Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma / Culture de mort : Idéologie du genre

Gender : alerte au film propagande au collège

Lu ici :

"Plusieurs parents vigilants nous ont alertés sur la programmation dans les écoles du film Tomboy. Dans le cadre du programme Collège et Cinéma, mis en œuvre par le Centre national du cinéma et de l’image animée et le Ministère de l’Education Nationale, certains élèves du cycle 3 (ce2, cm1, cm2) devront donc visionner l’histoire de Laure, une petite fille se faisant passer pour Michaël auprès de ses nouveaux voisins. Laure choisit ce nom en référence à Michael Jackson, « le chanteur pop androgyne ».

Ecole et Cinéma est un dispositif qui doit permettre aux élèves d’aller voir 3 films dans la liste agréée par le Ministère. Suite à la projection du film, l’enseignant est chargé de conduire un débat grâce à un « Cahier de note sur… ». Pour avoir « les bons arguments », il reçoit un « temps de formation pour l’accompagnement à la lecture du film ». Les enfants reçoivent, eux, une fiche « mémoire » et un document d’analyse d’image fournit par le CNC. C’est cette dernière instance qui va en grande partie déterminer les pistes d’analyse du film.

Or, dans son dossier de présentation de Tomboy, le CNC fait preuve de prosélytisme et n’hésite pas à se féliciter que le personnage du film, Laure, « est ici justement autant Michaël que sa réalité féminine. Cet arrêt sur image en devient poétique : garçon ou fille, l’affiche ne tranche pas »

Au rythme des difficultés que le mensonge de Laure (se faire passer pour Michaël) engendre (faux pénis en pâte à modeler pour pouvoir se baigner sans évoquer les soupçons de ses camarades, premiers baisers (homosexuels) avec sa copine Lisa), les spectateurs sont invités, de l’aveu même de la réalisatrice Céline Sciamma, à « l’identification et l’empathie ». Les gros plans et fonds flous nous plongent dans l’ambiguïté pour que l’on vive aussi l’identité double du personnage principal. […]"

Partager cet article

17 commentaires

  1. Où comment transformer des agents de l’État en agents de propagande d’une idéologie.

  2. La folie des LGBT est entrain de pourrir nos enfants !
    Les parents peuvent-ils s’opposer au visionnage de se film par leurs enfants sans représailles envers ceux-ci ?
    La laïcité comme nouvelle religion, la LGBT comme sexualité, en voilà une belle société que nous prépare les politiques du PS.

  3. L’éducation nationale sent le moisi.

  4. Film qui passe aussi dans les classes de 5ème.
    Témoignage d’une maman qui a rencontré le professeur après que le film a été visionné par la classe : le dit professeur n’avait pas regardé le film auparavant, il avait seulement lu la fiche descriptive qui lui avait été remise, et qui mettait l’accent non pas sur tout ce qui a attrait à la théorie du genre, mais sur les aspects conviviaux du film, à savoir le fait que les enfants jouent dans la nature plutôt que sur leurs consoles de jeux, ou encore qu’ils forment une bande de copains unis, etc.
    Bref l’approche auprès des professeurs a semble-t-il été faite pour que l’objectif réel du film ne soit pas divulgué, et que le visionnage par les élèves n’en soit que plus facilité !
    Cela implique donc d’autant plus d’informer ceux qui sont au contact de nos enfants une grande partie de la journée, et qui parfois ne se rendent pas compte de ce qui se trame…
    A noter aussi que certaines scènes choquent, comme par exemple quand la petite fille est entièrement nue, ou qu’elle se fait molester par ses camarades.

  5. Ça suffit
    La dictature, les nouveaux camps de la mort appelés pompeusement idéologue du genre appelons un chat un chat ….
    La folle qui annonce le suicide de sa mère !!! Et alors
    On tue 800 bébés par jour on l’annonce quand ????
    Ces crimes contre l’humanité????

  6. Maurice :
    “Les parents peuvent-ils s’opposer au visionnage de se film par leurs enfants sans représailles envers ceux-ci ? ”
    __________________________
    Le principal problème est surtout d’être au courant AVANT, ce qui n’est pas forcément le cas.

  7. @Maurice,
    Oui, vous pouvez vous opposer à ce “visionnage”, en choisissant des écoles adaptées, qui elles, ne proposeront pas ce film…mais il ne reste guerre que le hors contrat !

  8. l’école n’est pas une salle de cinéma!!!! on ne passe pas de film comme cela sans accompagnement pédagogique.
    L’école est là pour donner des bases neutres à nos enfants, l’école est laïque.
    Les sujets abordés sont ceux nécessaire à la vie quotidienne… surtout au collège. Là nous ne sommes pas dans les fondamentaux!!!

  9. Il vaudrait mieux visionner Frankenstein, on sait que c’est faux.

  10. Pourriture organisée ! Qu’attend ladite “Conférence épiscopale” pour sonner le tocsin ?
    Cf St Matthieu (18,6): “celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu’on le précipite au fond de la mer.”
    Il y a des meules qui se préparent…

  11. Des pénis artificiels en CE 2… tout va bien… Un titre de film qui suggère explicitement l’homosexualité… tout est normal.

  12. le film fait bien partie de la liste école et la liste collège.liste donnée par le centre national du cinéma.
    mais en revanche pas de film comme “la tête en friche”….ben non… faire découvrir une personne âgée c’est pas constructif… et pourtant c’est un beau film.
    le documentaire de Sandrine Bonnaire sur sa sœur est superbe. et pousse vraiment à la discussion.
    le documentaire de Coline Serreau “Solutions locales pour un désordre global”
    bref elle est longue la liste de film pouvant être intéressant à visionner dans une classe.

  13. Parents, hurlez de colère, ON veut tuer l’âme de vos enfants, vous aurez à rendre compte, la lâcheté n’est pas acceptable, expliquez à vos enfants que ce sont des mensonges, et demandez leur de le dire ouvertement dans leurs zécoles, beaucoup de profs en seront discrètement et secrètement heureux.
    Mais réagissez….

  14. Oui c’est bien de la propagande.

  15. Charlemagne a créé l’école pour enseigner. Pas pour éduquer.
    Les socialistes confondent “éducation” et “endoctrinement”.
    L’école -et les enseignants- n’ont pas à s’occuper de la culotte des enfants !
    La frontière avec la pédophilie est en train de s’estomper.
    A quand une plainte pour pédophilie ?
    Par “personne ayant autorité” en plus ?

  16. Bonjour,
    peut on avoir les adresses des établissements qui diffusent ce film svp ?
    Mer

Publier une réponse