Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Gilles Platret, vice-président de LR, veut un débat sur la ligne qui est portée par Valérie Pécresse…

Gilles Platret, vice-président de LR, veut un débat sur la ligne qui est portée par Valérie Pécresse…

…et refuse de se prononcer de façon binaire sur un possible ralliement à Eric Zemmour. Il préfère parler de “cheminement qui se poursuit” :

“Ce matin, Gilles Platret était l’invité de Jean-Marc Morandini dans “Morandini Live” sur CNews. Le vice-président des Républicains a été interrogé pour savoir s’il va rejoindre Eric Zemmour dans les prochaines semaines.

“Je ne sais pas qui a écrit ça, sur quelle base on se permet de dire ça. Ce n’est pas à l’ordre du jour ! La question est de savoir si oui ou non nous pouvons avoir, au sein des Républicains, un débat sur la ligne qui est portée par notre candidat”, a débuté (…) Gilles Platret sans dire clairement sa position.

A la question de savoir s’il pourrait rejoindre le candidat La Reconquête, le maire de Chalon-sur-Saône a déclaré : “Ma réponse n’est pas binaire. Très honnêtement aujourd’hui je pense que, si on n’arrive pas à un moment donné à rassembler les gens de bonnes volontés, qui va gagner cette élection ? Il s’appelle Emmanuel Macron“.

“Aujourd’hui, je suis aux Républicains, je m’y sens bien. C’est ma famille politique, je continuerai d’être un artisan de la victoire. Et la victoire passera par un rassemblement”, a continué Gilles Platret. A la question s’il rejoindrait Marine Le Pen, la maire de Chalon-sur-Saône répond : “Jamais ! Elle est nulle. Tout le monde le sait. Elle mettrait le pays à terre. Je pense qu’Eric Zemmour est dans le camp républicain”.

“Ce n’est pas flou. C’est un cheminement qui se poursuit“, a-t-il conclu”

Partager cet article

2 commentaires

  1. Il n’y a rien à tirer de ce genre de bonshommes. C’est quoi, selon lui, “le camp républicain” ? On a vraiment trop peur de comprendre. Marine n’est pas nulle, elle a des qualités d’intelligence et de volonté qui ne demandent qu’à s’affirmer si elle ne se laisse pas dominer par ses démons, internes ou “républicains”.

  2. Après les personnes non binaires, les Républicains à réponse non binaire. Nous voilà bien !

Publier une réponse