Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Gender : Assises de l’égalité les 6 et 13 octobre

L'Institut Emilie du Châtelet organise des assises sur le gender début octobre et présente ainsi cet évènement :

"Pour ses 7es Assises, l'IEC a choisi de mettre en valeur les offensives pour l'égalité, notamment en faveur des études de genre, particulièrement attaquées depuis 2011."

Extrait du programme :

Lundi 6 octobre : Vive le genre

14h Ouverture
14h30 Introduction, par Florence Rochefort, historienne, GSRL-CNRS/EPHE, présidente de l’IEC

14h45-16h15 Table ronde 1: Troubles devant le genre
Sandra Boehringer, histoire grecque, Université de Strasbourg
Colette Coffin, directrice d’école primaire, Paris XXe
Marlaine Cacouault, sociologie, professeur émérite de l'Université de Poitiers
Marie Leroy, chargée de mission Droits des femmes, Ville de Saint-Denis

16h30-18h00 Table ronde 2: Le genre "pour tous"
Chahla Chafiq-Beski, sociologue et écrivaine, directrice de l’ADRIC
Nadine Plateau, co-fondatrice du réseau Sophia, Belgique
Une militante de « La Barbe »
Dimitri Lentulus, proviseur adjoint du lycée polyvalent d'Alembert, Paris XIXe

Vous pouvez aller écouter ce qui se dit sur l'idéologie à la mode.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Avez-vous remarqué la prédominance des conférencières du genre “féminin” (on ose à peine le dire) dans les pseudos études sur le genre? Cela mériterait bien un cycle de conférence freudien sur le sujet pour tenter de comprendre, par contre sans trop d’études le contribuable lambda aimerait être sûr qu’il ne participe pas d’une manière ou d’une autre aux frais de ces pince-fesses inutiles et narcissiques.

  2. normal en France à la pointe le planning familial composé à plus de 75% de femmes (énormement de féministes ultra)…
    Planning familial organisation mondiale qui est derrière le fameux rapport de l’OMS sur la sexualisation des enfants par l’éducation.

  3. Je lis…
    “Les études de genre contribuent à L’ÉLABORATION DE POLITIQUES (sic) égalitaires et favorisent l’articulation entre droits des femmes et des sexualités minorisées (sic), également mises en cause par les forces réactionnaires. (sic)
    – Où en sont les politiques publiques en faveur de l’égalité, en France (sic), en Europe (sic) et ailleurs ? (sic)
    [Irak? Arabie? Iran?…]
    – Que révèlent les oppositions à l’avortement ?
    [une aversion pour l’homme? une aversion pour la vie? Le mépris de l’enfant?]
    – Où en sont (sic) les revendications des lesbiennes, des gays, des trans et des intersexes? (sic)
    [elles doivent donc toutes être satisfaites sans exception…]
    – Qu’en est-il de l’accès (sic) à la PMA?
    [donc des difficultés de l’accès a ce droit… Qu’on préfère ne pas nommer clairement…]
    – Comment l’égalité et le genre sont-ils abordés dans l’éducation à la sexualité?
    [A l’école ? Najat est au courant ?]
    – Quels sont les principaux défis égalitaires (sic) au plan international (sic)? ”
    Faut-il commenter plus?

  4. Mais je croyais que cette théorie n’existait pas en dehors des fantasmes de l’extrême droite !

  5. Faisons le compte : 8 intervenantes et 1 intervenant…
    Alors soit 8=1 (le changement, c’est aussi dans les cours de maths ?)
    soit ils devraient changer le titre de leur colloque : comment appeler cela ” les assises de l’egalite ” !!!

  6. Qui paye tout cela? 900 000 euros de la région Ile de France! Le genre est-il une priorité sociale en région Ile de France! Ces études sur une théorie qui n’existe pas! C’est fort de café! On se demande où vont les fonds publics!
    C’est un exemple typique de l’auto création de recherches, de postes à distribuer, de rémunérations bidons, chère à nos universités de sciences humaines..dont le nombre d’étudiants complètement inutiles au développement du PIB français ne cesse de croître.
    Avec la conviction d’être les moteurs du monde, les pourfendeurs des bien-pensances.. entre les journées au café et les soirées en colloques pseudo scientifiques.
    ET CA MARCHE! Un coup d’oeil sur les partenaires http://www.institutemilieduchatelet.org/les-partenaires-liec donne une idée de l’amplitude de la toile d’araignée, de ces gens qui n’ont rien d’autre à faire et sont payés pour détruire une société dont ils sont les parasites choyés.
    Non, le genre n’existe pas, mais cela contribue à la lutte contre le chômage, et crée des emplois à tous les échelons!
    http://www.iledefrance.fr/sites/default/files/mariane/RAPCP11-510RAP.pdf
    Le présent rapport a pour objet de proposer un soutien au programme de recherche 2011 du DIM [domaine d’interet majeur]Problématiques du Genre, labellisé par délibération n°CR 28-06 du 17 mai 2006 et fédéré autour de l’Institut Emilie du Châtelet pour le développement et la diffusion des recherches sur les femmes, le sexe et le genre.
    La subvention proposée pour le programme 2011 est de 900 000 € en fonctionnement. La participation régionale est évaluée à 100% du coût total du programme.
    Maintenant on sait pourquoi et comment le “genre” est porté par les pseudo scientifiques et comment le PS siphone le PIB français. Et comment on s’assure de votes captifs!
    Supprimons les parasites! Comme pour Thevenoud, ils n’ont même pas honte devant les chomeurs, nos vieux sans retraite, les familles qui ont faim, les sans logis.. Ils sont l’élite autoproclamée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services