Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Google, Soros et Bill Gates financent des médias catholiques, dont Aleteia, pour faire la propagande du “vaccin”

Google, Soros et Bill Gates financent des médias catholiques, dont Aleteia, pour faire la propagande du “vaccin”

De Riccardo Cascioli, traduit par Benoît-et-moi :

Une enquête bien documentée du site américain Church Militant révèle comment Google, Soros et Bill Gates financent les médias catholiques pro-vax pour s’opposer à ceux qui, dans l’Église, ne sont pas alignés sur le message vacciniste. Et il s’avère que le consortium de médias catholiques qui se disent fact-checkers (c’est-à-dire qu’ils vérifient la véracité des informations, dans ce cas sur les vaccins anti-covid) est dirigé par le site Aleteia, publié en sept langues, qui jouit d’une étroite collaboration avec le Dicastère du Vatican pour la communication ainsi qu’avec le Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation.

Le consortium, qui regroupe une trentaine de titres, est actif depuis quelques mois et recherche de nouvelles recrues par le biais de son site Internet catholic-factchecking.com (qui se définit comme « International Catholic Media Consortium on Covid-19 vaccines »). Et le consortium est l’un des onze projets (sur 309 concurrents de 74 pays) à s’être partagé les 3 millions de dollars mis à disposition par Google News Initative dans le cadre du  Covid-19 Vaccine Counter-Misinformation Open Fund [font de lutte contre la désinformation anti Covid-19].

En bref, Google s’inquiète de ceux qui remettent en question le récit selon lequel le vaccin est le seul salut de l’humanité, et déploie toute sa puissance pour contrer l’ennemi par capillarité. Étant donné que Google est le premier moteur de recherche au monde, ce seul fait devrait susciter une certaine inquiétude. Une inquiétude qui devrait se transformer en préoccupation lorsqu’on apprend que depuis 2019, le « frère » de Google (une émanation de la même société Alphabet), Verily, qui s’occupe de santé, a une « alliance stratégique » avec de grandes entreprises pharmaceutiques, dont Pfizer. Verily est actuellement partenaire de Pfizer et du Duke Clinic Research Center dans l’étude de la sécurité à long terme des vaccins Covid.

Curieusement, personne ne soupçonne l’existence d’un quelconque conflit d’intérêts. En ce qui concerne les catholiques, le fait que Google promeuve ouvertement les droits reproductifs (contraception et avortement) et l’agenda LGBT devrait donc susciter quelques scrupules… Mais de toute évidence, pecunia non olet (« l’argent n’a pas d’odeur ») , et face à la nécessité de faire plier toute résistance aux vaccins parmi les catholiques, on ne peut pas être trop subtil. Après tout, Aleteia a un partenariat consolidé avec Google depuis 2013. Mais ce n’est pas tout : afin de bénéficier des fonds de l’initiative Google News, Catholicfactchecking se prévaut du conseil d’un institut de recherche espagnol, l‘Instituto de Salud Global (ISGlobal) de Barcelone, qui a lui-même reçu 57 millions de dollars de la Fondation Bill et Melinda Gates et 150 000 dollars de la Fondation Open Society de George Soros, selon Church Militant. En plus d’avoir des intérêts directs dans la campagne de vaccination (surtout Gates), Church Militant souligne à juste titre que ces deux fondations ont parrainé, il y a moins de six mois, le rapport « Tip of the Iceberg », visant à discréditer les mouvements pro-vie européens, y compris la COMECE (la Commission des conférences épiscopales de l’Union européenne).

Mais il y a un autre aspect pour le moins troublant : dans le comité scientifique préparé par Catholicfactchecking, on trouve trois membres de l’Académie pontificale pour la vie, dont son chancelier, Mgr Renzo Pegoraro. Les deux autres sont Rodrigo Guerra Lopez et le père Alberto Carrara. Le père Alberto Carrara nous montre comment ces petits soldats agissent pour neutraliser quiconque sort du rang, en qualifiant de fake news un article du journaliste Edward Pentin du National Catholic Register. […]

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services