Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Gender : terrible déni de réalité (suite)

Suite à ma demande de traduction d'hier, plusieurs lecteurs que je remercie m'ont proposé une retranscription. En voici une :

Note : les étudiants sont numérotés suivant leur ordre d’apparition.

Présentateur : Il y a eu beaucoup de discussions [de débats] à propos de l’identité dernièrement. Mais jusqu’où cela va-t-il, et est-il possible de se tromper ? Nous sommes allés le découvrir à la University of Washington. (il s’agit de l’université de l’Etat de Washington, sur la côte Ouest, la région de Seattle, non pas à Washington D.C.). 

Présentateur : Etes-vous au courant du débat actuellement en cours dans l’Etat de Washington autour de la possibilité d’accéder aux toilettes, aux vestiaires et aux spas selon l’identité de genre et l’expression de genre ?

  • Etudiant 1 : Je pense que les gens devraient pouvoir accéder aux installations.
  • Etudiant 2 : Je pense que les toilettes pourraient, et éventuellement devraient, être accessible indépendamment du genre. (« gender neutral ») parce qu’il n’y a pas besoin de faire une classification selon les différences.
  • Etudiante 3 : Je pense que les gens devraient définitivement pouvoir entrer dans n’importe lequel des vestiaires, selon leur propre choix.
  • Etudiant 4 : je pense que, au moins, les universités publiques devraient faire ce qu’elles peuvent pour s’adapter aux gens qui n’ont pas d’identité de genre [bien définies].
  • Etudiante 5 : Vous savez, que vous vous identifiez comme un homme ou une femme, ou que votre sexe de naissance corresponde à ce que vous voulez être, vous devriez pouvoir utiliser les installations [suivant la manière dont la personne s’identifie elle-même].

Présentateur : Si je vous disais que je suis une femme, que me répondriez-vous ?

  • Etudiante 6 : C’est très bien pour vous, ok.
  • Etudiant 2 : Enchanté de vous rencontrer.
  • Etudiant 7 : Heu, vraiment ? (hésitation).
  • Etudiante 8 : Je n’ai aucun problème avec ça.
  • Etudiant 4 : Je vous demanderais comment vous en êtes arrivé à cette conclusion.

Présentateur : Si je vous dis que je suis Chinois, que me répondriez-vous ?

  • Etudiante 6 : Je serais un peu surprise, mais bon, c’est bien pour vous, comme « ok, soyez qui vous êtes » [NdT : comprendre « soyez ce en quoi vous vous identifiez »]
  • Etudiante 3 : Je penserais probablement que vous avez quelques ancêtres chinois.
  • Etudiant 4 : Je vous demanderais comment vous en êtes arrivé à cette conclusion, et pourquoi.
  • Etudiante 5 : J’aurais alors beaucoup de questions, parce que extérieurement je suppose que vous êtes un homme blanc. 

Présentateur : Si je vous dis que j’ai 7 ans, que me répondriez-vous ?

  • Etudiante 6 : Très embarrassée. Aucune réponse.
  • Etudiante 3 : Je ne vous croirais pas immédiatement.
  • Etudiant 1 : Je ne vous croirais probablement pas, mais vous savez, cela me dérangerait vraiment énormément de vous dire « non, vous avez tort », alors ce sera plutôt : « ok, il veut avoir 7 ans, très bien ».
  • Etudiante 6 : (Toujours embarrassée) Si vous voulez vraiment avoir 7 ans, alors ok, c’est bien pour vous.

Présentateur : Donc si je demande à entrer dans une classe de CP, vous pensez que je devrais en avoir le droit ?

  • Etudiant 1 : Hésite. Hum, probablement pas. J’imagine que cela pourrait vous être autorisé si, pour certaines raisons, vous n’avez pas pu suivre ce cursus jusqu’ici.
  • Etudiante 6 : Si c’est ainsi que vous vous sentez mentalement, vous devriez pouvoir le faire, oui [comprendre : « cela devrait vous être autorisé »]. Je pense qu’il y a des communautés [des établissements scolaires, je suppose] qui vous accepterait pour cela [son sentiment d’avoir 7 ans].
  • Etudiant 4 : Je ne dirais pas que c’est mal dans notre société puisque vous ne faites de mal à personne. Je pense que ça devrait être possible.

Présentateur : Si je vous dis que je mesure 6 pieds 5 pouces (1,95 m), que diriez-vous ?

  • Etudiante 8 : Aucune réponse.
  • Etudiante 5 : Là, je me poserais des questions [comprendre : sur sa santé mentale].

Présentateur : Pourquoi ?

  • Etudiante 5 : En riant. Parce que vous ne les faites pas ! [les 6 pieds 5 pouces]. Non, je ne crois pas que vous devriez être surpris.
  • Etudiante 3 : Si vous pensez vraiment que vous faites 1.95 m, je ne crois pas que cela cause du tort à quiconque, je pense que c’est bon, ça ne me regarde pas si vous vous pensez plus grand que vous ne l’êtes. 

Présentateur : Seriez-vous prête à me dire que j’ai tort ?

  • Etudiante 3 : Je ne vous le dirais pas.
  • Etudiante 8 : Non, mais cela ne veut pas dire que je crois que vous l’êtes (grand de 1.95 m).
  • Etudiante 6 : Je ne me sentirais pas à l’aise (à ma place). Je suis juste un autre humain, je n’ai pas à dire à quelqu’un d’autre qu’il a tort, pour dessiner [comprendre : établir] des lignes et des limites.
  • Etudiant 1 : Non. Enfin, je me comporterais plutôt ainsi : « oh, vous avez tort mais ça ne me regarde pas ce que vous voulez penser à propos de votre taille ou sur autre chose ».

Présentateur : Donc je puis être une femme Chinoise ?

  • Etudiante 5 : Vous … rigole… Oui (sur un ton embarrassée, pas vraiment convaincue).

Présentateur : Mais je ne peux pas être une femme Chinoise de 1,95 m.

  • Etudiante 5 : Oui (vous ne pouvez pas).
  • Etudiant 4 : Si vous me démontrez complètement, ou m’expliquez, pourquoi vous faites 1,95 m, je crois que je serais prêt à dire que vous faites 1,95 m, ou que vous êtes Chinois. Ou une femme.

Présentateur : Il ne devrait pas être difficile de dire à un homme de 1,75 m qu’il n’est pas une femme Chinoise de 1,95 m. Mais clairement, ça l’est. Pourquoi ? Qu’est-ce que cela révèle sur notre culture ? Et que cela révèle-t-il sur notre capacité à répondre à des questions qui sont difficiles ? Si vous ne défendez rien, vous tomberez pour un rien (pour n’importe quoi).

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]