blanc et qui s’occupe de la grande banlieue qu’est devenue la France si l’on en croit les désordres divers et variés créés par les punks à chien, les antifas, les bloqueurs des universités, des attentats islamistes, des adeptes de la religion de paix, d’amour et de tolérance qui ne savent pas qu’à Rome il faut faire comme les Romains, des clandestins qui se conduisent comme des racailles en toutes occasions, et j’en passe et des meilleures ? Macron !

  17. Les arabes qui vivent en banlieue et ailleurs se considèrent comme blancs…. Et ils sont blancs de peau, rougeâtres ou olivâtres. Mais pas noirs! Demandez aux noirs qui les côtoient chaque jour, et se font régulièrement appeler par eux “kahla” (morceaux de charbon)!
    Ce racialisme, pardonnez-moi, “à la con” qui semble vouloir s’emparer de notre intelligence et du bon sens, ne cesse de se prendre les pieds dans ses propres tapis. Par exemple, le mariage entre Harry d’Angleterre , fils ingénu de la déstabilisée (pour dire le moins!) Diana Spencer, lui-même immature malgré ses trente-trois ans et manipulable à faire pitié, avec Meghan Markle, une métisse négro-irlandaise. Les ignorants, incultes névrosés et autres “black panthers” jubilent. Mais de quoi donc? De ce que le millionième Monsieur Blanc ait décidé, comme au beau temps des grandes plantations,de “laver l’utérus” (expression consacrée aux Antilles et usitée, encore de nos jours, avec auto-sarcasme, par les filles noires ayant des enfants avec des blancs.Vous pouvez vérifier), Monsieur Janva!) d’une “énième” fille noire, ainsi que le fit le père de Meghan avec la mère, guyanaise et presque naine, de celle-ci? Normale administration, chers Oncles Tom!
    A trente-six ans, Meghan, leur nouvelle héroïne, qui en est à son troisième mariage, n’a jamais épousé de noirs.Elle voulait, sans doute , elle aussi, en cas de grossesse, “laver plus blanc que blanc”, comme l’eût dit Coluche.
    “Last but not least”, elle n’est pas la première femme noire, descendante d’esclaves, à entrer dans la famille royale britannique. La princesse royale Charlotte Von Mecklenburg- Sterlitz aussi était petite-fille d’esclaves noirs. A vos moteurs de recherches!
    Les blancs n’en devraient rien avoir “à cirer”. Vous versez du lit dans une tasse de café, c’et celui-ci qui s’éclaircira. Et comme les enfants de ces couples-là épousent très rarement des noirs(es), le monde sera toujours de plus en plus blanc.La dilution finale du noir est une certitude.Même en Afrique noire, on le sait.

  18. Petite correction: “Vous versez du lait…” Café au lait…au lit! Mea culpa!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services