Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / L'Eglise : Vie de l'Eglise

FSSPX : décision imminente du Saint-Père et dénouement attendu (Actualisé)

Du site Vatican Insider, habituellement bien renseigné (merci à celui qui traduira l'article. Merci à DG : traduction ci-dessous ) :

"Le dialogue entre le Saint-Siège et Lefebvre a atteint une étape décisive. Après avoir étudié attentivement le texte du préambule avec les changements doctrinaux exigées par la partie supérieure de la Fraternité Saint-Pie X, Benoît XVI aurait pris sa décision et aurait communiqué au cardinal William Levada, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, et Secrétaire de ce même ministère, Mgr Luis Ladaria Ferrer, au cours de l'audience accordée à la fois samedi dernier."
[…]
"Dans les prochaines heures la réponse du pape pourrait être communiquée au supérieur lefebvriste."

Fellay1De l'agence Imedia :

"Le supérieur de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), Mgr Bernard Fellay, a été convoqué au Vatican pour rencontrer, dans l’après-midi du 13 juin 2012, les responsables de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), a appris I.MEDIA. Lors de cet entretien, le préfet de ce dicastère, le cardinal William Levada, communiquera au responsable de la FSSPX les conclusions de Benoît XVI au terme des discussions visant à ramener la fraternité dans la pleine communion avec Rome".

Du Saint-Père aujourd'hui :

"À ceux qui contestent la légitimité de son apostolat, Paul ne se vante pas de ce qu’il a fait, mais de l’action de Dieu en lui. Il a conscience d’être un serviteur inutile, en qui le Seigneur place la richesse et la puissance de sa grâce. Nous aussi, quand notre union à Dieu grandit par une prière plus intense, nous allons à l’essentiel et comprenons qu’il réalise des merveilles dans notre faiblesse même. La grâce du Seigneur est la force qui nous accompagne pour témoigner de l’Évangile. Comme Paul, ayons l’humilité de ne pas mettre notre confiance en nous-même, mais en Dieu seul".

Addendum : traduction de l'article de Vatican Insider :

"Le moment décisif approche : Benoît XVI a examiné les propositions de Fellay et des cardinaux.

Le dialogue entre le Saint-Siège et les lefebvristes est arrivé à un moment décisif. Après avoir étudié attentivement le texte du préambule doctrinal avec les modifications demandées par le supérieur de la Fraternité Saint Pie X, Benoît XVI aurait pris sa décision et l’aurait communiquée au Cardinal William Levada, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, et au secrétaire de ce même dicastère, l’archevêque Luis Ladaria Ferrer, durant l’audience à eux accordée samedi dernier.

Le texte de la déclaration doctrinale est top secret, mais il sera publié – comme cela a été assuré depuis le début – dans le cas où l’accord entre le Saint Siège et la Fraternité fondée par Mgr Lefebvre serait formalisé. Il n’est pas possible de savoir, donc, si ont été approuvées les modifications ou précisions au texte que l’évêque Bernard Fellay avait renvoyé à Rome mi-avril, et que les cardinaux de la Feria Quarta de la Congrégation pour la doctrine de la foi ont examiné et discuté le 15 mai. Dans les prochaines heures, la réponse papale pourrait être communiquée au supérieur lefebvriste. Il lui reviendra de donner ou non l’accord définitif au préambule.

L’histoire des rapports tumultueux entre le Saint-Siège et la Fraternité invite à la prudence : en 1988 Lefebvre avait déjà signé un accord doctrinal mais au dernier moment il décida de mettre un terme aux tractations, disant qu’il ne faisait pas confiance aux autorités vaticanes, et il consacra illicitement, sans mandat papal, quatre nouveaux évêques, parmi lesquels Fellay. Depuis, beaucoup de choses ont changé. Aujourd’hui, le supérieur de <la Fraternité> Saint Pie X, qui a rappelé sa pensée le 7 juin dernier dans une interview au bulletin officiel de la Fraternité, sait bien que Benoît XVI désire arriver à une réconciliation qui guérira la blessure d’il y a vingt ans. Si Fellay, après avoir reçu la réponse vaticane, signe la déclaration doctrinale, l’accord sera annoncé officiellement. En revanche, la question des trois autres évêques, Tissier de Mallerais, de Gallareta et Williamson, restera ouverte dans tous les cas : ils avaient contesté dans une lettre dure, parue ensuite sur le web, le chemin de Fellay en vue de l’accord avec Rome. Même dans le cas où le supérieur de Saint Pie X devait signer la déclaration doctrinale, les positions des trois évêques seront examinées individuellement par la Congrégation de la doctrine de la foi".

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

23 commentaires

  1. chic chic chic !

  2. Je pense bien trop optimiste de pronostiquer qu’un accord doctrinal et disciplinaire interviendra entre Mgr Fellay et le Pape.
    Il ne peut y avoir d’accord en l’état, car il y a désaccord de la FSSPX avec la doctrine catholique que le Pape enseigne. La doctrine du Concile Vatican II ne peut se discuter, ne peut être rejetée.

  3. Traduction (libre) de votre serviteur:
    Le dialogue entre le Saint Siège et les lefbvristes est arrivé à un point décisif. Après avoir étudié attentivement le préambule doctrinal incluant les modification demandées par le superieur de la Fraternité Saint Pie X, Benoit XVI aurait pris sa décision, et l’aurait communiquée au Cardial Levada, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, ainsi qu’au secrétaire de ce dicastère, l’archevêque Luis Ladaria Ferrer, au cours de l’audience de samedi dernier.
    Le préambule doctrinal est top secret, mais sera publié – ainsi que définit au départ – en cas d’accord formalisé entre le Saint Siège et la Fraternité fondée par Monseigneur Lefebvre. Il sera donc impossible de savoir si le texte contient des modifications ou précisions demandées par Mgr Fellay fin avril et examinées et discutées par la « Feria Quarta » de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi le 15 mai. Dans les prochaines heures, la décision du pape pourrait être communiquée au supérieur lefebvriste. Il lui appartiendra alors de donner son accord définitif au texte.
    L’historique mouvementé des relations entre le Saint Siège et la Fraternité nous invite cependant à rester prudents : déjà en 1988, [Mgr] Lefebvre avait-il signé un accord doctrinal, mais au dernier moment, avait-il décidé de rompre les négociations, ne faisant pas confiance aux autorités vaticanes et consacrant, sans mandat pontifical, quatre évêques, parmi lesquels Mgr Fellay. Depuis, beaucoup de choses ont changé. Le supérieur général de la [Fraternité] Saint Pie X, qui a rééxprimé sa pensée aucours d’une interview accordée le 7 juin dernier au journal officiel de la Fraternité [le site DICI.org, NDLT], sait bien que le pape Benoît XVI veut arriver à une réconciliation qui reste bloquée depuis 24 ans. Si [Mgr] Fellay, après avoir reçu la réponse du Vatican, signait la déclaration doctrinale, l’accord serait annoncé officiellement.
    La situation des trois autres évêques, [Mgr] Tissier de Mallerays [orthographe non corrigée, NDLT], [Mgr] de Gallareta et [Mgr] Williamson, qui avaient contesté énergiquement dans un courrier publié sur Internet la stratégie de [Mgr] Fellay, restera quoi qu’il en soit en suspens. Même en cas de signature de Mgr Fellay, la situation de ces trois évêques sera traitée individuellement par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

  4. Pour mémoire, dans l’entretien de Mgr Fellay à DICI, le seul point de blocage n’est pas théologique mais pratico-pratique : comment la FSSPX pourra faire pour ouvrir des communautés sans passer par les Ordinaires diocésains ou pour leur forcer la mains lors de refus non motivés ?
    Je pense que c’est pour cela que l’Opus Dei n’est pas plus présent en France malgré le grand nombre de français qui en sont proche. Ce qui montre une limite à la prélature personnelle, seule limite relevée par Mgr Fellay.

  5. Ne pourrait-on avoir un peu plus de respect pour les hommes d’Eglise:
    -Monseigneur Fellay, et non “Fellay” tout court
    – La Fraternité Sacerdotale saint Pie X, et non les “lefebvristes”
    – Le supérieur de la FSSPX, et non “supérieur lefebvriste”
    Merci
    [Écrivez au journaliste dont je retranscris l’article in extenso. JL]

  6. Continuons à prier pour que cela aboutisse pour le plus grand bien de l’Eglise.
    Il est clair que depuis quelques années aucun pas en arrière n’a été fait, le temps a été prise, et rien n’a été fait dans la précipitation, donc patience.

  7. Bluff du journal La Croix : un article de 17h19 qui déjà donne des conclusions alors que Mgr Fellay est entré à 17h dans les bureaux de la Congrégation et y est toujours http://twitter.com/#!/CatholicNewsSvc Prions pour la réussite !

  8. Oui, prions pour la réunification de notre chère Eglise !

  9. Intenses prières et si Dieu veut, l’action de grâce bientôt.
    Parce Domine.

  10. L’Eglise est une tunique qui ne doit pas être déchirée!

  11. Prions pour le Saint Père et pour Mgr Fellay et respectons la Fraternité St Pie X et son fondateur Mgr Marcel Lefevre ,c’est grace à son courage que nous avons pu conserver la messe tridentine que les modernistes s’acharnaient à faire disparaitre pour la remplacer par autant de sortes de messes que de curés on ne sait d’ailleurs pas qu’elle est la véritable messe de Paul VI au moins dans nos paroisses françaises!!!!!

  12. Nous n’avons qu’un devoir prier pour la réconciliation

  13. Nous laics ne somment rien
    les temps sont assez difficiles
    Aidons par nos prières Monseigneur Fellay et Notre Saint Père Benoit XVI afin qu’un accord dans la Tradition puisse aboutir

  14. Continuer à prier

  15. Si on en croit certains, l’accord devait être signé aujourd’hui et ils se préparent déjà à la scission.
    http://tradinews.blogspot.fr/2012/06/abbe-koller-fsspx-exposition-de-la.html
    Prions bien pour nos frères, nos amis, nos proches qui vont prendre ce chemin.

  16. Oui prions beaucoup pour cette réconciliation elle est primordiale.
    Si cela doit se faire prions aussi pour les responsables de notre Eglise de France car il y aura beaucoup de vagues, c’est à dire de contestations et de refus d’accepter la nouvelle situation avec toutes les conséquences que cela impliquera.

  17. J’espère de tout coeur la réconciliation entre Rome la FSPX. Je prie pour que la grâce de Dieu aide aussi bien Mgr Fellay et les fidèles de la FSPX que S.Sté le Pape, afin que cette réconciliation intervienne, même s’il n’y a pas accord parfait sur Vatican II : en effet, celui-ci n’ayant défini aucun dogme, ses conclusions ne sont pas “article de foi” et avoir des réserves en ce qui les concerne n’est pas hérétique, ni schismatique (comme l’a d’ailleurs déjà montré le Pape en levant l’excommunication latae sententiae des évêques lefebvristes) ; il existe des différences beaucoup plus importantes entre certains évêques et théologiens et l’interprétation vaticane de la foi et de la tradition, et pourtant ils restent dans l’Église !
    Pourquoi ceux qui soutiennent ces évêques et théologiens refuseraient-ils la même tolérance aux fidèles de la FSPX ? Il est temps que les non chrétiens puissent dire des Catholiques “Voyez comme ils s’aiment”, alors qu’il leur arrive de dire “Voyez comme ils se détestent…”.
    Vive le Christ-Roi ! Anne Lys

  18. Helas, il est bien évident que temps que la relève générationnelle ne sera pas intervenue chez les Evêques de France, l’Opus Dei aussi bien que la FSSPX seront en France en butte à une hostilité permanente et même dans beaucoup de cas, violente, quelque soit l’aboutissement de l’action papale en cours.

  19. Cité du Vatican, 14 juin 2012 (VIS). La Salle de Presse du Saint-Siège a communiqué ce midi que: “Hier après-midi, le Cardinal William Joseph Levada, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi et Président de la Commission pontificale Ecclesia Dei, a reçu Mgr.Bernard Fellay, Supérieur général de la Fraternité sacerdotale St.Pie X, accompagné d’un assistant. Le Cardinal était accompagné de Mgr.Luis Francisco Ladaria Ferrer, SJ, Secrétaire de la Congrégation, et de Mgr. Guido Pozzo, Secrétaire de la Commission. La rencontre avait pour objet de présenter l’évaluation par le Saint-Siège du texte remis le mois dernier par la Fraternité St.Pie X, en réponse au préambule doctrinal que ce dicastère lui avait soumis le 14 septembre 2011. La discussion a permis de fournir des explications et des précisions opportunes à Mgr.Fellay qui, pour sa part, a exposé la situation de la Fraternité et promis de faire connaître sa réponse dans un délai raisonnable. Il lui a été remis le projet de constitution d’une prélature personnelle, comme instrument le plus adapté à une éventuelle reconnaissance canonique de la Fraternité sacerdotale St.Pie X. Comme indiqué dans le communiqué de presse du 16 mai dernier, la situation des trois autres évêques de la Fraternité sera traitée séparément et individuellement. On a enfin formé le voeu que ce temps de réflexion supplémentaire permette de parvenir à la pleine communion de la Fraternité St.Pie X avec le Siège apostolique”.

  20. Lu le texte sur le lien de “personne”, ci-dessus.
    Je n’ai jamais entendu aucun prêtre de la FSSPX (je n’en connais que quelques-uns) manifester ce culte de la personnalité presque malsain pour Mgr Lefebvre.
    Je suis d’accord pour dire que l’Eglise doit, implicitement, une grande reconnaissance à cet Evêque.
    Que la Fraternité se soit, en esprit de sacrifice, délibérement tenue en marge de l’Eglise afin de sauvegarder beaucoup de choses, et notamment la Messe Tridentine, c’est tout à son honneur. Et le résultat est beau.
    Mais que certains se crispent, ou s’égarent dans une vénération malsaine pour la mémoire du grand Mgr Lefebvre, cela suscite un malaise.
    De Jésus-Christ ou de Mgr Lefebvre, qui est le plus grand ?
    Il me semble qu’il est important de ne pas tomber dans le culte de la personnalité tel qu’il est consciemment/inconsciemment développé par certains.
    Cela étant dit très respectueusement, car, il est certain que la Fraternité est gardienne et dépositaire d’un savoir-faire et d’un “charisme” hérités d’en-Haut et maintenu par la Tradition. Pour nous qui sommes dans la pleine communion avec Pierre, ne pas le reconnaître serait imprudent. Loin d’être le maillon faible, ils seraient plutôt le chainon manquant, tant qu’ils ne sont pas revenus parmi nous.
    L’Eglise doit “muscler son jeu”. Pour moi c’est une évidence. Les sermons de la Messe sont très importants. Un bon accompagnement spirituel aussi. L’accompagnement spirituel est du “sur mesure”, pourrait-on dire. Il est individuel. Or, j’observe qu’il y a des communautés qui passent des décennies en “couveuse”. je veux dire par là que l’on continue à s’adresser collectivement à ces communautés, année après année, comme à des nourrissons incapables de passer à une nourriture plus consistante, à un enseignement plus solide. Ce qui se passe en direction spirituelle, c’est-à-dire en entretien individuel, je n’en sais rien, bien sûr. Mais est-ce qu’accompagnement spirituel il y a ?
    Si on ne mesure pas les conséquences de cette attitude infantilisante, on risque de se retrouver avec des catholiques qui se cachent derrière leur doudou lorsque retentira l’appel.
    Etre un agneau au milieu des loups ? Oui, mais APRES avoir grandi dans la Foi.
    Pas avant.
    Du reste, il n’est qu’à voir les fruits d’un enseignement trop édulcoré :
    Il y a une grande part de catholiques qui sont résolument “Vatican II agressif”.
    Il faut voir la vérité en face.

  21. J’espère que cette fin heureuse n’est aussi qu’un début de réunification totale avec les clercs et fidèles de la FSSPX.
    Un début également de dédiabolisation de la Tradition au sein de l’Eglise et la découverte des merveilles de la liturgie,et de la doctrine,traditionnelles pour les générations sacrifiées depuis 50 ans.
    Rendons grâce à Dieu pour la concrètisation d’un procesus,il y a peu encore inenvisageable,merci pour la ténacité , la foi et la compréhension du Pape Benoît XVI!

  22. Que tout ce bon cheminement se poursuive dans la plus humble charité de part et d’autre.
    Que Dieu bénisse tous les hommes de bonne volonté qui auront oeuvré pour, et mené à bien, cette réconciliation indispensable sous la conduite judicieuse et miséricordieuse des Saint-Père successifs et de Monseigneur Fellay.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services