Frédéric Cuvillier, adepte de la préférence nationale ?

Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, a déclaré

"inacceptable que des navires affrétés durablement par la compagnie [SNCM] ne soient pas enregistrés sous pavillon français. Il demande à la direction d'inscrire à l'ordre du jour du conseil de surveillance le cas des deux navires, l'un sous pavillon grec et l'autre sous pavillon italien, que la compagnie est en train d'affréter, afin de chercher les meilleures pistes permettant de garantir l'emploi des marins français à bord."

3 réflexions au sujet de « Frédéric Cuvillier, adepte de la préférence nationale ? »

  1. c

    Il faudrait les trouver les marins français français à bord…Dénatalité et rémunération du non travail parfois plus favorable que le travail loin de chez soi et dur, sans parler de l’intérêt financier d’employer des non Français, fait que recruter du marins français n’est pas si simple que cela.
    Voir aussi à la pêche dans certains ports, la composition des équipages…ce n’est pas que du Breton, du Normand, ou du Picard, par exemple, il y a aussi du Sénégalais, des gens des pays de l’Est, etc.
    Il faut essayer de régler les problèmes en regardant les causes, par les conséquences.

  2. C.B.

    Ben alors, et la solidarité européenne? on tire un trait dessus? il vont être heureux nos voisins italiens et grecs dans la m…
    Bientôt:on ferme les frontières (enfin, sans doute pas contre toutes les filières d’immigration)

Laisser un commentaire