Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

FSSPX : que veut Mgr Fellay ?

Nous savions que les relations entre Rome et la Fraternité Saint Pie X n’étaient pas simples. Les propos de Mgr Fellay, supérieur de la FSSPX, ajoutent à cette complexité. Ce week-end, lors d’une conférence à Villepreux, Mgr Fellay aurait affirmé qu’un accord avec Rome serait impossible.

On apprend ce matin par le Figaro que ce même évêque serait prêt à demander officiellement à Rome la levée de l’excommunication qui pèse sur les évêques de la Fraternité Saint-Pie X depuis 1988. Le supérieur de cette Fraternité a annoncé au Figaro son intention d’envoyer un courrier à Benoît XVI contenant cette requête ainsi qu’une demande de libéralisation de la messe selon le rite tridentin. «Cette lettre, qui est aussi une lettre de soutien au Pape face aux adversités présentes et à venir, devrait être envoyée avant la fin du mois». Elle serait une réponse à un courrier envoyé il y a 4 mois environ par le cardinal Dario Castrillon Hoyos. Le préfet de la Congrégation pour le clergé l’y aurait assuré d’une prochaine remise à l’honneur de la liturgie traditionnelle par Benoît XVI, mais aussi d’un rétablissement de la pleine communion avec le siège de Pierre s’ils en faisaient la demande.

En somme, celà semble indiquer que Rome serait prête à lever les excommunications sans exiger en retour un accord juridique réglant le statut de la Fraternité Saint Pie X au sein de l’Eglise. Quoi qu’il en soit, attendons et prions.

Michel Janva

16h00 : mise au point de Dici, l’agence officielle de la FSPX :

"Sophie de Ravinel [du Figaro] confond les deux préalables formulés par Mgr Fellay au début de 2001 (libéralisation de la messe traditionnelle et retrait du décret d’excommunication) avec le bouquet spirituel d’un million de chapelets qu’il adressera au pape à la fin du mois d’octobre pour demander la liberté de la messe tridentine. Et elle confond ce bouquet spirituel adressé au pape avec la réponse que Mgr Fellay doit faire à une lettre du cardinal Castrillon Hoyos. Dans cette lettre du mois de juin dernier – qui pourra être publiée en temps opportun -, il n’est question ni d’une «prochaine remise à l’honneur de la messe en latin», ni d’une demande de lettre pour le «rétablissement de la pleine communion avec le siège de Pierre»."

Ce sont les propos tenus à Villepreux (dont l’enregistrement est accessible sur Dici) qui semblent donc refléter la pensée de Mgr Fellay. MJ

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ce que le Salon Beige ne comprend pas c’est que Rome veut la pleine et entière soummission de la FSSPX sur la liberté religieuse, lumien gentium et ad gentes; ce qu’aucun esprit catholique bien fait ne peut évoquer sans répugnance.

  2. @ Adrien : soyez plus précis. Le fait que Rome demande au nouvel Institut du Bon Pasteur d’apporter une “critique constructive” au Concile (et le discours du Pape à la Curie en décembre dernier) laisse entendre que l’interprétation authentique du Concile n’a pas été faite.
    Or, comme le soulignaient et Mgr Lefebvre et le Pape Jean-Paul II, le Concile doit être interprété à la lumière de la Tradition catholique (contrairement à ce qui a pu être fait).
    En outre, il est des théologiens, en parfait accord avec Rome (je pense notamment au Père de Blignières qui en avait fait une présentation au Cal Ratzinger…), qui ont proposé une critique rationnelle du texte sur la liberté religieuse en y critiquant les ambiguïtés (qui ne sont pas pour autant des erreurs).
    Bref, je crois que, au contraire, le débat est ouvert.

  3. @Michel Janva
    Soyez vous aussi plus précis :
    “Le fait que Rome demande au nouvel Institut du Bon Pasteur d’apporter une “critique constructive” au Concile (et le discours du Pape à la Curie en décembre dernier) laisse entendre que l’interprétation authentique du Concile n’a pas été faite.”
    Pas nécessairement : cela laisse entendre que l’interprétation authentique du Concile a encore à être répandue.
    L’interprétation du Concile à la lumière de la Tradition, c’est celle que tous les papes ont demandée – et faite, dans leurs enseignements.
    Que ceux-ci aient été mal reçus… ce n’est guère nouveau, dans l’histoire de l’Eglise.

  4. Vous pouvez rajouter que ces ‘nouveautés’ du concile ne sont assorties d’aucun caractère dogmatique; ce sont de simples “conversations épistolaires (dixit Paul VI), on peut donc par conséquent ne pas adhérer à la liberté religieuse et être en communion (de pensée, et DE FAIT) avec l’Eglise catholique romaine.

  5. J’espère que ceux qui parlent ont bien lu les textes en question, car il n’est de pire erreur intellectuelle que de juger sans connaître…
    Concernant nos chers blogueurs, les références qu’ils citent régulièrement prouvent qu’ils connaissent leur sujet.
    Je prie pour tous.

  6. oui, la critique constructive du concile a déjà été faite,
    elle a été portée au Vatican à plusieurs reprises,
    Rome ne s’est pas encore prononcée dogmatiquement
    cela fait 40 ans.

  7. “En somme, celà semble indiquer que Rome serait prête à lever les excommunications sans exiger en retour un accord juridique réglant le statut de la Fraternité Saint Pie X au sein de l’Eglise. Quoi qu’il en soit, attendons et prions.”
    Rome ouvre la Porte, qu’en est-il à la FSSPX??

  8. La mise au point de la FSSPX, publié par vous à 16h00 change la donne.
    Comme quoi le Figaro publie souvent n’importe quoi !
    Il est des sujets ou l’on devrait s’interdire le conditionnel.
    L’article du Figaro multiplie les verbes au conditionnel : Mgr Fellay serait sur le point…, cette lettre serait une réponse…, un courrier où le cardinal Castrillon aurait assuré…
    On aimerait moins d’hypothèses et plus de faits.
    Le Figaro restera toujours le figaro!
    Prudence et circonspection avec lui.
    Il n’est pas de nos amis.

  9. Si le Figaro était catholiquement fiable, on l’achèterait tous les jours.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services