Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Société

Golgota Picnic : des fleurs sur les Champs-Elysées le 8 décembre

Lu sur Zenit :

"« Des fleurs blanches pour le Christ et pour le respect de chacun » : une protestation pacifique publique est organisée à Paris, aux Champs Elysées, pour revendiquer le respect de la foi des chrétiens, jeudi prochain, 8 décembre, devant le théâtre où se joue une pièce insultante pour le Christ. La protestation durera le temps des représentations, prévues jusqu’au 17 décembre (…)

« Alors que le spectacle « Golgota Picnic », programmé à Paris à partir du 8 décembre prochain, insulte la personne du Christ en croix, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, invite ceux qui le veulent, jeudi 8 décembre à 20h, à une veillée de prière à Notre-Dame de Paris au cours de laquelle seront proposées une méditation de la Passion du Christ et la vénération de la sainte couronne d'épines », a annoncé le diocèse de Paris.

Pour sa part, le collectif "Foi et Culture : et si on se respectait ?" appelle les chrétiens, tous ceux que ce spectacle « blesse ou interroge », y compris les non-croyants, à venir auparavant « manifester publiquement, médiatiquement et pacifiquement leur douleur par un dépôt de fleurs blanches devant le Théâtre du Rond Point » des Champs Elysées (RV à 18 h au métro Champs-Elysées-Clémenceau – lignes 1 & 13)

Le collectif en appelle en effet à tous, croyants et non-croyants « soucieux d’un respect équivalent pour les convictions de chacun et la libre expression des chrétiens », à « venir, dans la dignité, déposer une fleur blanche, signe d'espérance et de paix, devant une image du Christ, le long du théâtre du Rond Point des Champs Elysées. »

Le mot d’ordre de Frigide Barjot, à l’origine de cette protestation, est: « Ni slogan, ni drapeaux, ni banderoles », pour éviter toute forme de toute récupération idéologique ou politique" (…)

La manifestation doit cesser à 19 h, de façon à « éviter toute tension avec les spectateurs à l'ouverture des portes du théâtre ». Les manifestants sont invités à rejoindre ensuite la cathédrale Notre-Dame pour participer, à 20h, à la veillée organisée par le cardinal Vingt-Trois.

Mais cette action durera jusqu'au 17 décembre 2011, date de la dernière représentation de la pièce : Frigide Barjot propose en effet deux types d’engagements. Elle suggère aux catholiques « de prier chez eux les mystères douloureux du Chapelet » et, avec le Collectif, elle invite « tous les citoyens attachés à la liberté de chacun à venir réitérer ce dépôt de fleurs devant le théâtre »".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services