Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

FN : la campagne est lancée

F Marine Le Pen a présenté
aujourd’hui un comité de soutien pour sa candidature à la présidence du
Front national. Elle en a confié la présidence à Alain Jamet. Celui-ci est l’un des plus vieux amis de Jean-Marie
Le Pen,depuis les années 1950, avec la Corpo de droit, les Jeunes
Indépendants de Paris et le mouvement Poujade. La
désignation d’Alain Jamet doit être comprise comme un signe adressé par
Marine Le Pen aux adhérents du Front national qui la soupçonnent de
vouloir rompre avec l’héritage historique de la droite nationale.

Connaissant les qualités de communication de sa rivale, Bruno Gollnisch a déclaré hier sur Radio courtoisie :

 "Avec Marine Le Pen, le Front national s’est doté d’un excellent porte-parole. Il lui faut maintenant se doter d’un président"

La stratégie de Gollnisch pour essayer de succéder à Jean-Marie Le Pen semble être de dissocier l’aptitude de Marine Le Pen à porter la parole
frontiste dans les médias des qualités nécessaires à l’exercice de la
présidence du FN. Des qualités de «hauteur de vues» et de capacité de «rassemblement» dont il estime être doté, au contraire de sa rivale, dont il juge aussi l’«entourage» agressif.

Partager cet article

16 commentaires

  1. @ Michel JANVA
    Si on suit votre analyse, Bruno GOLLNISCH, en reconnaissant les excellents qualités de communication de Marine Le Pen, souhaiterait devenir Pdt du FN et laisser à Marine LP la candidature à la présidentielle.
    Mais est-ce que la présidence du FN ne suppose pas d’être aussi un excellent porte parole ?
    C’est là un choix, en effet.
    Mais pour nous catholiques, la vraie question est : est-ce que tous les aspects du programme du FN, particulièrement en matière économique et sociale, répondent à toutes les exigences de la DSE ? Car la défense de la famille et de la vie suppose des conditions économiques et sociales qui accompagnent la morale naturelle et en renforce les applications concrètes.
    Cela va bien au delà du choix de personnalités et de leurs qualités techniques, depuis la com, la hauteur de vue ou la gentillesse ou bonne foi des entourages, qui pour un catholique sont secondaires.
    Voilà pourquoi jusqu’à maintenant les fausses querelles de préséance que mettent en avant certains amis de B. GOLLNISCH et l’agressivité de certains de ses soutiens que reprochent les amis de M. LE PEN à son concurrent, tout cela n’a eu qu’un intérêt secondaire par rapport à l’essentiel, qu’on a guère entendu, ni même entendu être réclamé par les cathos tradis.
    [Il me semble au contraire que BG parle de la présidence du FN et pense que MLP serait à sa place à la communication du parti. Mais je ne le vois pas parler de la présidentielle, sur laquelle vous semblez focalisé de votre courte vue, alors qu’il s’agit ici de long terme. MJ]

  2. @ Michel JANVA
    Quoiqu’on en pense, et même si JM LP a trop souvent concentré toute le fonctionnement du FN sur la présidentielle au détriment des autres scrutins, et sans doute freiné son implantation locale, la présidentielle qui vient sera un tournant de la vie politique française et déterminera l’avenir de la France. Tandis que sera jaugée notre famille d’idées à être crédible ou non pour peser sur le destin français.
    Il n’y pas de mauvaise vue en cela, bien au contraire : la méthode de Marine Le Pen (puisqu’on l’a affublée du programme présidentiel de 2007) pour remettre en cause la loi Veil, si elle suscite le rejet à courte vue de certains cathos tradis, ouvre une voie politique nouvelle, réaliste et crédible pour agir pour la Vie. Et si c’est Bruno GoOLLNISCH le candidat ou le Président ou les deux,il n’échappera pas aux nécessités du réalisme et de la communication pour être crédible et entendu. C’est ce que nous faisons tous chaque jour dans l’exercice de nos responsabilités en tous ordres. Il y viendra lui aussi.
    [Non : la présidentielle n’est ni l’alpha ni l’oméga de la politique française. Laquelle commence au niveau local, par le recrutement de militants, la formation de réseaux et le développement d’idées.
    Vous critiquez la stérilité des catholiques qui ne savent pas s’engager. Et vous n’avez pas tort. Pourquoi ne pas voir aussi que les présidentielles du FN sont toutes restées sans lendemain, faute d’un parti fonctionnant sur un style jacobin.
    Il me semble -mais je peux me tromper- que le véritable clivage entre MLP et BG se trouve là : on ne gouverne pas un parti de façon durable pour en faire une machine électorale sur la seule communication.
    MJ]

  3. Beaucoup de bruit pour rien!
    Ces deux là vont finir par agacer tous ceux qui ne sont pas des farouches partisans du Front. Et ils sont plus nombreux que les titulaires de la carte!
    Les doux rêveurs pensent( si je puis dire) que le FN va arriver à des scores jamais atteints grâce à Marines!
    De fait Marine et Bruno préparent conjointement un enterrement de première classe à un FN que Jean-Marie a déjà tué!
    C’est bon, le FN est vraiment devenu un parti républicain tout ce qu’il y a de plus ordinaire, de plus correct et encore une fois il ne déméritera pas de la démocratie!
    Incroyable mais vrai!
    Personne n’a jamais gagné dans la division, et la démocratie fabrique, favorise et exploite la division.
    Sincèrement je plains les militants du FN, honnêtes et idéalistes qui ont payé de leur personnes pour une cause qui n’était pas la bonne!
    La responsabilité du Menhir est écrasante!
    Plus que jamais la France a besoin d’un Roi!
    Laissons les présidents aux comités des fêtes.

  4. Je rejoins Michel Janva dans son analyse. La communication ne fait pas tout. Certes, elle a permis à Nicolas Sarkozy de se faire élire président, et je ne doute pas que Melle Le Pen puisse réaliser le même exploit. Mais avons-nous besoin d’une SARKO-BIS ? A quoi sert de gagner une présidentielle pour gagner une présidentielle ?
    Par ailleurs, il faut savoir rassembler. Or là se situe le problème : il ne suffit pas de prendre comme directeur de campagne en interne le vieux copain de papa pour faire croire qu’on a les idées d’avant. Personne n’y croit et ce n’est pas crédible. Il faut rassembler, et il faut rassembler comme Bruno Gollnisch le propose, sur des idées claires, sur des principes justes et donc théoriquement communs. Ce qui n’est pas le cas de MLP qui n’a pas de corps de pensée (sa réflexion politique est quasi nulle) et qui flirte sans cesse avec le médiatiquement correct.
    La campagne commence. Chers amis nationaux, restez sereins. Il va y avoir des coups des bas, des choses pas belles, des horreurs peut-être. On en a connu d’autres. Ne laissons pas prise aux invectives, aux intimidations, aux harcelements. Prenons ou reprenons notre carte d’adhérent si ce n’est pas encore fait et votons BRUNO GOLLNISCH. Le reste est secondaire.

  5. moi qui ne suis pas au FN, je ne comprends pas qu’on ne nomme pas Gollnish Président du FN et Marine le Pen candidate aux élections présidentielles de France
    c’est si dur que ça?

  6. Il va de soi qu’en 2012, Marine deviendra Jeanne d’Arc !
    Ce n’est pas pour rien que son père fait passer un message, à Paris, depuis des décennies, tous les 1er mai.
    Le piquant de la chose, c’est qu’elle va devenir la première Présidente de la 5ème , le « septième Président ».
    Jeanne d’Arc en « habit d’homme ».

  7. Marine n’est aimée des media, ce qui semble pour ses partisans son atout n°1, QUE pour mieux la diaboliser.
    Le bon ticket est, pour le FN comme pour la présidentielle: BG président; MLP, 1e vice présidente, chargée de la communication, mais sûrement pas stratège.

  8. Bof HB a vraisemblablement raison , le FN est devenu un parti qui ratisse large et qui ne nous sortira pas du merdier , le voudrait-il qu’il ne le pourrait pas .
    Une fois au pouvoir , nos chers dirigeants font de toute façon ce que les USA , la finance , le grand capital , Bruxelles, l’Arabie Saoudite etc etc etc ,leur disent de faire , il y a bien longtemps qu’on a perdu notre souveraineté et qu’on est une république bananière , alors vive le roi , seule solution pour s’en sortir!

  9. BG apparait comme le seul homme politique contrerévolutionnaire véritable.
    Une véritable chance pour le France, pour une fois !!

  10. Marine Lepen ne semble pas avoir,à travers ses différentes prises de parole(elle est utilisée par les médias à “bon” escient),de vue à long terme de l’histoire de France et de son IDENTITE ni,par conséquent,pour le future, de perspective à moyen et long terme dans le contexte local et mondial actuel…
    Elle semble s’en tenir à un républicanisme laic assez pauvre qui est devenu sans substance à force d’être utilisé et usé ds ts les sens…C’est ce républicanisme nationaliste qui semble la rendre complètement aveugle au défit de l’islam ds le monde et de l’islamisation en France et en Europe !
    Sans militer pour un “retour du Roi” irréaliste(comme si la royauté était ,en soi,une panacée.L’histoire montre qu’il faut tj bien distinguer la “cité de Dieu” et la “cité des hommes”),il n’est pas interdit,au contraire, d’avoir un regard critique sur notre “République laique” et de tracer des perspectives pour l’avenir en se fondant sur les enseignements de l’histoire et sur les richesses inestimables de notre patrimoine culturel et civilisationnel…
    Bruno GOLNICH de son côté est peut-être aussi trop marqué par des années de lepénisme pendt que d’autres ont quitté le FN d’une façon ou d’une autre…
    Il va falloir reconstruire parce que cela urge

  11. A ire tous les commentaires, on mesure les conséquences du non engagement des catholiques en politique : au delà du moment conjoncturel de la compétition interne au sein du FN, c’est le constat majeur.
    Ayant participé à la création du Pélerinage Paris Chartres, j’ai très vite ressenti le fait que pour les cathos tradis, péleriner une fois par an et faire une retraite semble être la seule manière d’être catholique en dehors de son oratoire familial ; à la limite un peu de présence en association caritative ou de parent d’élèves, ou de scoutisme, LA manif annuelle contre l’avortement parfois, mais s’engager en politique, c’est rarissime.
    Car évidemment, on n’est plus dans ”l’entre soi” dans un parti politique : et c’est ce qui répugne aux catholiques, à part dans le monde économique, mais là on trouve cela normal de côtoyer des non catholiques, puisqu’il s’agit de gagner son pain….. Certes. Mais le destin de la Patrie ne mériterait-il pas de témoigner aussi auprès des non catholiques, non pour gagner de l’argent, mais simplement pour défendre une conception chrétienne des grands problèmes sociaux et politiques ?
    Les cathos tradis sont absents, et ceux qui prétendent parler en leur nom et qui souvent ne représentent qu’eux-mêmes et qq aficionados, tentent maintenant d’arbitrer ce qui se passe au FN en leur disant d’adhérer pour voter au Congrès, qu’il faut ”se rassembler”, que c’est GOLLNISCH le candidat ”catholique”, etc…. : est-ce bien sérieux ? N’est-il pas bien tard ?
    Cela ressemble beaucoup à la parabole des vierges folles : la prétention d’avoir une lampe mais sans huile.

  12. @ PG,
    Ce que vous dîtes n’est pas inexact mais est-ce une raison pour rallier Marine la SARKO-BIS ? Faites ce qu’il faut à votre échelle pour améliorer la situation des catholiques relativement à la politique au lieu de passer à l’ennemi. Si les “cathos tradi” vous font penser à la parabole des vierges folles, vous, vous me faites penser au reniement de saint Pierre.

  13. Je ne vois vraiment pas en quoi les catholiques qui ne jugent pas le FN comme un repaire d’antéchrists seraient des renégats : votre manière d’excommunier est réellement excessive.
    Car des néo-païens et des anti chrétiens, il y en a dans tous les coins et recoins de la droite nationale, au sein du FN, chez BOMPARD et ses Identitaires, comme aussi chez ceux qui demandent un rassemblement de tous derrière B. GOLLNISCH, et que celui-ci semble appeler de ses voeux, sans qu’on ne sache exactement ce qu’il entend par là. Mais il va certainement s’en expliquer dans les semaines qui viennent. Cela n’empêche pas nombre d’entre eux d’être des personnes parfaitement respectables sur le plan des vertus naturelles, et cela démontre surtout qu’il faut cesser d’utiliser la foi catholique comme l’exclusivité d’un candidat à la succession contre l’autre.
    Cette manière de faire n’est pas crédible, et elle est politiquement inepte, car contraire aux réalités.
    Aussi, ce qui compte est le respect de grands principes de la loi naturelle, que Marine Le Pen et Bruno GOLLNISCH défendent au travers du programme du FN, quoi que vous en disiez mensongèrement. La foi catholique n’a rien à voir dans cela.

  14. @ PG,
    Tout votre démonstration serait bien belle si ce que vous dîtes de Marine était vrai. NON, Marine Le Pen ne défend pas le droit naturel :
    – elle est favorable à la reconnaissance civile et juridique des couples homosexuels;
    – elle est favorable au maintien de la législation garantissant le “droit” à l’infanticide;
    – elle est favorable à l’Etat neutre en matière morale et religieuse (erreur condamné par le pape Pie XI sous le nom de laïcisme)
    etc. Revoyez votre copie.

  15. @ Solange
    C’est donc le programme du FN que vous remettez en cause, celui que défend également B. GOLLNISCH. Je vous rappelle que la loi VEIL ne parle pas de ”droit” à l’avortement, mais le dépénalise : la précision des mots a un sens, sur ces sujets complexes.
    Le programme du FN propose avec une réhabilitation de la famille et une politique d’aide aux mères et aux femmes enceintes en difficulté, de procéder par étape sur la question de l’avortement. La chimère de l’abrogation immédiate est irréalisable bien évidemment, mais elle a le double avantage d’être tellement irréaliste, qu’il est donc facile de se retirer de toute lutte sur ce sujet, autrement que par l’invective sur tous et la manif entre soi. Et aussi de diaboliser et excommunier à bon compte toute personne sensée qui n’y adhère pas. C’est mon cas, je suis catholique autant que vous et je préfère comme ces imbéciles, ces ”laïcistes”, ces ”libéraux”, ces ”relativistes”(je reprends vos termes) de catholiques américains l’ont réussi, faire diminuer le nombre des avortements progressivement, ce qui entraîne tout aussi progressivement dans la société américaine la certitude que l’avortement n’est pas acceptable.
    Quant à la laïcité, vous confondez laîcité et laïcisme : je n’ai jamais entendu quiconque au FN, y compris B. GOLLNISCH, demander que l’on en revienne au Concordat d’avant 1905. La laïcité que défend Marine Le Pen -et Bruno GOLLNISCH quoi que vous en disiez- est celle qui exclut l’Islam de toute imprégnation de nos lois, lesquelles demeurent encore marquées par le christianisme pour ce qui est des moeurs.
    Ceci pour une raison très catholique : l’Eglise ne demande pas sur la Vie et la Famille une législation catholique, mais des lois qui respectent la loi naturelle, laquelle n’est pas catholique en soi. Même si le catholicisme est empiriquement (au sens maurrassien du mot) la meilleure manière de la vivre en société, et la meilleure voie du salut individuel.

  16. Je ne remets pas en cause le programme du FN que défend Gollnisch (l’un de ses auteurs) mais Marine SARKO-BIS qui, selon ses propres aveux, veut “moderniser le programme du Front National”.
    Ainsi, vérifiez vos informations concernant votre idole intouchable avant d’écrire de la politique fiction.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services