Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Général Delaunay : une nouvelle guerre civile est commencée en France

JdTrès longue et édifiante tribune de l'ancien chef d'état-major de l'armée de terre qui écrit toujours pour la société qu'il a fondée. Il nous laisse cette remarquable analyse (téléchargeable ici en pdf) qui permet d'avancer dans la compréhension de nos adversaires et des batailles qu'ils mènent (ici le "mariage pour tous") : 

" De la St Barthélémy à la Vendée et à la Commune, les guerres civiles ont laissé en France un horrible souvenir tant les haines s’y sont déchaînées entraînant massacres et destructions. 
 Celle qui se déroule sous nos yeux n’est apparemment pas sanglante mais elle fait et fera beaucoup de mal, d’autant plus qu’elle divise un peuple déjà affaibli moralement et vulnérable. 

Cette nouvelle guerre civile est une guerre d’idées. 
Elle vise nos cœurs et nos cerveaux, sa composante majeure est psychologique. Les médias y jouent un rôle essentiel. Nos adversaires utilisent à leur manière certains des procédés mis au point par les experts ès conquête des foules. De Lénine à Mao, Ho Chi Minh et Castro, ceux-là ont su chacun, à partir d’une minorité réduite mais active, imposer leur vision du monde à leur peuple fragilisé. Ils y ont réussi, en utilisant à la fois l’intimidation et la propagandedu type matraquage permanent. 
Moins connu mais plus subtil, du fond de sa prison, Gramsci voulait au contraire changer la société en modifiant peu à peu et insensiblement les repères culturels des gens. 

Ce que nous subissons, derrière la fumée de la référence affectée à la démocratie et aux droits de l’homme, c’est la combinaison des deux stratégies. 

Sous l’effet de l’accélération du progrès technique (de la pilule à Internet) et du matérialisme consécutif, des habitudes nouvelles avaient été prises, les mœurs avaient changé – depuis 1968 notamment – et des concepts nouveaux avaient vu le jour pour justifier cette évolution. 

Mais depuis un an, notre pays est entré dans une ère nouvelle. Parvenu au pouvoir, le « camp du progrès » (autoproclamé) dispose des moyens d’agir à tous les échelons et il exploite à fond l’orientation idéologique des médias et le soutien de beaucoup d’intellectuels. 

Du coup, il s’arroge le droit non seulement d’accréditer les changements de mentalité précédents (déplorables, selon nous) mais encore de les dépasser en affichant officiellement sa volonté de changer la société, de transformer la civilisation. 
Il l’a clairement exprimé lors de la préparation de la loi dite « le mariage pour tous », et mis en œuvre à cette occasion des procédés qui s’inspirent de ceux des régimes totalitaires. 
C’est très inquiétant pour la démocratie et, à nos yeux, inacceptable. 

En face, l’opposition, complexée, voire honteuse, incertaine quant à ses valeurs, et divisée de surcroît, mène un combat défensif qui minimise la réalité et l’enjeu de cette nouvelle guerre civile. 

Entre les deux, le marais est d’habitude partagé entre la méconnaissance des problèmes, l’indifférence à leur égard, l’attentisme, l’indignation et l’impression d’être désarmé pour agir. 

Fait nouveau cependant, les silencieux d’hier ont pris conscience du véritable viol qu’ils étaient en train de subir et ont commencé à réagir : les centaines de milliers de manifestants et de pétitionnaires démontrent qu’une réaction de santé est en marche. 
France – Valeurs l’attendait depuis 26 ans, s’en réjouit et veut y contribuer. 

Mais pour mener ce combat difficile, il faut connaître les moyens et la tactique de l’adversaire. C’est cet examen que je vais maintenant esquisser" (suite).

 

Partager cet article

9 commentaires

  1. Merci au Général Delaunay pour cette réflexion riche et constructive. A méditer.

  2. Je commençai à douter sérieusement de la capacité de réflexion de nos généraux. Ce que dit le Général Delaunay laisse à penser quand même qu’il en est un bon paquet qui , d’active, n’en pensent pas moins sur ce qui se passe en France !
    Ca fait d’autant plus chaud au cœur qu’on peut enfin se dire, nous parents, que nos enfants qui ont choisi le métier des armes, n’ont point rejoint le camp des salauds Taubiresque !

  3. Le général Delaunay n’a pas tort. Seulement, pour contrer l’ennemi, encore faut-il le désigner clairement. Qui se cache sous le vocable “camp du progrès” ? Pourquoi Delaunay ne parle t-il pas de la secte antichrétienne au pouvoir depuis la révolution dite française . A t-il peur de passer pour un “complotiste” ?
    Allons… un peu de courage , mon général !!

  4. B-R-A-V-O…Exposé remarquable. Il faut tout lire!

  5. C’est un bon résumé des maux de la société mais je me pose la question sur le courage dont il parle : faut-il être à la retraite pour avoir du courage ? Ou plus prosaïquement n’avoir rien à perdre pour s’engager ?

  6. Quelqu’un d’entre vous, vénérables frères, pourra s’étonner peut-être que la guerre faite en notre siècle à l’Église catholique ait pris de si grandes proportions. Mais celui qui aura bien compris le caractère, les tendances, le but des sectes, qu’elles s’intitulent maçonniques ou qu’elles prennent un autre nom, et s’il les compare avec le caractère, la nature et le développement de cette lutte déclarée à l’Église presque sur toute la surface du globe, ne pourra révoquer en doute que la calamité présente ne doive être attribuée principalement comme à sa cause, aux ruses et aux machina­tions de ces mêmes sectes.
    C’est d’elles que se compose la synagogue de Satan dont les forces réunies, comme une armée rangée en bataille, marchent, enseignes déployées, à l’assaut de l’Église… s’insinuant et se glissant subrepticement, travaillant sans relâche et trompant à plaisir, elle a fini par sortir au grand jour comme une puissance…
    Dévoilez surtout et attaquez l’erreur de ceux qui, trompeurs ou trompés, ne craignent pas d’af­firmer que l’utilité sociale, le progrès, l’exercice d’une bienfaisance réciproque sont le but unique que se proposent ces conventicules ténébreux.
    Pape Pie IX – 20 septembre 1874

  7. Dans cette veine, Véronique Genest, dont on connaît désormais les idées “extrémistes” sur le mariage homosexualiste ou l’islam, s’est vue agresser par le “journaliste” Caron.
    “”En France, ceux qui ne sont pas dans la pensée unique n’ont pas droit à la liberté d’expression”, déplore l’actrice.”
    http://people.voila.fr/people/actu-stars/personnalites/veronique-genest-on-n-est-pas-couche-un-traquenard-people_9755.html

  8. D’Accord.
    Où est ce que nous commençons?
    Ou est le près, où sont les limites, les projets, …
    Que faisons nous ?
    Un mot d ordre ?
    Je propose : RETOUR AU PLEIN EMPLOI.
    SBAZZEGUTTI G

  9. texte écrit admirablement; voilà qui peut et doit faire réfléchir.Merci au Général Delaunay

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services