France 2 : Jean-Luc Moreau défend les chiffres de la MPT

Dans l'émission de France 2, "On ne demande qu'à en rire", jeudi 4 avril, l'un des jurés de l'émission (qui doit noter des candidats humoristes), Jean-Luc Moreau, est intervenu après la prestation d'une jeune femme Zidani, traitant d'"enfoirés" les 300 000 manifestants du dimanche 24 mars à Paris. Ce metteur en scène a mal noté cette candidate, lui reprochant  sa "malhonnêteté intellectuelle", et lui faisant remarquer qu'elle ne pouvait pas ignorer que les
participants étaient 1 million 400 000 :

 

21 réflexions au sujet de « France 2 : Jean-Luc Moreau défend les chiffres de la MPT »

  1. aligot31

    Belle remise en place d’une minable candidate. Merci beaucoup à Jean-Luc Moreau d’avoir eu le grand courage de la sanctionner tout en rétablissant la vérité, ce qui n’est hélas pas de bon ton actuellement sur France Télévisions.

  2. zorro

    “Je ne suis pas intellectuellement malhonnête, et beaucoup de gens dans la rue qui sont descendus, c’est effectivement se mêler de la vie privée des gens et je trouve qu’il y a des choses plus utiles que ce type de manifestation”. Je ne pense pas effectivement que cette femme soit intellectuellement malhonnête ; elle est en revanche tout simplement intellectuellement limitée et je ne suis pas sûr qu’elle “ait la lumière à tous les étages”…. Peut-on rappeler à cette charmante demoiselle, que la loi Taubira veut justement imposer à tous la vie privée de quelques uns ??!!!!!… Quant aux applaudissements qui s’ensuivent, cela en dit long sur la sous-polarité d’un public bien lobotomisé par notre médiacratie. C’est vraiment affligeant d’entendre autant d’âneries.

  3. Carlos

    Il faut dire qu’à la TV cela grouille d’homos ! aussi fallait-il être courageux de la part de Jean Luc Moreau pour relever cette remarque !
    C’est fou le nombre de personnes, et les écolos les premiers, à ne pas s’apercevoir qu’un anus n’a pas été conçu pour recevoir un sexe ! Les médecins ont beau leur dire, ils ne comprennent toujours pas.
    La sexualité a aussi ses travers et cela l’a toujours été ! De même qu’il y a toujours eu des ivrognes et des drogués ! Le cerveau enregistre les sensations sans faire le tri ! Une bonne éducation consiste à justement prévenir des pièges !

  4. stephe

    Bravo Mr MOREAU ! Quel courage dans cet océan de petites lâchetés et compromissions du monde des médias. Au regard de sa position importante dans le monde du théâtre, chapeau bas ! c’est autre chose qu’un Ribes.

  5. Jef

    Énorme !
    Ré-écoutez !
    Jean-Luc Moreau lui dit :
    « Je trouve pas bien, intellectuellement…»
    Il n’emploie pas le mot « malhonnête ».
    Ce mot, c’est la malheureuse bouffonne qui l’emploie la première.
    Bref, dans sa hâte de prouver qu’elle est très, très, très honnête, elle fait dire à son interlocuteur ce qu’il n’ a PAS dit.
    Je ne sais pas si elle sourde, idiote ou vraiment malhonnête, mais c’est quand même embêtant !
    Ensuite, histoire d’en rajouter une couche, la malheureuse poursuit :
    « Beaucoup de gens sont descendus dans la rue ; je trouve que c’est se mêler de la VIE PRIVÉE des gens ».
    Dites, Zidani, vous êtes vraiment demeurée à ce point-là ???
    Par définition, le mariage est quelque chose de PUBLIC.
    La vie privée de Fred et Seb, je m’en moque éperdument : c’est LEUR affaire. Et ce n’est pas à ce sujet que je manifeste. Je manifeste quand il s’agit de cette réalité PUBLIQUE qu’est le mariage.
    Pardonnez-moi d’être cru, mais en m’accusant de me mêler de la « vie privée » des gens, vous montrez que vous atteignez soit des sommets de mauvaise foi (oui : de MALHONNÊTETÉ, pour employer le mot qui vous choque : et j’insiste : un SOMMET de malhonnêteté), soit des sommets de connerie.
    A vous de choisir, et de trancher, de votre voix éraillée et toute tremblante d’émotion, ce qui vous caractérise le mieux…

  6. oliroy

    Pauvre France. J’ai eu l’occasion de rencontrer Jean Luc Moreau dans les années 80 à Paris car c’était un ami d’un de mes collégues et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié son esprit,sa simplicité et sa gentillesse et que cette pauvre femme est vraiment très limitée. Mais comme je l’ai toujours su, et vous aussi sans doute, pour se rendre compte qu’on est bête il faut un minimum d’intelligence. Ce qui, malheureusement, n’est pas donné à toutle monde.

Laisser un commentaire