Bannière Salon Beige

Hommage, mépris, espérance

Accueil Forums Thématiques Société Hommage, mépris, espérance

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  La Vigie, il y a 2 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #201084

    La Vigie
    Participant

    Notre président de la république sait saisir les opportunités de communication pour se draper dans une dignité qui sied généralement à ceux qui ont un charisme de chef. N’étant pas de cette trempe, il s’accapare cependant toute aubaine opportunément pour en donner l’illusion. Ainsi, lors de l’hommage national rendu aux deux commandos marines et aux trois sauveteurs SNSM, il les a décorés – à tire posthume – de la légion d’honneur. Juste et méritée reconnaissance de la nation.
    Mais, là où notre chef de l’État perd pied dans sa posture altière c’est qu’il s’apprête à remettre cette même décoration le 21 Juin à Elton John. Donc, il y a égalité entre ceux qui perdent la vie dans leur engagement altruiste et cet homme qui chante dans un micro. Son film biographique « Rocket man » vient d’être partiellement censuré en Russie pour le purger de scènes homosexuelles masculines. Par ailleurs, le titre même du film fait référence à la chanson éponyme diffusée en 1972 dans laquelle Elton John fait allusion, de façon imagée, à sa coutumière consommation de drogues.
    Voilà un beau pédigrée qui, selon notre Président, mérite bien la reconnaissance de l’État !

    Pour mémoire, la légion d’honneur – instituée le 19 Mai 1802 par Napoléon Bonaparte – est la plus haute distinction honorifique française. Elle récompense les militaires ou civils qui ont rendu des « services éminents » à la nation. Je pose donc la question : « Quels services éminents Elton John a-t-il rendu à la France ? »

    Ce geste, que s’apprête à poser le Président, est un affront pour les familles qui ont perdu un proche en sauvant des vies. C’est aussi brader toute la valeur de cette reconnaissance. Mais dans notre pays la norme est à la transgression. Et ce qui prime c’est l’effet médiatique. Alors pour obtenir ce graal tout est possible y compris mépriser ses morts.
    Par ailleurs, avec ce geste, le président se discrédite lui-même car ses hommages et compassions affichés n’ont alors pas plus de valeur qu’une stratégie marketing éphémère et trompeuse.
    Remettre la légion d’honneur à Elton John est indécent, outrageant et indigne de la fonction présidentielle.

    Finalement, on voit bien que l’égalité n’est pas la justice.
    L’ égalité est un subterfuge démagogique destiné à amadouer le peuple.
    Mais la démagogie traduit en réalité la peur du peuple. Et la peur attire le mépris alors qu’une juste autorité impose le respect. « Malheur à toi pays dont le roi est un enfant » (Ecclésiaste, 10, 15).
    A jouer avec les valeurs nobles de l’État, le président les brade. Il est certainement lui-même le jouet de réseaux d’influence qui complotent pour servir leurs intérêts au dépend du bien commun. Le pays a besoin d’un chef pour le servir mais pas pour le duper. Ce temps va finir. La France porte en son sein une jeunesse qui se dispose à la servir et à lui redonner la figure paternelle qu’elle mérite.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services