Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

François Hollande ne sera pas candidat en 2017

Vous pouvez aussi le penser si comme moi vous avez la naïveté de croire ces propos déjà anciens :


Hollande place la baisse du chômage au-dessus… par BFMTV

"Comment, si j’ai échoué à faire baisser le chômage en 2017, je pourrais prétendre que j’y parviendrais pour les 5 ans qui viennent, après 2017 ? Non."

"Comment voulez-vous si à la fin du mandat, si j'ai échoué sur la croissance, échoué sur le chômage, échoué sur le redressement du pays, je puisse dire "j'ai la solution pour la suite"?"

Partager cet article

12 commentaires

  1. et comme dirait Flamby, je n’aurai qu’un mot à dire : “casse-toi !”

  2. Il y en avait un autre qui avait dit que s’il perdait la dernière élection présidentielle, il quittait la politique.

  3. Hollande célèbre Kissinger:
    (criminel de guerre)
    https://www.youtube.com/watch?v=mH55F9C5ahM
    PS C’est obscène .

  4. De toute façon, le nabot menteur Sarkozy avait dit aussi qu’il arrêtait la politique…
    hahahahahahaha….

  5. Mais j’espère bien qu’il sera candidat. Un boulet pareil pour son camp, c’est une aubaine pour tous ceux qui ne sont pas socialistes…

  6. Oui, surtout qu’il serait réélu aisément s’il parvient au second tour face à Marine Le Pen.

  7. Au premier tour Marine à 30 pour cent et tous les autres candidats entre 10 et 15 pour cent; l’affaire est “jouable” pour lui à cette condition; et pour le sort de la France ce sera la roulette russe avec la balle Hollande dans le barillet.

  8. A la différence des “leaders de la droite molle” Hollande pourra dire à ses électeurs de gauche : ce pourquoi vous m’avez élu je l’ai fait
    – Vous vouliez la parodie de mariage : je l’ai fait
    – Vous vouliez la banalisation définitive de l’avortement : je l’ai fait
    – Vous vouliez la poursuite de l’effondrement de l’éducation nationale : je l’ai fait
    – Vous vouliez la France de la diversité : je l’ai fait
    etc etc …
    Tandis qu’à “droite” on a que des mots …

  9. Ce qui étonnant n’est pas la seconde candidature de Hollande, mais la troisième de Sarkozy et la réapparition comme ”sage” d’un repris de justice bordelais.Pourquoi F. Hollande ne serait-il pas candidat une seconde fois ?
    Chirac avait promis la fin du socialisme, il a amené Jospin et s’est représenté, élu en 2002 par les gogos de droite et la gauche unie.
    N. Sarkozy avait lui promis la rupture et a gouverné très vite avec trois ministres socialistes,trahi le referendum sur l’Europe, maintenu la politique d’immigration, et a officialisé l’islam comme religion officielle, plus ses joyeusetés lybiennes et préparant celles de Syrie. Et pourtant, paniqués par le mariage gay, les mêmes gogos de droite avaient revoté pour lui en 2012, alors qu’il est maintenant pour, et ils s’apprêtent pour beaucoup à refaire de même.
    Quand je lis les commentaires de certains qui semblent déplorer que M LP soit présente au second tour, on comprend bien qu’ils s’apprêtent à revoter pour la douzième fois depuis 1958 pour des candidats de droite qui les trahiront encore.
    Devant ce triste constat à droite, pourquoi s’étonner que F. Hollande en fasse autant ?
    Après tout Sens Commun soutient bien Fillon et son fondateur a chosi d’être porte parole de Sarkozy.
    Si les gens de droite ”de conviction” se laissent berner aussi facilement par le mythe perpétuel du ”vote utile”, alors qu’ils se pensent le sel de la terre, comment n’en serait-il pas de même à gauche : le pendant du ”vote utile” de droite sera Hollande le sortant ayant tout promis et rien tenu, comme un vulgaire Chirac, Sarkozy, Juppé, Fillon, 4 hommes ayant détruit la droite en 30 ans, et qui ne voient de salut qu’au centre.
    Ils ont des clients tellement fidèles…….

  10. Hollande a dit : “Si la courbe du chômage ne s’incurve pas, je ne me représente pas”. C’est clair. Sarkozy, dépité, découragé par son échec aux élections à déclaré: “Je quitte la politique”. Sarkozy se représente, ce qui en dit long sur sa crédibilité. Hollande s’il se représente perdra aussi toute crédibilité. La situation s’éclaircit. Mais il est urgent de sortir du clivage du monde politique où une formation avec son “élu” se permet tous les droits en imposant ses idéologies sur l’autre France. Il faut changer la constitution de la Vè République et viser une nouvelle forme de gouvernance. URGENT !!!!!

  11. D’accord avec Nemo ! A droite, il n’y a que du vent…

  12. A rapprocher du récent : ” Si je suis candidat à la présidentielle, c’est pour gagner “. Comme il est sûr de perdre, il n’ira pas. Ou alors, il l’est encore plus qu’on ne croyait.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services