Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Forme extraordinaire : le diocèse de Toulon ouvre une formation spécifique

Lu sur le blog de l'Homme Nouveau :

"Summorum Pontificum, le Motu
Proprio de 2007, qui vise concrètement à faire coexister dans les
paroisses et dans les diocèses les deux formes du rite romain, appelle
tout naturellement à réaliser la coexistence liturgique dans la
formation au sacerdoce, en faisant en sorte qu'au minimum tous les
séminaristes puissent connaître la forme extraordinaire, et/ou que
certains d'entre eux, pleinement intégrés à la formation diocésaine,
soient spécialement préparés à cette liturgie en vue de l'apostolat
diocésain. La demande existe : des jeunes gens, qui se sentent appelés
au sacerdoce dans le cadre diocésain, et qui sont attachés à la liturgie
traditionnelle, cherchent qui peut et qui veut les accueillir. Elle se
renforce même d'année en année car, comme on le sait, la forme
extraordinaire est féconde en vocations : en France, près de 15 % des
séminaristes optent pour la forme extraordinaire, en rejoignant pour la
plupart des instituts spécialisés, les séminaires des communautés
Ecclesia Dei ou ceux de la Fraternité Saint-Pie-X.

Depuis un certain temps, quelques
évêques de France cherchent à répondre à ce désir. […] Il faut noter qu'à Toulon existe déjà un
régime particulier pour les séminaristes de la Communauté diocésaine
des Missionnaires de la Miséricorde divine (dirigée par l'abbé Fabrice
Loiseau), vouée à la liturgie traditionnelle. La propédeutique de cette
communauté est organisée dans le presbytère de l'église
Saint-François-de-Paule, à Toulon, siège de la paroisse personnelle de
forme extraordinaire, dont le curé est l'abbé Loiseau. Quant aux
séminaristes du premier et second cycle, ils suivent leurs cours au
séminaire diocésain de la Castille, où ils assistent à la messe en forme
ordinaire, mais retournent du samedi au lundi au presbytère de
Saint-François-de-Paule pour participer aux offices selon la liturgie
traditionnelle. Toutes les ordinations leur sont conférées par leur
évêque, Mgr Dominique Rey, selon la liturgie traditionnelle.

Nouvelle d’importance pour les
aspirants au sacerdoce : le diocèse de Fréjus-Toulon, dès la rentrée de
septembre, ouvrira une voie de formation diocésaine spécifique pour les
candidats au sacerdoce qui sont attachés à la forme extraordinaire.

Une
maison annexe du séminaire, un peu conçue selon le modèle des maisons
parisiennes accueillant les séminaristes, est destinée à recevoir tant
des étudiants en propédeutique que des séminaristes du premier et du
second cycle, pour le diocèse de Toulon ou pour d’autres diocèses, et
envoyés dans ce cas par les évêques de ces diocèses.

Mgr Rey
a désigné comme supérieur de cette maison, situé sur le territoire de
la paroisse de La Crau, un prêtre du diocèse, l’abbé Marc de
Saint-Sernin, qui faisait
précédemment des études de patristique à Rome. Étudiants en
propédeutique et séminaristes y mèneront une vie de communauté et iront
suivre cours et conférences au séminaire diocésain de la Castille. Ils
bénéficieront, dans leur maison, de cours de chant grégorien et de toute
la formation pratique et théorique nécessaire à leur visée spécifique. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services