Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Forte progression de la droite nationale en Autriche

Le Parti de la liberté a doublé son score de 2003 pour atteindre 16 % des voix en Haute-Autriche. C'est la deuxième fois en une semaine que cette formation réalisé une telle percée. Dimanche dernier, il avait doublé son score aux régionales dans la région de Vorarlberg en obtenant 25% des voix.

Partager cet article

17 commentaires

  1. La droite nationale en Autriche a un programme fort et une stratégie cohérente. C’est la preuve que le succès électoral des mouvements nationaux européens ne tombe pas du ciel et que l’échec arrive quand on s’égare dans les sentiers périlleux du politiquement correct (je pense à la calamiteuse campagne présidentielle de 2007).

  2. Excellente nouvelle.
    Contrairement aux dires de Solange, 2007 n’a rien à y voir, surtout que c’est strictement la même équipe du FPÖ qui a mené campagne, avec Heinz-Christian Strache, le remplaçant de Haider et un très bon ami du FN en France.
    A rapprocher des derniers sondages du ministère de l’Intérieur sur les listes FN aux régionales, qui illustrent une nette remontée du mouvement national dans l’opinion, notamment en PACA où LE PEN est tête de liste.

  3. Solange, arrêtez de raconter n’importe quoi.
    Les autrichiens sont un peuple courageux qui n’a pas renoncé contrairement aux français.
    L’autrichien est très différent du français.
    Ils sont majoritairement catholiques et beaucoup sont nostalgiques de leur passé. N’oublions pas que les autrichiens les plus agés ont connu l’empire tombé en 1918.
    Vous ne connaissez pas l’Autriche! Et je parirais même que vous n’y avez jamais mis les pieds.

  4. @ Olivier M,
    Quels sont ces mystérieux sondages du ministère de l’Intérieur dont vous nous parlez ?

  5. A Olivier M.,
    Vous nous prédisez depuis 2007 une remontée du FN… Or depuis 2007, le Front National n’a jamais connu autant de résultats aussi catastrophiques. Je rappelle pour mémoire :
    – Présidentielles 2007 : 10% (le plus faible score du FN depuis 1974).
    – Législatives 2007 : 5% (le plus faible score du FN depuis 1981).
    – Cantonales 2008 : 6% (le plus faible score du FN depuis 1981).
    – Municipales 2008 : résultats proprement catastrophiques hormis à Henin-Beaumont.
    – Européennes 2009 : 6% (à peine mieux qu’en 1999 au lendemain de la scission d’avec Bruno Mégret).
    Je me demande comment vous parvenez à voir une remontée dans ces chiffres désastreux. 5% est le score habituel de l’extrême droite ; c’est le résultat que faisait Tixier-Vignancourt en son temps. Bref, pas de quoi pavoiser…
    Les résultats que récoltera le FN lors des prochaines élections régionales seront à n’en point douter de la même envergure que ceux obtenus dernièrement : c’est-à-dire pas bien folichons (entre 5 et 7%).
    Pourriez-vous nous donner ces fameux chiffres du Ministère de l’Intérieur illustrant la “nette remontée” du FN dans l’opinion ? Je suis assez incrédule… Oui, je n’y crois pas, tout comme je n’ai jamais cru à ce fameux sondage des RG qui donnait Le Pen à 40% lors du second tour de l’élection présidentielle de 2002.
    Pour ma part, je pense que le FN sera en mesure de se maintenir au second tour dans 4 ou 5 régions (PACA, NPDC, Alsace, Picardie…). Ce qui donnerait une trentaine de conseillers régionaux FN (contre 150 actuellement). Moi, j’appelle ça plutôt une déculottée intégrale. Mais bon, chacun voit midi à sa porte… Il est vrai qu’il est plus agréable de se bercer d’illusions que de regarder la dure réalité en face.

  6. X tophe
    Le petit jeu qui consiste à annoncer inlassablement d’une air gourmand des échecs ”prévisibles” (sinon hypocritement espérés) a ceci d’inutile et de pervers qu’il contribue à démobiliser l’électorat de la droite nationale et catholique dès le premier tour, le jetant dans le trouble et le doute, et donc dans une abstention totale, ou plus subtil, dans un vote ”utile” vers l’UMP (la position de principe depuis 2007 de la Fondation de service politique).
    Cela s’appelle la politique de Gribouille.
    Tant que certains au sein de la droite nationale et catholique préfèreront la critique sans propositions, et l’appel à l’Union sans renoncer à l’émiettement, voire le renoncement, la reconstruction et l’échec seront assurés.
    Permettant aux mêmes de déclarer : “C’était inéluctable, puisqu’il ne fallait pas voter ”.
    Si JM LP avait eu votre attitude en 1974, il n’aurait pas réussi à être au second tour en 2002. La déploration gémissante est la véritable maladie de langueur de la droite. : la vie politique n’est pas linéaire, les échecs peuvent être surmontés, et la vertu d’espérance suppose aussi de réfléchir pour réussir dans le bon combat.
    Ainsi, soyez constructif, comment voyez vous l’avenir possible de la droite nationale ?

  7. Cher P.G.,
    Je suis un peu comme Jean-Ma voyez-vous ? Je joue les cassandres ! Je vois la vérité en face, j’en déduis l’avenir et je l’annonce. C’est difficile à entendre, je sais… Il est tellement plus agréable de croire aux lendemains qui chantent !
    Mais vous avez raison, soyons constructifs. Comment vois-je donc l’avenir possible de la droite nationale ?
    Je pense qu’une nouvelle traversée du désert s’annonce pour la droite nationale. Dans deux ans, le FN sera confié très démocratiquement et très républicainement à Marine Le Pen. Gollnisch n’aura hélas aucune chance d’être élu. Cependant, quand bien même deviendrait-il le futur président du FN qu’il n’améliorerait pas davantage le potientiel électoral du mouvement. Le mue du FN aurait du s’opérer juste après les échecs de 2007. Jean-Ma a préféré rempiler pour trois années supplémentaires : il nous prépare un enterrement de première classe… Or nous assistons à une véritable euthanasie !
    – 2002, on fait respirer au FN du protoxyde d’azote. C’est trop fendard ! On s’imagine déjà à l’Elysée.
    – 2003, on distille régulièrement dans les veines du mouvement un peu d’arsenic…
    – 2007, on vient de se faire injecter une dose de potassium dans les veines. L’organisme semble ne pas avoir apprécié. Tu m’étonnes !
    – 2009, après un voyage à Lourdes, on imagine que le parti – déjà sacrément mal en point – va se remettre de ses difficultés. Bref, les médecins croient au miracle.
    – 2012, c’est le mimi, c’est le rara, c’est le… Ah, non, c’est la catastrophe : Marine Le Pen n’est pas en mesure d’obtenir ses 500 signatures. C’est la caca, c’est la tata, c’est la catastrophe !
    On ne peut hélas pas revenir en arrière. Il aurait fallu procéder autrement en 2007 (au lendemain des échecs électoraux, à défaut d’avoir pu être plus perspicace pendant la campagne présidentielle).
    Quoiqu’il en soit, le FN cessera de devenir LE mouvement de référence au sein de l’extrême droite. Les souverainistes représentant 50% de l’électorat en 1992, ne représentaient plus que 35% en 2000. Dorénavant, ils ne sont plus que 15%… Le souverainisme se réduit à peau de chagrin. Les scores qui attendent le FN sont ceux que l’extrême droite a toujours connu : entre 3 et 6%. La compétition entre les différents mouvements d’extrême droite s’avèrera féroce et sans pitié. D’autant plus féroce que les mouvements en présence (FN, MNR, PDF, NDP…) se disputeront des queues de cerise. Ce que Marine Le Pen avait prédit au PDF (1%) se réalisera à terme également à son mouvement.
    Je pense qu’il ne faut plus rien attendre de l’extrême droite d’ici 2020. Voilà comment je vois l’avenir : l’extrême droite, une voie de garage…

  8. Je pense que ce Xtophe dit c’est de l’humour…
    C’est tout simplement ridicule….
    On pourrait en écrire des pages pour contrer ses arguments et ses fantasmes mais bon, je n’ai pas que cela à faire!

  9. @ Xtophe
    Tout est possible, y compris ce que vous annoncez, y compris le contraire. Qui le sait ?
    Vaticiner sur l’avenir en se réclamant du passé, tout le monde sait faire.
    Ma question était que vous expliquiez comment replacer, selon vous, la droite nationale en situation de retrouver un niveau électoral suffisant pour peser à nouveau sur la vie politique française et assurer la survie des idées qu’elle représente, se reformer, se moderniser, cesser d’examiner le présent avec les oeillères du passé. Vous avez choisi l’agonie.
    Si à chaque difficulté on projette le présent dans l’avenir, toute espérance est vaine. Toute foi également. Etre de droite et croire à la raison et à la liberté suppose une autre attitude.
    Et je vois que vous raisonnez en priorité en terme d’appareil, ou d’élections et non d’idées. Comme si la droite de conviction n’avait pas à sa disposition un héritage intellectuel et moral qui lui donne les clefs d’un avenir pour la France et les Français.

  10. Contrairement aux allégations déversées plus haut je connais très bien l’Autriche pour y être allée plusieurs fois et pour compter comme membre de ma famille par alliance des Autrichiens : des électeurs et des élus du parti de H-C Strache, figurez-vous !
    Pour eux notre FN les fait bien rigoler. Ils pensent que ce parti n’est plus que l’ombre de ce qu’il fut, que Le Pen est trop vieux et inefficace, la fille pas crédible pour un sou, bref que l’avenir n’est pas radieux pour la droite nationale en France (ils rejoindraient en partie l’analyse un brin pessimiste de Xtophe).
    Les nationaux autrichiens sont un modèle : ils présentent aux électeurs une structure dynamique loin du médiatiquement correct, organisée autour de convictions fortes (valeurs non-négociables) clairement exprimées (pas de double discours). C’est ce que j’ai voulu dire. Si cela ne plaît pas aux inconditionnels du lepénisme, je vous rappelle que le Salon Beige n’est affilié à aucun parti politique et que la discussion y est libre. Sinon il y a NPI pour ça.

  11. …pour en revenir à l’Autriche :
    dommage que ces bons scores arrivent alors que la population ne croit plus que par les naissances étrangères et l’immigration.
    L’ accroissement naturel est NEGATIF pour les Autrichiens, MEME en incluant les nationaux fraichement naturalisés (ce taux de naturalisation étant de plus très supérieur à la France .)
    Bref : si les Autrichiens se mettent à bien voter, ils ont interêt à faire très très vite.Une bonne scission la dessus, et c’est terminé pour toujours.
    A suivre avec attention et à méditer.
    données ici, par exemple :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Autriche

  12. A Scat,
    Mais bien-sûr que c’est de l’humour !
    Je fantasme peut-être, mais une chose est sûre : mes fantasmes deviennent réalité ! Je suis certain que beaucoup de monde souhaiterait voir leurs fantasmes se réaliser de la sorte. Or, mes fantasmes – comme vous dites – se concrétisent à chaque élection. Libre à vous cependant de croire au petit Papa Noël. Je préfère la vérité à la chimère ; cela m’évite de cruelles désillusions.
    Bien-sûr que c’est de l’humour ! Comment voulez-vous parler du FN, de sa démocratie interne (lol), de ses valeurs (re-lol) sans faire d’humour ?
    Le FN et Jean-Ma sont hyper humoristiques ! D’ailleurs, Jean-Ma nous le rappelle lorsqu’il lâche une ou deux vannes destinées à faire mouche. Vraiment, on est mort de rire quand on entend Jean-Ma !
    Allez, rêvons un peu… Jean-Ma a découvert la fontaine de jouvence. Il se représente à la présidence du mouvement en 2010. Sa fille devient catholique pratiquante. On assiste à la grande réconciliation entre Mégret, Lang, Bompart, Le Pen, Martinez… La nouvelle union des patriotes suscite un engouement inégalé chez les électeurs. Jean-Ma remporte haut la main les élections présidentielles de 2012. Battu, Sarközy propose de se mettre au service du Président Le Pen. Jean-Ma parvient à effacer la dette de l’Etat ; il donne du travail à tous les Français ; les étrangers retournent volontairement dans leur pays d’origine pour y prodiguer leurs savoirs ; Jean-Ma accorde la paix à l’Irak, à l’Afrique et à l’Afghanistan. Après un règne de plusieurs décennies, Jean-Ma finit par décéder (hélas, il n’était pas immortel…) et les Français reconnaissants lui élèvent un statue en or massif sur la Place du Trocadéro. Le Pape lui-même élève Jean-Ma à la gloire des autels pour service rendu à l’Eglise. Aaaaaaaaaaah ! C’est beau de rêver !
    Depuis 2007, les résultats du FN sont-ils oui ou non absolument désastreux ? Poser la question, c’est y répondre. Le FN est dans l’incapacité absolue d’enrayer cette logique. Le FN est mort, mais personne se souhaite se rendre à l’évidence. Voilà pourquoi cela me fait rire ! A défaut de savoir voir loin, sachons au moins garder les pieds sur terre et observer l’évidence !
    L’épitaphe à graver sur la pierre tombale du FN pourait être :
    FN : 1972-2007
    JEAN-MA M’A TUER
    ou bien : MARINE M’A TUER
    ou bien encore : J’VOUS L’AVAIS BIEN DIT QUE J’ETAIS MALADE !
    R.I.P.
    Moralité de l’histoire : L’homme providentiel, ça n’existe pas.

  13. Sans faire de prose imbuvable à son instar, je me dois néanmoins de corriger néanmoins certains propos de Xtophe, qui tiennent plus du fantasme que du sérieux.
    D’abord les sondages.
    Je n’ai jamais cru non plus à celui prétendant 40% au chef de la droite nationale au second tour de la présidentielle de 2002; je ne l’ai d’ailleurs jamais prétendu nulle part! En revanche, lorsque j’avance ce sondage sur la PACA, ce n’est pas un argument électoral, c’est une information.
    Provenant du ministère de l’Intérieur, il donne 14% à la liste LE PEN, tandis que la Gauche ferait 28% et l’UMP 23%.
    Pour l’UMP, qui a vu la cuisante défection de FALCO, c’est très inquiétant car il lui faudrait contenir le Front à moins de 10% pour résister face à la coalition des gauches.
    Or elle en est loin, sans tête de liste de grande notoriété, et déjà aux Européennes, scrutin peu mobilisateur pour les eurosecptiques (70% d’abstention!), le FN avait dépassé les 10% en PACA. Aux régionales, scrutin beaucoup plus mobilisateur, le Front devrait en tout logique être bien plus haut. Et avec 14% avant même le début de la campagne c’est plutôt bon signe.
    En second lieu, je relèverai l’ineptie majeure avancée dans l’argumentaire du sus-nommé Xtophe qui fait des comparaisons de chiffres sans aucune cohérence ni hauteur de vue.
    Présidentielles 2007: oui, 10% c’est moins que 17% en 2002, évidemment; mais c’est toujours 10% de Français, plus de 3 millions d’électeurs! Qui a fait meiux en 2007? Mégret? Villiers? Nihous? Soyons un peu sérieux…
    Cantonales 2008: 6% de moyenne? chiffre faux là où le FN a présenté des candidats puisque sa moyenne dépassait les 8,5%. Diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose…
    Européennes 2009: 6%. Eh bien comparé aux autres Européennes, celle de 2004 par exemple où le FN avait fait 9%, ça n’est pas si mal. Et c’est d’autant mieux que seul le FN, malgré les refontes des modes de scrutin, a réussi à conservé plusieurs élus, ce qui n’a pas été le cas des villéristes accocquinés aux chasseurs, et encore moins des spécialistes de l’aigreur d’estomac, les Mégret, Lang et compagnie, définitivement rayés de la carte.
    Mais l’inéptie majeure de Xtophe c’est son aveuglement, dans son rejet irrationnel de tout ce qui ressemble au Front, à Marine (oui, 48% c’est un échec, c’est ça, bien sûr!). Aveuglement qui lui vaut de ne s’être même pas rendu compte que 2007 a vu l’arrivée au pouvoir de Sarkozy, LE FAIT principal qui a tout changé en donnant une alternative soft à LE PEN aux yeux des naïfs et des électeurs trop frileux.
    C’est DE CE FAIT qu’il faut partir, que tout est à reconstruire.
    Et Dieu merci, le Front, depuis 2007, remonte doucement la pente. Lentement mais sûrement.
    Malgré les oiseaux de mauvaise augure, toujours prompts à critiquer de leur venin ceux qui se battent à visage découvert face à l’invasion.
    Malgré les croches-pieds des gamellards à 0,9% et qui viennent maintenant mendier des places sur les listes FN des régionales.

  14. J’aurai toujours un fond de peur vis a vis de la droite nationale tant qu’elle s’appellera comme ça. Ne pourrait-on pas avoir une droite “patriotique” ?
    Rappelez-vous que l’Église se méfie du nationalisme, lequel conduit vite a la xénophobie. Oui, vous avez bien lu : la xénophobie ! Bouh le vilain mot de trsko-gaucho-socialiste ! Mais le fait est la : la xénophobie n’est pas qu’un mot fait pour la dialectique marxiste, c’est aussi un mal !
    Nous devons aimez nos frères etrangers ! Nous devons aimer notre patrie, et avec la force de cette amour, avec la certitude que notre pays est légitime, qu’il a une belle histoire (d’autant plus quand il s’agit de la France, quand on sait la prédilection que Jesus a pour notre pays !) avec cette force et cette assurance, donc, nous n’aurons aucun complexe a accueillir l’étranger, a l’aimer. Oui l’Europe doit exister, composée de ses différents pays, chacun avec son génie propre, tous avec des racines chrétiennes, le génie de chacun enrichissant l’autre. Ce n’est pas une utopie, c’est la vision de l’Église (du moins si je ne me trompe).
    A ceux qui voient de la mièvrerie dans mon propos, je conseille la lecture de la biographie de l’abbe Franz Stock, une figure prophétique a cet égard.

  15. A Olivier M.,
    Je ne vous force pas à lire ma “prose imbuvable”. Je m’en voudrais de vous rendre malade… Dès lors qu’on fait part de son opinion critique sur le FN et de ses réserves à l’égard du grand manitou Saint Jean-Marie Le Pen, s’en suive une pluie d’attaques personnelles. Non, je ne diffâme pas votre dieu, je le critique. Je vous rappelle que JMLP n’est pas une vache sacrée. Par ailleurs, en tant que contribuable, j’ai absolument le droit de contester les positions de cet individu – a fortiori en tant qu’ancien électeur lepéniste ! C’est mon devoir et c’est mon droit de citoyen qui paye Le Pen et son parti avec mon argent.
    Ainsi donc, le fait d’avancer le chiffre de 7% au lieu de 8% constituerait une diffamation ! Rien que ça ! Dis donc, ça rigole pas au FN ! Doit-on me brûler en place de grêve pour la peine ? En effet, quel crime de lèse-majesté ai-je commis là en me trompant d’un point sur le score du FN aux cantonales. Ce chiffre sacré (8%) doit certainement constituer un dogme frontiste. Vous chipotez sur un point alors que votre score a été divisé par deux ! De grâce, un peu de mesure et un peu de sérieux ! Vous n’êtes pas prêt de sortir de l’ornière en pinaillant de la sorte ! Le paquebot FN a laissé la place à une chaloupe et vous me faites la leçon sur le nombre de rames que compte votre embarcation. C’est vraiment grotesque !
    Si vous voulez qu’on compare les élections, pas de problème ! C’est parti mon kiki !
    Evolution du score du FN depuis sa percée de 1984 aux élections :
    – Européennes :
    1984 : 11%
    1989 : 10%
    1994 : 11%
    1999 : 05%
    2004 : 09%
    2009 : 06%
    – Législatives :
    1986 : 10%
    1988 : 10%
    1993 : 08%
    1997 : 15%
    2002 : 11%
    2007 : 05%
    – Présidentielles :
    1988 : 14%
    1995 : 15%
    2002 : 17%
    2007 : 10%
    – Cantonales :
    – 1998 : 15%
    – 2001 : 07%
    – 2004 : 12%
    – 2007 : 05%
    – 2010 : ??%
    – Régionales :
    1992 : 12%
    1998 : 15%
    2004 : 14%
    2010 : ??%
    Mouais, bon… Pas de quoi pavoiser… Les chiffres parlent d’eux-même. 2007 n’est pas qu’un accident, c’est bien plus grave. Deux ans après, les effets continuent à s’en ressentir… Mais vous avez raison : la vérité pourrait ébranler vos certitudes. Surtout ne changez pas, ne regardez pas la vérité en face, ne vous rendez pas à l’évidence, ne faites surtout pas d’auto-critique. Le système compte sur votre autisme, votre aveuglement et votre entêtement afin de procéder à l’annihilation intégrale de votre mouvement politique. Ce n’est d’ailleurs plus qu’une question d’années…
    Je veux bien prendre les paris sur le nombre de conseillers régionaux que le FN récoltera aux prochaines élections. En 2004, le FN avait remporté environ 150 sièges (j’insiste sur le “environ”, car Olivier M. pourrait m’accuser de diffamation [lol]). Combien en gagnera-t-il en mars prochain ?
    [ ] Plus de 150
    [ ] Entre 100 et 150
    [ ] Entre 70 et 99
    [ ] Entre 40 et 69
    [X] Entre 20 et 39
    [ ] Moins de 20
    Les arguments des lepénistes pour justifier leurs débacles régulières ? La démobilisation de leur électorat, le complot médiatique, le mode de scrutin… Franchement, ça me gave… Par contre, rien à dire sur leur programme politique ! Exemplaire, parfait ! En fait, si le FN perd c’est toujours de la faute du système, jamais de la faute des membres du FN. Sauf quand ceux-ci osent – Sacrilège ! Que dis-je ? Blasphème ! – contester l’autorité du chef. Alors là, c’est haute trahison, cour martiale, tribunal d’exception, sentence inquisitoriale ! Ca rigole pas au FN ! (Il ne manque plus que les mitraillettes et on s’y croirait !).

  16. X tophe
    Que proposez-vous exactement, en terme d’idées et de stratégie ?

  17. A P.G.,
    1- En terme de stratégie :
    L’union des patriotes proposée par Le Pen en 2006 n’était pas mauvaise du tout. Mais cela nécesite évidemment de faire la paix avec des personnes qui se sont mutuellement excommuniées : Mégret, Bompart, Lang, Hubault, Martinez… Remiser son orgueil au placard serait-il possible ?
    Savoir faire preuve d’un minimum d’ouverture d’esprit et admettre la discussion. Vassieux et son NPI pourraient notamment en prendre de la graine…
    Arrêter le bronzing électoral. Les Français sont excédés de voir à chaque élection des têtes différentes, voire même des têtes connues. Certains électeurs se demandent même s’ils ne seraient pas tout bonnement des bêtes sauvages réquisitionnées pour un safari auquel participeraient les grands pontes de la politique parisienne.
    Mettre un terme définitif au cumul des mandats. Au regard de ce qu’est payé un conseiller régional, un député au Parlement français ou européen, un sénateur ou un conseiller général, une seule activité devrait suffir à remplir les poches de nos élus.
    Faire son boulot d’élu convenablement en cessant de faire du grabuge inutile. Le politique, c’est sérieux. Mettre un terme à l’absentéisme dans les assemblées politiques. Vous êtes suffisamment bien payés pour faire le job que le contribuable-électeur vous a confié.
    Mettre de la diversité au sein du parti. On aimerait voir d’autres têtes que celle de Marine Le Pen à la télé. Ce n’est pourtant pas les cadres qui manquent ! Jean-Ma ou Marine, je les aime bien, mais à doses homéopathiques ! Franchement, à force de ne voir qu’eux à la télé, ça finit par me donner des indigestions et des migraines.
    Mettre le paquet sur la formation des cadres et des militants (formation économique et historique). Y’a franchement du retard à rattrapper ! Lorsque je vivais en région parisienne, combien ai-je pu rencontré de militants lepénistes qui étaient infoutus de me donner le nom de 5 rois de France ? Les militants frontistes que j’ai été amené à rencontrer par le passé ne savaient que boire de la bière, lire des ouvrages sur la seconde guerre mondiale (Guy Sajer, Christian de la Mazière…) […]
    Le militantisme ne consiste pas uniquement à faire du boîtage, du tractage et à arpenter les marchés. C’est le genre de trucs qui – personnellement – me gonfle grave. Le militant politique doit savoir se rendre utile à la société et arrêter de polluer les boîtes aux lettres avec ses tracts qui partent illico à la poubelle.
    Promouvoir la solidarité au sein du parti par le biais d’organisations d’intérêt général (Fraternité Française est un exemple remarquable). Imiter en cela certaines initiatives des identitaires (distribution de soupe au lard par exemple).
    Arrêter de radoter sur les chambres à gaz, la Shoah et le 11 septembre. Arrêter les blagues à deux balles sur les Juifs et les Arabes. Arrêter de cotoyer ou d’admettre au sein de son parti des pro-nazis qui se saluent par des petits “Sieg heil” et qui chantent “Mohamed, mouche à m…” quand ce n’est pas carrément “Horst Wesser Lied”.
    Cesser d’imposer le primat lepéniste (tant celui du père que celui de la fille) comme dogme intangible.
    2- En terme d’idées :
    Proposer un programme qui soit compatible avec la DSE. Et ne pas tricher en évoquant les points non-négociables (défense de la vie, défense de la famille, défense de la liberté d’enseignement). S’ils sont non-négociables, ce n’est certainement pas pour les amender en douce.
    Cela implique donc :
    – Un refus intégral de l’avortement, de l’euthanasie et de l’acharnement thérapeutique.
    – Un refus intégral du PACS, du mariage homosexuel et du concubinage, la promotion de la cellule familiale et du mariage, un soutien fiscal à l’égard des familles nombreuses (impôts, allocations familiales…).
    – La création de pensionnats et de bourses pour les familles défavorisées dont les enfants souhaiteraient poursuivre des études… Pour ce point-là, le FN propose à mon sens des solutions tout-à-fait acceptables.
    Tenir un discours cohérent en matière économique (au sujet de la politique fiscale ou de l’Europe).
    Proposer l’abandon par paliers de la retraite par répartition. Promouvoir par étapes la retraite par capitalisation. Abroger définitivement le monopole de la sécurité sociale. Proposer des taux de côtisations sociales salariales proportionnels aux revenus du salarié. Proposer des taux de côtisations sociales patronales inversement proportionnelles aux revenus versés. Réduire drastiquement les effectifs de la fonction publique (hors tâches régaliennes [défense, police, justice, enseignement et santé]). Procéder à la privatisation de sociétés publiques ou mixtes (SNCF, FT, La Poste, Radio France, France 3/4/5…).
    Le FN a déjà dans son programme d’excellentes propositions. Il était cependant suicidaire de rogner sur les valeurs morales qui étaient jadis – reconnaissons-le – l’apanage du FN, en dépit des outraces répétées de son président.
    Mais je le répète : c’est trop tard ! La défaite de 2007 et – pire encore ! – le maintien de JMLP à la tête du parti – a porté un coup fatal au FN. Plus personne n’est désormais intéressé par Le Pen, ni par son programme. Le Pen, ça les gave ; Le Pen, plus personne n’y croit.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services