Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Fraternité des Saints Apôtres : Mgr de Kesel assure que l’église Sainte-Catherine restera ouverte et confiée aux prêtres de la Fraternité

Communiqué de presse des paroissiens de Ste Catherine :

"La décision de Monseigneur de Kesel de ne plus accueillir la Fraternité des Saints Apôtres dans l’Archidiocèse de Malines-Bruxelles par principe de solidarité vis-à-vis des évêques français a créé une vive confusion et beaucoup d'incompréhension chez de nombreux catholiques belges. Suite à cela, des dizaines de personnes ont introduit un recours canonique contre cette décision. Le recours introduit permet de suspendre temporairement la décision et d'analyser le dossier plus calmement afin de trouver une solution constructive.

Dans un souci d'apaisement et de dialogue, plusieurs demandes de rencontre avec l'Archevêque avaient été lancées ces dernières semaines. Nous avons le plaisir d'annoncer que le vendredi 24 juin dernier à 15h, Mgr de Kesel a rencontré à Malines une délégation de laïcs attachés à ce que l'élan missionnaire dégagé par la Fraternité puisse continuer en Belgique et que tous les prêtres et séminaristes qui désirent le poursuivre y soient accueillis avec bienveillance.

Durant cet entretien, Mgr de Kesel a d’abord demandé aux représentants présents d’apaiser les inquiétudes en assurant que l’église Sainte-Catherine restera bien ouverte et confiée aux prêtres de la Fraternité des Saints-Apôtres qui la desservent aujourd'hui, lesquels pourront continuer à vivre ensemble en fraternité durant tout son épiscopat.

Mgr de Kesel viendra visiter la paroisse quand tout sera apaisé. Il a dit enfin qu’il serait disposé, si d’autres évêques étaient désireux d’accueillir la Fraternité des Saints-Apôtres et d’en être responsables canoniquement, à ce qu’une antenne puisse se développer et continuer sa mission en Belgique.

Nous remercions vivement Mgr de Kesel pour cette réunion constructive qui montre son désir d'unité et la recherche d’une solution pour le bien de tous."

Partager cet article