Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

France : un frère de la Sainte Famille poignardé en pleine rue

Ca s'est passé à Belley. Personne ne bronche dans les hautes sphères politiques et religieuses : 

"L’attaque a eu lieu à quelques pas de son domicile. Samedi après-midi, vers 16 heures, un Frère de la Sainte Famille s'est fait agresser en pleine rue alors qu'il rentrait chez lui, rue de Savoie à Belley.

Frère Théodore se sentait suivi depuis un moment lors de sa promenade, et son agresseur l'a poignardé à quelques pas de son domicile, dans une rue déserte".

 

Partager cet article

13 commentaires

  1. Encore un « déséquilibré » ! Car il ne peut s’agir d’autres choses dans ce pays où les hautes sphères de l’État font montre d’une telle déférence envers l’Église que cela en devient presque génant

  2. bon rétablissement a ce religieux et nos prière s l’accompagnent
    st-ce que l’eveque va sommer walls et ayraut a dire queque chose?
    Est-ce qu’il va falloir ouvrir une rubrique : atteinte aux religieux a coté. Des eglises vandalisees?

  3. Comme au Moyen Orient…c’est chez nous maintenant!
    Prions pour Frère Théodore et tout le reste!

  4. Monsieur Valls, Monsieur Ayrault ou Monsieur Hollande ont certainement communiqué, voire se sont déplacés pour apporter leur soutien à l’intéressé et à sa communauté?
    Comme ils ne manquent pas de condamner toute atteinte à la liberté de pensée , de religion, de déplacement, de toute personne se trouvant en situation légale sur le sol français.

  5. Nous prions pour ce frère, pour notre Eglise que l’on poignarde, dans le plus grand des silences.

  6. Au hasard des clics :
    « Nous faisons partie du diocèse de Belley-Ars, et combien d’entre-nous connaissent Belley ?
    Depuis 412, nous savons qu’un évêque a eu la charge de la communauté chrétienne : Audax.
    L’évêque n’y réside plus depuis trente ans, pour des raisons pratiques de déplacement, et de contact avec les autorités départementales.
    Belley, riche en histoire, a vu naître les frères de la Sainte Famille, que le frère Théodore a fait découvrir à quelques groupes.
    Les soeurs Maristes y ont vu le jour, et soeur Terry s’est fait un plaisir de les faire découvrir.
    Et bien sûr, la cathédrale, siège de l’évêque du diocèse nous a vu longuement. Découvrir ses richesses, les symboles d’une cathédrale, un peu de son histoire, tout cela demande du temps.
    Enfin, des guides nous ont conduit dans l’exposition consacrée à la conservation des objets, en particulier celle des objets religieux : statues, calices, vêtements liturgiques.
    Belley ne nous est plus totalement inconnue, même si elle reste loin par la distance. »
    http://catholique-belley-ars.cef.fr/sortie-de-catechisme-a-Belley.html

  7. Ce n’est très probablement qu’un début…

  8. Ne vous inquiétez pas, la police et la gendarmerie font leur enquête. Vous aurez les résultats avant la saint Glin Glin.
    Manuel le gazeur a la situation bien en main et puis c’est une chance, ce n’était pas un juif et ce n’était pas un musulman, pas besoin de se mobiliser un week end pour si peu !
    Que les socialos anti cathos ne bougent pas, cela ne me gêne guère, mais le silence ecclésiastique est assourdissant !

  9. « un frère de la Sainte Famille poignardé en pleine rue »
    « Seigneur il est ton serviteur…
    Nous te le confions…
    Que ta justice agisse selon ta sainte volonté. »
    En France…Monsieur Hollande on assassine
    les catholiques…
    En France…Monsieur Hollande on bâillonne la vérité…
    En France…Monsieur Hollande…l’injustice
    est votre droit!
    Que le seigneur soit miséricordieux…
    personne n’échappe à sa justice.

  10. Sûrement « l’oeuvre » d’un désiquilibré. Pas d’un cathophobe.

  11. …un suédois ou un breton du garant sud l’agresseur..?

  12. Quel silence assourdissant des médias et de nos gouvernants !
    Mais il ne s’agissait que d’un religieux catholique, donc rien de grave. Pas comme si la victime avait été musulmane ou juive… Circulez, braves gens !

  13. Triste France
    Tous mes voeux de rétablissement à ce pauvre prêtre

Publier une réponse