Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

François Bayrou favorable à l’élection de députés du FN

Dans Le Figaro, le président du Modem indique :

B "Nous devons donner au pays un projet qui le rassemble. Non pas un projet de parti, mais un projet de pays. Ce projet doit être soutenable dans le temps, ce qui exige les équilibres financiers et budgétaires. Il doit permettre à la France de retrouver la production sur son sol, et donc les emplois qui vont avec. Il proposera un grand contrat éducatif qui est la seule clé pour l'avenir. Il définira des institutions qui permettront de changer pas seulement de pouvoir, mais le pouvoir. Séparation des pouvoirs, loi électorale juste, représentation de tous les courants, par un système à l'allemande par exemple.

Est-ce à dire que vous acceptez l'élection de députés du FN ?

Oui, bien sûr. Il est absolument anormal que des forces qui ont atteint ces dernières années 15 à 20 % des suffrages – nous-mêmes, les écolos ou le FN – n'aient pas de représentation à l'Assemblée. Quant au Front national, il vaut mieux le combattre face à face."

Partager cet article

11 commentaires

  1. François Bayrou, on peut ne pas être d’accord avec ses idées, mais il faut lui reconnaître choses : le courage d’aller à contre-courant, et son refus de “diaboliser” les Front National. Encore qu’il faut que tous les Français manifestent de la sympathie pour Marine pour lui entendre dire ce genre de choses, qu’il pensait certainement aussi avant.

  2. BLABLA… 15 à 20 % qui font peur à “ces bonnes Âmes” à 12 mois des élections. C’est rigolo! Car enfin, depuis 30 ans le FN a en moyenne le même pourcentage et jamais ou rarement des élus.C’est du reste un des problèmes de la politique en France.

  3. Qu’il s’agisse d’interdire ou autoriser le FN d’avoir des élus, n’est-il pas inadmissible que de simples hommes politiques usurpent la souveraineté d’un Peuple qui devrait être le seul à décider, par le Suffrage, si un parti doit ou non avoir des élus.
    Cela signifie donc que ces simples hommes politiques se considèrent comme étant au-dessus du Peuple.

  4. @ Ghalloun… “aller à contre courant” : plus que du courage, c’est un peu l’essence de la politique, non ? Quitte à calculer sur l’instant, et à renier par la suite, bien sûr…

  5. Rappelons qu’en 1986 il y avait de nombreux députés du FN, du fait du système à la proportionnelle encore en vigueur ; les ligues de vertu s’étaient époumonées à leur arrivée et finalement tout s’était bien passé pendant ces années !

  6. Oui, enfin, s’il est favorable à l’élection de députés FN, c’est que c’est avant tout bénéfique pour lui et son petit modem qui, plus faible que le FN et sans allié ne peut seul obtenir des élus….. ce genre de propos n’est donc pas désinterressé.

  7. faute de réserve à droite et à cause du couplet habituel” sur ce FN dont le score est inquiétant pour les voleurs republicaines”de ses élus locaux, le modem vient de perdre le conseil général des pyrénées atlantiques , c’est donc plutot un S.O.S

  8. Ce complice du global-parti se sent disparaître.
    Il devient alors fermement partisan de la représentation de tous.
    La voix de son maître, Nicolas Sarkozy.

  9. Il n’empêche.
    Je propose systèmatiquemen autour de moi cette réforme des institution, inspirée des modèles allemands et suisse, et je suis fort aise que François Bayrou en parle.
    En fait je suis d’accord avec sa déclaration, même si elle me paraît incomplète.
    Il faut
    1°) la possibilités de votations populaires es lois
    2°) une assemblée nationale élue à la proportionnelle
    3°) un sénat élu au vote direct sans grands électeurs.

  10. Ah qu’il sent bon, ce fromage électoral !
    A son approche, toutes les hontes sont bues jusqu’à la lie.

  11. @ Ghalloun
    “François Bayrou…le courage d’aller à contre-courant…”
    J’espère que vous plaîsantez, cher Ghalloun, et que c’est du “deuxième degré”….
    En pleîne et stupéfiante affaîre Isnard, rappelez-vous comment ce tout petît monsieur Bayrou, a révoqué un autre professeur courageux, Jacques Seurot (en Janvier 1997), décédé depuis, dans des circonstances sans doute hélas liées à son grand épuîsement, dû à tout ce qu’il avait enduré.
    Sur le blog d’Yves Daoudal, vous trouverez une série d’éclaîrages, particulièrement documentées, avec le professionnalisme qu’on lui connaît, qui en disent long (datées de Mars 2007, “l’imposture Bayrou”…tout est déjà presque dît, dans le tître)…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services