Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

France, et si c’était l’heure de ton réveil ?

Du cardinal Barbarin dans Le Figaro :

"La France a été appelée fille aînée de l'Église, et Marie, le bienheureux Paul VI, au concile Vatican II, l'a proclamée «Mère de l'Église». J'aimerais que notre pays regarde Marie comme une mère, comme un fleuve regarde sa source, pour trouver son inspiration et son élan. Marie exprime le cœur de sa vocation dès les premiers mots qu'elle prononce: «Je suis la servante.» Ne serait-ce pas aussi la vocation de la France, comme le suggérait Jean-Paul II lors de son premier voyage dans notre pays, en 1980: «France, Fille aînée de l'Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême? Permettez-moi de vous demander: France, Fille de l'Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l'homme, à l'alliance avec la sagesse éternelle?» Cette apostrophe, j'aimerais la prolonger aujourd'hui en demandant: «France, et si c'était l'heure de ton réveil?»

Pour cette fête de l'Assomption,on lit dans l'Évangile la visite de Marie à sa vieille parente Élisabeth ainsi que le Magnificat, qui est une explosion de joie. Quand j'entends Marie chanter: «Sa miséricorde s'étend d'âge en âge», j'ai l'impression qu'elle résume en quelques mots tout ce qu'est pour elle le message de la Bible. C'est la phrase centrale de son cantique. Un des cadeaux de la Neuvaine, c'est d'avoir présenté les grâces dont la France a été si abondamment pourvue au fil des siècles. Oui, comme Marie, nous pouvons remercier Dieu qui fait pour nous des merveilles, une miséricorde qui ne s'est jamais démentie."

Partager cet article