Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Turquie

Génocide arménien : vers un boycott de la France en Turquie?

Une délégation de parlementaires turcs, dont Mehmet Dulger, président de la commission des affaires étrangères au Parlement turc, est venue à Paris le 9 mai pour faire pression sur les députés socialistes français qui ont déposé une proposition de loi visant à pénaliser la négation du génocide arménien. Aucun député français n’a honoré ce rendez-vous.
Les députés turcs s’en sont évidemment donné à coeur joie dans des déclarations d’anthologie.
Mehmet Dulger a proposé que la France joue un rôle médiateur entre la
Turquie et l’Arménie pour résoudre « le problème de ces pays » « plutôt
que d’essayer d’augmenter la tension ».

Gulsun Bilgehan, député du CHP :

"la proposition de loi a été perçue en Turquie comme une déclaration de
guerre et celle-ci affectera les relations entre la Turquie et la
France
(…) vous me rendrez visite
en prison la fois prochaine décoré de ma médaille de la Légion
d’Honneur".

Onur Oymen, député du CHP :

« la France, qui est censée être le défenseur de la liberté,
s’avére être un pays de censure … [il ne faut]  pas
sacrifier 70 millions de Turcs pour 4 millions d’Arméniens
».

Déjà le 8 mai, la Turquie avait rappelé son ambassadeur en France.
Dès le 10 mai, la Turquie a officiellement proféré des menaces de boycott sur  les entreprises et près de 400 marques françaises. La France risque même d’être mise à l’écart des appels d’offre émis par la Turquie. 22 chefs d’entreprise français ont été reçus par le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan : "Il nous a avertis que nous pourrions être des victimes collatérales potentielles".

La proposition de loi sera examinée le 18 mai prochain à l’Assemblée nationale. Quelque soit le résultat de cette journée, se trouvera t-il quelqu’un qui aura le courage de condamner publiquement les procédés de la Turquie, prétendante à l’Union (!) Européenne, qui s’autorise à vouloir influencer la politique intérieure d’un état souverain? Qui lui reprochera son révisionnisme?

Lahire (via Bafweb)

Partager cet article

5 commentaires

  1. Il n’empêche que cette proposition de loi socialiste est une c***, le législateur n’a pas vocation à s’immiscer dans les débats historiques et à pénaliser les propos de ceux qui doutent de l’existence de tel ou tel génocide. Déjà que la liberté d’expression est sous surveillance en France, ce n’est pas la peine d’en rajouter une couche.

  2. ” La France risque même d’être mise à l’écart des appels d’offre”
    Bof … Si c’est pour fabriquer des usines de calecons ou de moulin a cafe a manivelle, usine qui ne sera probablement jamais payee…

  3. quel que soit l’intérêt de cette loi, j’y vois quand même un avantage, c’est celui de faire entrer un pays musulman dans le camp des “repentants”.
    Puisque la repentance, que personnellement je désapprouve quelle qu’elle soit, et en ça je suis tout à fait d’accord avec les propos de Sébastien, est à la mode, chacun son tour.
    Quand à sacrifier 70 millions de Turcs à 4 millions d’Arméniens j’aimerais bien qu’on m’explique où concrètement réside le sacrifice ?
    Dernier intérêt, un boycott effectif de la France par la Turquie rendra plus efficace une campagne contre l’entrée dur la Turquie dans l’Union et ça c’est la vraie bonne nouvele.

  4. Eh bien plutôt que d’aller en Turquie, vaut mieux aller à Salzbourg, où l’on célèbre le 250eme anniversaire de la naissance de Mozart. Ce sera la meilleure “marche turque”

  5. Il faudrait surtout obtenir de la Turquie qu’ele fase repentance pour le role majeur qu’ele a joué dans l’industrie de l’esclavage pendant cinq cents ans.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services