Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

Frigide Barjot se dit «menacée d’expulsion» par la Ville de Paris

C'est bien sûr du au hasard. Bertrand Delanoë déclare même qu'il a attendu la fin des Manif pour tous pour faire aboutir ce dossier sur le logement que Basile de Koch occupe depuis… 30 ans.

Dans cette période de grande tension, personne ne peut empêcher quiconque de penser comme Frigide Barjot :

"Comme par hasard, cela tombe en même temps qu'un manifestant condamné à de la prison ferme. La répression s'abat."

 

Partager cet article

15 commentaires

  1. Pourtant, elle en avait donné des gages avec sa lutte contre l’homophobie…. Comme quoi, ça ne sert à rien d’être politiquement correct!

  2. La vengeance socialiste est en marche…

  3. On sait comment ils la tenaient.
    Elle s’est court-circuitée toute seule, volontairement ou non, on ne saura jamais.
    N’étant plus utile, elle saute.
    La république bananière est en marche. Le régime pèse lourd.
    Bien du courage, madame, merci pour ce que vous nous avez aidé à faire.

  4. La dictature de mollandie avance encore plus!

  5. Ne tirons pas sur les ambulances ! Ce ne serait pas digne de la France.

  6. Totalitarisme ! Plus qu’une dictature, un totalitarisme : il faut penser comme le pouvoir.

  7. Le sort de FB m’indiffère, surtout si en l’espèce elle ne devait à l’origine qu’au copinage d’occuper indûment ce logement. Pour autant, rien ne garantit qu’un autre copinage ne mettra pas à sa place une créature bien en cour. Les pouvoirs passent, le principe des passe-droits est constant.

  8. Ce n’est pas ZOLA : elle habitait depuis 30 ans cet appart de 180 mètres carrés en duplex avec un loyer social (2, 5 fois et demi moins cher que les prix du marché) avec deux enfants, et dans le beau XV ème. Le type même de ces privilèges injustifiés payés par l’argent de nos impôts.
    Mme BARJOT avait eu cet ”HLM de la Ville de Paris” par faveur chiraquienne, et bien des familles nombreuses sur Paris en auraient eu un plus grand besoin, au sens social, que sa famille de 4 personnes.
    Le socialiste Delanoé fait cela pour lui pourrir la vie c’est certain, mais chacun d’entre nous paie son loyer ou ses emprunts à tarifs pleins, ceux du marché. Et on le sait, ce n’est pas aussi ”donné” qu’un faux HLM de la Ville de Paris.
    C’est assez brutal pour les Thelenne-BARJOt : dans le Figaro ils expliquent que c’est parce que son mari a installé le siège social de son entreprise dans cet appart. ce que les contrats de bail interdisent la plupart du temps et qu’en plus le ménage faisait payer un loyer à cette entreprise, et que ce loyer aboutissait sur leur compte. Tout cela ne correspond pas à ce que vivent les familles françaises catholiques qui paient plein pot pour se loger.

  9. Il faudra se renseigner par quel moyen M Delanoe est logé, je ne serai pas surpris d’apprendre qu’il a obtenu des passe-droits anti-démocratiques et anti-sociaux !
    Une petite enquête sur cet étrange bouffon ne serait sûrement pas inutile !
    Avec les socialistes, en cherchant, on trouve toujours !

  10. Quand le vent aura tourné, il faudra être sans pitié envers Delanoé et toute la clique. Il faudra leur faire payer très cher leur arrogance et leur mépris. Rira bien qui rira le dernier.

  11. Indépendemment du contexte particulier de Frigide B, il faut savoir qu’un appartement régi par un bail pour un usage d’habitation ne peut donner lieu à un un usage commercial, sous peine d’entraîner sa résiliation puisqu’il y a rupture de contrat.
    Ceci est valable pour tout un chacun comme pour FB et son mari.
    Il ne faut pas non plus tout mélanger !
    De plus, cet usage détourné ne date certainement pas d’hier

  12. Tant pis! Il fallait marcher sur l’Elysée le 24 mars, on n’attendait que ça!

  13. Cela n’a rien à voir avec le politiquement correct Aeterna. Frigide Barjot n’est pas politiquement correct, et même si je ne partage pas toutes ces positions, elle a mis tout ce qu’elle avait et sans elle, nous n’en serions pas là aujourd’hui.
    Le message du gouvernement c’est juste “vous vous opposez? Ok, on va chercher la petite bête, et la trouver, et vous le faire payer”. Car quel citoyen peut se targuer de ne rien avoir à se reprocher, d’être en règle et à jour au niveau administratif partout? Un petit contrôle sanitaire, contrôle des impôts, vérification du véhicule…et hop, une répression “légale”, tout en douceur….

  14. À l’évidence c’est lié à la manif pour tous.
    Ceci dit, s’il est avéré qu’ils ont gagné de l’argent sur le dos de la ville, donc sur le dos du contribuable, il est parfaitement normal qu’ils soient expulsés, il me semble même que ça mérite un peu plus.
    Qui plus est, je ne vois pas vraiment pour quelles raisons ces gens-là bénéficient d’un logement social.
    Le scandale est surtout qu’ils soient les seuls à être menacés d’expulsion alors qu’une grosse partie des logements sociaux de la ville de Paris sont occupés par des gens aux revenus plus que confortables.

  15. J’ai une cabane au fond du jardin, si cela peut aider.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services