Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Frappes en Syrie : il faut que ce soit un pays communiste qui rappelle le droit aux “démocraties”. Un comble.

Qu'est-ce que les puissances occidentales, auto-proclamées garantes du Droit et Référence mondiale du respect des peuples, ont à répondre à Pékin sur ce juste rappel à la loi?

Au lendemain des frappes lancées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, au tour de la Chine de réagir. "Nous nous opposons constamment à l'usage de la force dans les relations internationales, et soutenons le respect de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de tous les pays", a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. "Nous appelons les parties concernées à revenir dans le cadre du droit international et à résoudre la crise par le dialogue et la négociation", a-t-elle ajouté, dans un communiqué sur le site du ministère.

"Toute action militaire unilatérale qui contourne le Conseil de sécurité de l'ONU (…) contrevient aux principes et normes élémentaires du droit international, et ne fait que compliquer la résolution du problème syrien", a encore observé Mme Hua. "Une solution politique est la seule issue possible", a-t-elle ajouté, rappelant que Pékin demande "une enquête complète, équitable et objective" sur l'attaque chimique en Syrie, et que "nulle partie ne devait préjuger des résultats" de celle-ci.
 
La Chine, comme membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, a mis à plusieurs reprises son veto depuis 2011, à chaque fois aux côtés de la Russie, à des résolutions onusiennes sur la Syrie, s'opposant farouchement à toute intervention américaine. Plaidant pour une "résolution pacifique" de la crise syrienne, Pékin avait accueilli en 2016 le chef de la principale formation de l'opposition syrienne en exil quelques semaines après une délégation de membres du gouvernement syrien".

Partager cet article

3 commentaires

  1. Et que va faire la France, patrie des Droits de l’Homme, avec la centaine de djihadistes français qui sont toujours pour l’instant emprisonnés par les Kurdes ?
    http://www.europe1.fr/international/syrie-les-kurdes-menacent-de-relacher-les-djihadistes-francais-de-daech-3625727
    Macron va-t-il les rapatrier en les décorant de la légion d’honneur pour service rendu à la “patrie” ? Car n’ont-ils pas combattu contre les Syriens ? Et certains n’ont-ils pas été même formés par des membres des forces spéciales françaises ?
    Ils pourraient en plus à nouveau servir dans des opérations false flag en France contre les Français qui aimeraient sortir de l’Otan ou de l’U.E..

  2. Les pays dits “démocratiques” marquent leur soumission à Israël ! Car qui a attaqué le premier le 9 avril ? La France, la Grande Bretagne et les USA l’ont suivi 4 jours après. Il faut dire que la finance dite “Rothschild” les tient tous.
    La députée Cynthia McKinney, avait dévoilé comment ce contrôle se faisait auprès des élus américains au moyen du serment de l’AIPAC :
    http://www.dailymotion.com/video/xj3kql_cynthia-mckinney-sur-le-serment-de-l-aipac-s-t_news#from=embed
    « Vous savez très bien, et les Américains stupides le savent tout aussi bien, que nous contrôlons leur gouvernement, indépendamment de qui est assis à la Maison Blanche. Tu vois, je le sais et vous le savez qu’aucun président américain est en mesure de nous contrer.. Que peuvent-ils (les Américains) nous faire? Nous contrôlons le congrès, nous contrôlons les médias, nous contrôlons le show-biz, bref nous contrôlons tout en Amérique. On peut critiquer Dieu, mais vous ne pouvez pas critiquer Israël … » porte-parole israélien, Tzipora Menache
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0Q0nvM8NzEo#!
    Déjà au temps de Jimmy Carter c’était le cas : « Mais je comprends les pressions politiques sur n’importe quels candidats aux Etats-Unis qui sont dans la course à un poste de membre du Congrès et de sénateur, de gouverneur ou président. Ils n’ont pas la possibilité d’approuver quoi que ce soit de mon action que désapprouve le gouvernement d’Israël « .
    (Jimmy Carter, entretien télévisé, 23 avril 2008).
    Avant que Macron ait été élu, il avait été se faire adouber en Israël ! Pouvait-il se permettre de ne pas frapper la Syrie ?

  3. la russie, pays communiste? mais revenez au 21è siècle!
    [Euh, il est question de la Chine dans ce papier, pas de la Russie. NDL]
    quant à la démocratie des occidentaux, parlons en! le référendum contre maastricht, la suppression du référendum aux pays bas cette semaine, les lois sur les fakeniouzes (antigouvernementaux bien sur,) etc.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.