Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Pays : International

Frappes françaises en Syrie: les bonnes questions de J-Do Merchet

Lu ici. Extrait.

"La France pourrait faire valoir le droit de poursuite, en frappant au-delà de la frontière syrienne une organisation qu’elle « tape » du côté irakien.  Toutefois la justification juridique reste  bien fragile. La France n’a ni l’accord explicite du gouvernement syrien, ni un mandat des Nations unies lui permettant de le faire. Un accord «implicite» de Bachar suffit-il ? Mais cela revient à lui reconnaitre sa légitimité… 

On le voit, Paris change de posture en cours de route, abandonnant les premières explications sur la légitime défense. Paris rompt ainsi avec une longue tradition de défense du droit international. Est-on sûr que tout le monde a bien pris la mesure d’un tel revirement doctrinal, qui place la France de François Hollande plus près de George W. Bush que du discours de 2003 de Dominique de Villepin aux Nations Unies ?"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Oui c’est pas nouveau …
    Au fait Sarkozy au nom de quoi a t il attaqué la Libye et assassiné Kahdafi ?
    (livrant le pays au chaos islamiste ensuite)

  2. La Hollandie n’est pas un État de droit !

  3. Légitime, pas légitime, … Ça se discute ! Un exemple au hasard : Un Gouvernement qui dirige un pays avec 15 à 20% d’opinions favorables depuis plus de trois ans est-il légitime ?
    Donc le seul critère vérifiable est la légalité. Or, la Russie intervient en Syrie à la demande du Gouvernement Syrien en place, donc en toute légalité. Ce qui n’est pas le cas, semble-t-il des interventions des États-Unis, des pays de l’UE ou d’Israël.
    Mais il paraît qu’il suffit d’agiter une petite fiole de poudre blanche à l’ONU pour que quelque chose devienne légal… C’est ce que vient de dénoncer la Grande-Bretagne en confirmant qu’il n’y avait pas eu d’armes de destructions massives en Irak et qu’on les avait trompés. Ils s’en sont excusés.
    À suivre…

  4. “Frappes françaises en Syrie”
    La trahison se voile toujours sous les cendres du mensonge et le traite, lui, frappe toujours dans le dos….
    Pas de surpris alors…
    si le temps qui se précise devant nous rayera de la carte ces ombres funestes.

  5. Si Bachar Al Assad se décidait à faire de la lute contre l’homophobie la grande priorité de son gouvernement, il deviendrait peut être plus sympathique aux yeux de nos dirigeants/journalistes.
    Et d’un seul coup la rebellion s’éteindrait.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique