Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

FN : Le Pen pourrait rester au-delà de 2010

En dépit du duel annoncé entre sa fille Marine et Bruno Gollnisch, Jean-Marie Le Pen n’exclut pas de rester à la tête du parti après 2010. Réélu président du FN pour 3 ans en novembre 2007, Le Pen entend mener la campagne des européennes de 2009 (serait-ce pour en devenir le doyen d’âge, qui préside à certaines séances ?).

Tandis que le parti connaît de graves problèmes financiers (mais la vente du Paquebot aurait été signée mardi), Marine Le Pen et Bruno Gollnisch ne peuvent qu’affirmer leur volonté d’être candidat le jour venu, même s’ils prennent soin d’ajouter que «la question n’est pas d’actualité». La fille du fondateur du Front national s’efforce d’incarner une image moderne et avenante. L’universitaire lyonnais entend ne rien concéder de ses convictions et bénéficie de la considération de nombreux cadres et militants (il avait été mieux élu que Marine Le Pen lors des élections internes au Comité Central du FN en novembre 2007).

Pour l’heure, le président du Front national semble surtout soucieux de maintenir un équilibre précaire entre les deux prétendants. Maniant le chaud et le froid, le menhir n’exclut pas d’être candidat à sa propre succession en 2010.

Au-delà de ces ambitions, il serait intéressant que s’instaure un réel débat sur les fondamentaux, à commencer par les points non négociables (respect de la vie, famille et liberté de l’éducation) et les moyens politiques de les défendre.

Michel Janva

Partager cet article

7 commentaires

  1. [@ JC : Pourquoi serait-il interdit de traiter du FN ? Celui-ci ne ferait-il donc pas partie de l’actualité ? Seriez-vous partisan de la désinformation ? MJ]

  2. Ce parti glisse dans le pathétique. Quel dommage de voir que Le Pen s’accroche désespérement alors qu’il faudrait tirer toutes les conséquences des échecs passés pour préparer les victoires futures.
    S’il s’accroche, le risque est qu’encore plus le FN soit lié à sa propre personne et que le jour de sa disparition le parti disparaisse avec lui, alors qu’assurer sa succession de son vivant permettrait la pérénité de la droite nationale.
    Je dirais même que 2010 est presque une échéance trop lointaine car pendant deux ans nous n’aurons un débat que sur des personnes et non sur les idées, et qu’en 2010 nous ne serons plus qu’à deux ans des présidentielles, qu’ils aborderont affaiblis par deux années de débats stériles.
    Et effectivement ce qui importe aujourd’hui c’est que le FN se pose en réel rassembleur de la droite nationale décue du sarközisme. Il faut que la ligne politique soit clarifiée afin de mettre fin au flou entretenu lors des dernières élections.
    Je craint que le FN actuel ait une des caractéristiques du système: la mise en avent des personnes au détriment des idées.
    Il va vraiment devenir difficile de voter dans de telles conditions et ce même en 2009…

  3. C’est dramatique.

  4. Le Pen n’est pas raisonnable. S’il s’est offert en 2007 un mandat supplémentaire à la tête du Front, c’était précisément pour organiser sans heurts sa succession. Or maintenant, il voudrait nous faire croire qu’il se sent encore capable à 83 piges de rempiler pour 3 années de plus ? Jusqu’à 86 ans ? Je pose la question : est-ce bien raisonnable ?
    Il reste encore des gens de talent au FN qui peuvent parfaitement remplacer M. Le Pen (il n’ont pas tous été virés) : Gollnisch, Lang, Martinez, Marine Le Pen… Le Pen est en train de terminer le travail de sape qu’il a entrepris depuis plusieurs années déjà…
    “Après moi le déluge” est la devise de Jean-Marie Le Pen, préférant tuer son mouvement plutôt que de le confier à une personne étrangère à son clan – fût-il un lieutenant fidéle et dévoué comme Gollnisch.
    “Quo non descendet” ou “Jusqu’où ne descendrait-il pas” serait en revanche la devise du FN.
    M. Le Pen, il faut vous remuer et commencer sérieusement à préparer l’avenir. Car la critique (toujours élégante venant de votre bouche) est aisée, mais l’art est difficile ! Bref, faites-nous connaître le programme du Front avant que tout le monde ait déserté votre parti !
    Le Pen a un défaut principal – et qui plus est un péché capital : l’orgueil. Comprenez donc qu’il ne cèdera jamais sa place de Président du FN.

  5. Je pense que JMLP n’est pas convaincu par la succession qui se prépare.
    Très honnêtement, aucun ne lui arrive à la cheville. Mégret, peut-être, mais il a mal joué. Il faudrait un Le Pen avec assez de finesse pour éviter les dérapages qui l’ont relégué dans la catégorie des inéligibles. Je ne vois pas qui pourrait faire l’affaire…

  6. Le Pen divise, puis prend prétexte des tensions internes de rester le plus longtemps possible à la tête du FN. Il a déjà fait le combat de trop en 2007, mais il refuse d’en tirer les conséquences.
    Il aurait dû céder la place à Gollnisch après 2002.
    Entre les deux prétendants, sa préférence va nettement pour sa fille, pour des raisons peut-être plus affectives que rationnelles. Va-t-il sortir de son rôle d’arbitre? Ses déclarations le laissent penser.
    S’il se représente en 2010, lui qui il était déjà l’homme qui avait sorti le mouvement national de l’ornière, Il sera peut-être celui qui, par ses faiblesses humaines, le ramènera aux traversées du désert. Après moi le déluge???

  7. La guerre de succession au sein du FN n’intéresse plus beaucoup de monde. Le FN s’est marginalisé et aujourd’hui il ressemble de plus en plus à une coquille vide. Alors Marine, Bruno… bon courage ; mais entretenir l’illusion d’un FN qui est, en fait, déjà moribond est-il le meilleur service que vous rendez à la Droite nationale ? L’accumulation d’erreurs a conduit le FN au fond du précipice. C’est dommage car il a incarné un véritable espoir de renouveau national.
    Nous sommes à la fin d’une époque. Quelque chose de nouveau sortira du néant. Les identitaires ? La N.D.P. ? autre chose ? L’avenir le dira.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services